Formation | Créteil | 14/06/2016
Réagir Par

C’est parti pour l’Esipe, l’école d’ingénieurs de l’Université de Créteil

C’est parti pour l’Esipe, l’école d’ingénieurs de l’Université de Créteil
Publicité

Dès la rentrée de septembre 2016, l'Université de Créteil (Upec) disposera de son école d'ingénieur à part entière. L'Esipe Créteil (Ecole Supérieure d’Ingénieur Paris-Est Créteil proposera des formations dans trois filières (systèmes d’information, génie biomédical et santé et technologies pour la santé) et attend 400 étudiants.  Explications.

C’est à partir de la filière ingénieurs rattachée à son UFR de médecine (l’ISBS- Institut Supérieur de BioSciences de Paris),  que l’Upec a concocté cette nouvelle école d’ingénieurs, en la dotant de trois filières, toutes habilitées par la Commission des Titres d’Ingénieurs. La première sera  dédiée aux systèmes d’information de manière généraliste. Elle a déjà été lancée indépendamment de l’Esipe depuis un an. Les deux autres auront une dominante médicale. La filière génie biomédical et santé est issue de l’ISBS, basé à Henri Mondor et désormais intégré dans l’Esipe. Elle compte déjà 72 élèves sur trois années. La filière technologies pour la santé est nouvelle et sera dédiée aux applications de l’informatique dans la médecine.  Les trois formations s’effectuent sur trois ans et recrutent des bacs +2 ou +3. L’école a également ouvert d’emblée un cycle préparatoire de deux ans. Pour compléter le dispositif, deux filières (systèmes d’information et génie biomédical et santé) sont proposées en alternance, en partenariat avec le CFA Sup 2000.

Les formations sont dispensées sur trois sites : Créteil Saint Simon (le site des filières MIAGE de l’Ecole Supérieure d’Informatique Appliquée à la Gestion- ESIAG), Vitry TAS (second site de l’UPEC dans le Val-de-Marne, qui accueille deux départements d’IUT ainsi qu’un laboratoire de recherche, le LISSI) et Créteil ISBS (le site de recherche et de valorisation au service de la formation et du soin, la plus ancienne faculté de l’université, adossée au CHU Henri-Mondor).

Au total, l’Esipe table sur quelques 350 étudiants pour cette première rentrée et vise les 550 à 600 dès septembre 2017. Il reste environ 175 places à pourvoir dont 25 en prépa. Pour les inscriptions, voir le site de l’Esipe Créteil.

 

 

Les tarifs, eux, sont ceux de l’université publique, fixés au niveau national, soit 610 euros l’année pour le diplôme ingénieur.

Deux Esipe dans l’Est parisien

L’Upem (Université Paris Est Marne la Vallée) avait montré la voie avec son Esipe MLV, lancée en 2011 à partir de son UFR Ingénieurs 2000, et qui compte 7 filières (électronique et informatique, génie civil, génie mécanique, informatique et géomatique, informatique et réseaux, maintenance et fiabilité des processus industriels). A terme, les deux écoles pourraient se rapprocher si le mariage entre l’Upec et l’Upem se concrétise. L’élection du nouveau président de l’Upec a néanmoins remis en question la perspective d’une fusion au profit d’un éventuel rapprochement plus coopératif. « Les deux écoles sont chacune des composantes de leur université et s’inscrivent dans leur politique respective. Il ne s’agit pas d’électrons libres », rappelle Didier Geiger, chargé de mission Esipe, en attendant la désignation officielle d’un directeur pour cette nouvelle école.

 

 

 

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags université de Créteil,
Un commentaire pour C’est parti pour l’Esipe, l’école d’ingénieurs de l’Université de Créteil
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi