Emploi | Val de Marne | 26/10/2016
Réagir Par

Chômage en Val-de-Marne: jeu de vases communicants entre catégories

Après le record absolu de 107 010 chômeurs tenus de chercher un emploi (catégories A, B, C) fin août 2016 dans le Val-de-Marne, la situation s’est améliorée en septembre, passant à 106 190 personnes, en augmentation de 1 % sur trois mois (soit +1 020 personnes) mais en diminution de 0,8 % sur un mois.

Sur un an, la progression est de 1 %. Le nombre de demandeurs d’emploi était en effet de 105 180 fin septembre 2015.  Une baisse similaire en Île-de-France où le nombre passe de 972 450 chômeurs tenus de chercher un emploi fin août à 964 980 fin septembre (–0,8 % sur un mois et +0,9 % sur un an).

Dans le détail, on observe une grosse différence entre les personnes qui n’ont aucun emploi du tout  (catégorie A), qui passent de 76 340 à  75 020 personnes, en baisse de -1,7 % sur un mois, -0,4% sur 3 mois et -1,1 % sur un an (75 860 personnes fin septembre 2015), et les chômeurs qui ont une activité réduite (catégories B et C) qui progressent de manière significative, passant de 30 670  à 31 170 de fin août à fin septembre, en progression de 1,6% sur un mois,  de 4,4 % sur 3 mois et de 6,3 % sur un an (29 320 personnes fin septembre 2015).

Un autre chiffre qui contribue à expliquer la baisse de chômage dans la catégorie A (sans aucun emploi, tenu d’en chercher un) est celui de la catégorie D (demandeurs d’emploi non tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi en raison d’un stage, d’une formation, d’une maladie…, y compris les demandeurs d’emploi en convention de reclassement personnalisé (CRP), en contrat de transition professionnelle (CTP) et en contrat de sécurisation professionnelle), qui passe de 4 240 à 4 700 personnes d’août  septembre, en progression de 10,8% sur un mois, de 0,2 % sur 3 mois et de 16,9% sur un an. Les catégories E (demandeurs d’emploi non tenus de faire de actes positifs de recherche d’emploi, en emploi, comme par exemple les bénéficiaires de contrats aidés), eux décroissent légèrement d’août à septembre (6 490 à  6 470), soit -0,3% sur un mois et -0,2% sur 3 mois, mais progressent fortement sur un an, de l’ordre de 8,2%.

En prenant toutes les catégories (A,B,C,D,E), le chômage baisse néanmoins sur la période récente, qui passe de  117 740 à 117 360 d’août à septembre (-0,3% sur un mois, – 0,9% sur 3 mois) mais augmente de 1,9% sur un an, une progression supérieure de près du double à l’augmentation du chômage des seules catégories A,B,C qui se limite elle à 1% sur un an.

Télécharger l’intégralité des chiffres du chômage en Val-de-Marne à fin septembre 2016.

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags Chiffres, Chômage, recherche d'emploi
3 commentaires pour Chômage en Val-de-Marne: jeu de vases communicants entre catégories

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *