Commerce | | 31/10/2016
Réagir Par

Avenir de la Poste du centre de Boissy-Saint-Léger : le maire va rencontrer le directeur territorial

Avenir de la Poste du centre de Boissy-Saint-Léger : le maire va rencontrer le directeur territorial

Une centaine de personnes ont répondu à l’appel à manifester devant l’agence La Poste de la rue de Paris à Boissy-Saint-Léger ce vendredi 28 octobre, pour protester contre la réduction des horaires d’ouvertures et l’éventuelle fermeture de l’agence. 

Le centre-ville de Boissy-Saint-Léger a besoin de La Poste !” , lance Régis Charbonnier, maire PS de Boissy. “J’ai bientôt rendez-vous avec le directeur territorial de La Poste qui m’a rappelé son intention de maintenir deux agences dans la ville. Mais dans quelles conditions ? On veut les fixer tous ensemble. Il faut par exemple que l’agence de la rue de Paris ait des horaires fixes et connus de tous les riverains“, enjoint l’élu, dénonçant des ouvertures aléatoires, un manque de personnel au service des usagers sur place et la réduction des services proposés. “Les habitants du centre-ville doivent retirer leurs colis à l’agence principale, dans la Haie Griselle ! On ne vend plus de timbres normaux non plus ici, seuls des timbres lents” , s’agace un Boisséen.

Entouré d’élus locaux, dont ceux de l’opposition qui avaient commencé à ruer dans les brancards début octobre, et du député PRG de la circonscription, Roger-Gérard Schwartzenberg,  le maire a invité à signer largement le voeu-pétition qui sera soumis au prochain Conseil municipal. “La pétition, que vous pouvez signer ici, à la mairie ou à la médiathèque, sera disponible jusque après les vacances scolaires. Nous déciderons ensuite tous ensemble de la façon dont nous la transmettrons“, invite l’édile. “Ce n’est pas un baroud d’honneur ! Il faut s’attendre à devoir manifester devant la direction territoriale de La Poste. Ce n’est que le début du combat !” prévient André Yon, responsable local du Parti ouvrier indépendant démocrate (POID).

Pour les habitants, la fermeture menace aussi le dynamisme économique de la rue de Paris. “La Poste draine des clients pour tous les autres commerçants de la rue. On ne peut pas descendre jusqu’à la Haie Griselle quand on habite Savereau ou le Bois-Clary qui sont d’autres quartiers de la ville qui est très étendue“, note un habitant. Du côté des élus, Roger-Gerard Schwartzenberg a envoyé un courrier à Christophe Sirugue, le secrétaire d’Etat à l’industrie, l’Etat restant l’actionnaire majoritaire de La Poste malgré son ouverture aux capitaux privés.

Le rendez-vous entre le maire et La Poste aura lieu pendant la semaine du 7 novembre.

Mi-octobre, le député de circonscription, Roger-Gérard Schwartzenberg (PRG), avait écrit au ministre de l’Industrie Christophe Sirugue pour l’alerter sur la situation. Voir le courrier. Le conseiller régional Didier Gonazales, maire LR de Villeneuve-le-Roi, a également adressé un courrier au ministre de l’Economie, Michel Sapin, pour lui demander de préserver ce bureau de poste. Voir le courrier.

Voir les derniers articles sur ce sujet.

Manif-Boissy-LaPoste (1)

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
2 commentaires pour Avenir de la Poste du centre de Boissy-Saint-Léger : le maire va rencontrer le directeur territorial
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi