Logements | Bry-sur-Marne | 20/06/2016
Réagir Par

Bry-sur-Marne va sortir de son état de carence en logement social

Publicité

Entre l'Etat et la ville de Bry-sur-Marne, les relations sont désormais au beau fixe. Le maire DVD de Bry-sur-Marne, Jean-Pierre Spilbauer, a retiré ce lundi son recours en justice contre le préfet du Val-de-Marne qui avait pris un arrêté de carence en logement social fin 2014 à l'encontre de la ville

car elle n’avait pas respecté son engagement triennal de rattrapage pour parvenir au taux de 25% de logements sociaux d’ici à 2025, conformément à la loi.

Une décision que la commune jugeait injuste, considérant qu’elle avait fait ses meilleurs efforts pour faire aboutir plusieurs programmes de logements sociaux mais que ces derniers avaient pris du retard pour des raisons indépendantes de la volonté politique de la ville.

Ce lundi après-midi, c’est toutefois dans la bonne humeur que l’élu a signé avec le préfet Thierry Leleu, et le président du territoire T10 Jacques JP Martin, une  lettre « d’engagements mutuels » d’entraide pour mettre en œuvre « une véritable politique d’aménagement et de développement durable sur la ZAC des Fontaines Giroux », selon les termes de la préfecture.

 

 

Concrètement, cet engagement rappelle noir sur blanc les projets  de création de nouveaux logements  prévus sur le secteur, à savoir une résidence étudiante (144 logements), une résidence jeunes travailleurs et jeunes actifs (125 logements) et un ensemble immobilier à vocation mixte de 180 logements. De quoi permettre de lever le constat de carence, ainsi que le droit de préemption de l’Etat sur les terrains situés à côté des studios de cinéma de Bry, sur lesquels le maire entend bien développer l’activité économique et non du logement.

« Les Studios de Bry marchent très bien et plusieurs entreprises du secteur de l’image sont déjà venues se greffer autour. Avec le propriétaire du site, nous travaillons activement à la meilleure solution pour installer des entreprises. Dès septembre, l’école de cinéma d’animation Georges Méliès, basée à Orly, devrait du reste y installer une annexe », annonce Jean-Pierre Spilbauer.

A lire aussi : 

Villes en constat de carence de logement social: qu’est-ce que ça change?

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

2 commentaires pour Bry-sur-Marne va sortir de son état de carence en logement social
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi