Finances locales | Accueil Val de Marne (94) Chennevières-sur-Marne | 21/12/2016
Réagir Par

Chennevières-sur-Marne augmente ses impôts locaux pour investir

Chennevières-sur-Marne augmente ses impôts locaux pour investir © lchumpitaz

Diminution des recettes de la ville, notamment de la dotation globale de fonctionnement et de la perte  progressive de la DSU (Dotation de solidarité urbaine), participation au budget du territoire, besoins en investissement… voilà quelques uns éléments avancés par la ville de Chennevières-sur-Marne pour augmenter les impôts locaux en 2017, en parallèle d’une diminution des dépenses de fonctionnement.

Concrètement, les taxes foncière (foncier bâti) et d’habitation passent d’un taux de 17,20% à un taux de 17,95%. Les dépenses de fonctionnement sont pour leur part revues à la baisse, en diminution de 1,5 millions €, entraînant quelques coupes controversées comme la suppression des classes transplantées par exemple.

Côté investissements, le budget 2017 prévoit la poursuite du projet de construction de l’école Corot, la rénovation de l’église Saint-Pierre, la mise en accessibilité des bâtiments, des travaux de voirie (requalifications complètes et tapis), la réalisation de travaux dans le groupe scolaire Rousseau et le groupe scolaire du Moulin et encore l’aménagement des locaux sis 45 rue Aristide Briand.

Côté endettement, la commune indique avoir renégocié les emprunts toxiques et présente un encours de de l’ordre de 19 millions € au premier janvier 2017, soit 1048 € par habitant.

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Cet article est publié dans avec comme tags Budget, , Emprunts toxiques, Impôts locaux
4 commentaires pour Chennevières-sur-Marne augmente ses impôts locaux pour investir
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi