Publicité
Publicité: Fête des Solidarités 2017
Grands projets | Charenton-le-Pont | 16/06/2016
Réagir Par

Charenton et Paris Bercy: deux grands projets urbains destinés à converger

Alors que le douzième arrondissement de Paris prépare la mue du quartier qui touche le périphérique, via un vaste projet de 70 hectares, Charenton-le-Pont s’apprête à faire de même de son côté, sur une dizaine d’hectares. Deux métamorphoses urbaines destinées à se rejoindre grâce au prolongement de la rue Baron-Leroy parisienne.

Pour ce faire, chacun travaille avec ses propres outils, même si les deux communes se parlent. A Paris, c’est une Zac qui a été votée, tandis qu’à Charenton, c’est un CIN (Contrat d’intérêt national) qui devrait être signé. Pour rappel, le CIN est un nouvel outil destiné à faire travailler ensemble l’Etat,  les collectivités locales dans le cadre des grands projets d’aménagement. Un outil apprécié des élus car  moins coercitif que les OIN (Opérations d’intérêt national, dans lesquelles l’Etat prend la main sur la maîtrise des sols). A noter qu’un CIN peut contenir une OIN sur un site spécifique, plus petit, comme ce sera le cas dans la Vallée de la Bièvre, mais ce ne sera pas le cas à Charenton-le-Pont.

Les deux sites, parisien et charentonnais, partagent les mêmes obstacles : un faisceau ferroviaire qui coupe la partie proche des quais de Seine du reste de la ville, et la double barrière du périph et du boulevard des Maréchaux. Parmi ses aménagements prévus,  le projet parisien de Bercy Charenton envisage donc plusieurs passerelles au-dessus des rails pour reconnecter le quartier proche de la Seine de celui qui touche le bois de Vincennes tandis qu’à Charenton, la passerelle Valmy déjà existante sera retraitée. Au programme des deux sites qui ont chacun des terrains à reconvertir : du logement, des équipements, des bureaux, de l’aménagement paysager et des transports. Pour relier les deux nouveaux quartiers, la rue Baron Leroy parisienne sera prolongée jusqu’à Charenton, avec des pistes cyclables et un transport en commun.

Côté Paris

Concernant la programmation, le projet parisien devrait accueillir 4 000 logements, 330 000 m2 d’activité, des équipements publics, un collège, des jardins… Voir le portail dédié à ce projet. Voir précédent article sur le projet.

propjet bercy charenton cote paris

Côté Charenton

A Charenton, le périmètre du projet est compris entre Bercy 2 et l’avenue de la liberté d’un côté, et entre la voie ferrée et l’autoroute A4 de l’autre. Quatre parcelle sont concernées : le centre commercial Bercy 2 sur 19 500 m2, propriété de Tikehau depuis la fin 2015, les terrains d’Archon group sur 44 000 m2 (parc Escoffier), les entrepôts de la Martiniquaise sur 9000 m2 (dans le prolongement du parc Escoffier), et le site de l’AP-HP (service ambulances) sur 12 500 m2, dans le prolongement de la Martiniquaise.

CIN Charenton Bercy

Pour l’heure, le nombre de m2 à attribuer à telle ou telle fonction n’est pas encore défini. « Le triptyque à assurer sera  logement, développement économique et équipement public, ainsi que le franchissement en mode doux et en transports collectifs avec Paris, car il n’en existe pas aujourd’hui« , précise le nouveau maire LR de Charenton, Hervé Gicquel. « Les équipements répondront aux compétence première de la ville comme l’accueil de l’enfance et l’éducation. Le site pourra aussi accueillir de l’équipement sportif et de l’aménagement paysager« , poursuit l’élu qui indique qu’aucun objectif de logement ne lui a été imposé que les études sont en cours pour définir la programmation. « Concernant le logement, il sera mixte et comprendra aussi bien du logement social qu’intermédiraire, de l’accession à la propriété et des dispositifs spécifiques pour les jeunes ou les séniors », complète le maire.

Une réunion publique sur le projet s’est tenue à Charenton ce lundi 13 juin. Sans doute la première d’une longue série car il s’agit d’un projet dont l’aboutissement total est estimé à dix-quinze ans, tout comme son homologue parisien qui s’inscrit dans un périmètre beaucoup plus vaste.

Et la collaboration entre les deux villes?

« Depuis dix ans, nous avons eu l’occasion de travailler avec Paris en conduisant des études en commun. Nous nous devons de collaborer car nos deux projets se jouxtent et l’enjeu commun est la liaison entre nos villes. Nous serons donc naturellement amenés à nous parler, comme nous l’avons fait par le passé, pour assurer la réussite des deux projets qui comprendront des phases communes. »

Cet article est publié dans avec comme tags Charenton-le-Pont, , Projet Bercy-Charenton
3 commentaires pour Charenton et Paris Bercy: deux grands projets urbains destinés à converger
  • De vraies pistes cyclables, pas des bandes sur les trottoirs ce serait bien et ce serait le bon moment puisqu’on reprend tout de A à Z

  • Je remarque 1 chose : Quelque soit la municipalité, les projets restent sur une tonalité fascisante : Maintien de la superficie dédiée à l’automobile avec nouvelle voirie sans transport public ferré donc avec l’oubli du tram sur les berges et d’un aménagement propice au renouveau du chemin de fer .

  • je viens enfin de trouver le plan qui définit la « zone » du projet de Charenton –
    le magnifique ensemble classé au patrimoine des bâtiments de France appelé maintenant APHP va passer en mains qui n’ont pas pour objectif le respect du passé – vous pourrez encore admirer, rue de l’Arcade, les superbes entrepôts de brique de l’ancien établissement Byhrr –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *