Environnement | Accueil Val de Marne (94) L'haÿ-les-Roses | 04/05/2016
Réagir Par

Amiante dans une maternelle de L’Haÿ : Vincent Jeanbrun accuse l’ancienne municipalité

Amiante dans une maternelle de L’Haÿ : Vincent Jeanbrun accuse l’ancienne municipalité

Comment expliquer que la maternelle des Garennes de L’Haÿ-les-Roses recèle de l’amiante dans quasiment toutes ses pièces, via des plaques autour de ses radiateurs et sous les bancs de ses couloirs, sans que les diagnostics, pourtant obligatoires, aient révélé cette contamination ?

Telle est la question que le maire LR de L’Haÿ-les-Roses, Vincent Jeanbrun, a l’intention de poser en portant plainte. L’élu soupçonne l’équipe en charge de ces questions sous la mandature de Patrick Sève, maire PS qui a démissionné en 2012 suite à une mise en examen.

« Je m’’interroge sur les conditions d’attribution du marché public passé par la précédente municipalité avec la société qui, en 2006, a établi à tort qu’il n’y avait pas d’amiante à risque dans l’école, indique l’élu. Depuis 1996, plusieurs décrets ont rendu obligatoire aux communes de faire repérer tous matériaux et produits contenant de l’amiante et ce avant le 31 décembre 2005. C’est seulement le 16 janvier 2006 que la ville a confié cette mission par appel d’offre à une société aujourd’hui présidée par le fils du directeur du Centre technique municipal de L’Haÿ-les-Roses, ce même directeur qui instruisait le dossier et participait à la Commission d’appel d’offres, aux côtés de l’ancien maire mis en examen pour octroi d’avantages injustifiés et soustraction frauduleuse de fonds publics dans le cadre de l’exercice de ses fonctions et de l’ancien directeur général des services mis en examen pour recel d’abus de biens sociaux, blanchiment à titre habituel et octroi d’avantages injustifiés. C’est pourquoi la ville va porter plainte afin que toute la lumière soit faite sur cette affaire et que les responsables soient poursuivis« , prévient le maire qui estime l’opération de désamiantage à réaliser à quelques 100 000 euros. « Il était impossible pour un professionnel de passer à côté de ces plaques d’amiante directement accessibles. Aujourd’hui, les familles et leurs enfants scolarisés aux Garennes sont les victimes collatérales d’une politique d’un autre âge« , accuse l’élu.

En attendant la fin du désamiantage, les enfants sont accueillis aux Ateliers sous les toits, une réunion publique est prévue ce lundi 9 mai.

A lire aussi :

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
2 commentaires pour Amiante dans une maternelle de L’Haÿ : Vincent Jeanbrun accuse l’ancienne municipalité
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi