Politique locale | Accueil Val de Marne (94) Ivry-sur-Seine | 17/02/2016
Réagir Par

Baisse des dotations : quatre maires communistes rétorquent par un budget alternatif

Baisse des dotations : quatre maires communistes rétorquent par un budget alternatif

La mobilisation des élus locaux se poursuit contre la baisse des dotations de l’Etat aux collectivités locales. Dans le Val-de-Marne, quatre maires communistes ont décidé de présenter un budget alternatif 2016, en plus du budget réel, pour donner à voir les investissements ou services qui ne seront pas réalisés en raison de la diminution du budget.

« A Gentilly, où 45% des foyers fiscaux sont non-imposables, cette baisse des dotations équivaut par exemple à la rénovation d’une école de 8 classes, à une subvention pour 100 logements sociaux, 26 emplois publics ou encore un an de budget du centre communal d’action sociale (CCAS)« , illustre Patricia Tordjman, maire de Gentilly, lors d’une conférence de presse organisée à Ivry-sur-Seine par l’Association départementale des élus communistes et républicains du Val-de-Marne (ADECR94).  A Ivry, la baisse est évaluée à 20 millions d’euros, « soit le coût de construction d’une école neuve ou le budget du centre municipal de santé (CMS) », pointe son maire Philippe Bouyssou.

Pour marquer le coup,  les quatre villes n’écartent pas l’idée de campagnes visuelles comme elles l’ont déjà fait. « On pense par exemple à afficher, sur un équipement public : « Ici, 27 places de crèches sont menacées,   lance Jean-Claude Kennedy,  maire de Vitry-sur-Seine. On est là pour faire feu ! »

« C’est un déni de démocratie : nous avons été élus sur des programmes, et le gouvernement a changé la règle du jeu après. Nos engagements seront tenus, mais difficilement« , défend Pascal Clerget, premier adjoint au maire de Fontenay-sous-Bois.

 

 

Les élus réclament la publication du rapport Sansu

Au-delà de cette nouvelle campagne auprès de leurs administrés, les élus réclament la publication officielle et complète des travaux de Nicolas Sansu, député PCF du Cher et rapporteur de la commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur la baisse des dotations aux communes. Ce dernier a dressé un bilan très critique de ces baisses de dotation, peu goûté par les élus PS de la Commission d’enquête qui ont refusé de le valider et d’en rendre la publication officielle et complète. (Lire à ce sujet article de Localtis, télécharger la partie du rapport rendue publique par Nicolas Sansu, voir le déroulement et les auditions de cette Commission d’enquête sur le site de l’Assemblée nationale).

Les édiles défendent aussi la création d’un pôle public bancaire qui permettrait aux collectivités d’emprunter sur de très longues périodes et à taux zéro, ainsi qu’aux entreprises qui créent de l’emploi et plaident pour une réforme fiscale intégrant une plus grande taxation des produits financiers.

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
6 commentaires pour Baisse des dotations : quatre maires communistes rétorquent par un budget alternatif
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi