Transports | | 07/03/2016
Réagir Par

Chennevières teste le gaz naturel de ville sur sa flotte automobile

Chennevières teste le gaz naturel de ville sur sa flotte automobile

400km d’autonomie pour 12 euros de gaz : voilà le rapport qualité/prix offert par la Punto et la Panda neuves qui viennent de rejoindre le parc automobile de la mairie de Chennevières-sur-Marne.

On sait que c’est un choix qui peut paraître étonnant, mais on est précurseur” , explique-t-on au cabinet du maire. A l’heure du tout-électrique, la mairie a en effet décidé de s’équiper de deux véhicules roulant au gaz naturel de ville (GNV). “L’utilisation de GNV permet de réduire de 20% les émissions de CO² par rapport à l’essence, et de 93% les émissions de particules fines par rapport au diesel“, vante de son côté GrdF.

“Moins cher que l’électrique”

Au niveau du budget, c’est également plus avantageux pour nous : les deux véhicules nous ont coûté entre 23 000 et 24000 euros, et une bouteille de gaz, qui pèse 12kg, coûte 1 euro au kilo“, précise la mairie. “Les véhicules électriques sont plus chers, et les batteries, dont la location mensuelle est également chère, sont composés de métaux lourds très difficiles à recycler“, ajoute-t-on au cabinet du maire. Pour faire le plein, la ville s’approvisionnera à la station située à la frontière de Champigny-sur-Marne.

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans , , avec comme tags
Cet article est publié dans , ,
Un commentaire pour Chennevières teste le gaz naturel de ville sur sa flotte automobile
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi