Publicité
Communication de marques | Val de Marne | 06/10/2016

Comment la CCI du Val-de-Marne accompagne les femmes entrepreneures

Soirées réseautage, accompagnement au développement des entreprises, coaching des porteuses de projet… focus sur les nouveaux programmes et outils proposés par la Chambre de Commerce et d’industrie du Val-de-Marne pour faire décoller le business des cheffes d’entreprises à potentiel.

 

Dans le département, les projets originaux d’entreprise portés par des femmes ne manquent pas et la CCI du Val-de-Marne les couve comme du lait sur le feu avec un panel d’actions et d’événements comme le programme ExcELLEnce, les soirées Connecting Women et bientôt le programme Melletingo…

ExcELLEnce : un programme pour les entreprises à potentiel

 

Initié fin 2015 et lancé en mars 2016, le programme ExcELLEnce consiste en l’accompagnement sur mesure de 21 cheffes d’entreprise ayant déjà créé leur société. Il s’appuie pour cela à la fois sur les expertises internes de la CCI et sur des partenaires : associations, réseaux bancaires, structure d’accompagnement à l’entrepreneuriat… ExcELLEnce propose aussi bien de l’aide à la recherche de financements que du conseil en stratégie commerciale, en stratégie digitale, en recrutement, du parrainage, des formations à la gestion… Il vise aussi à développer le réseau des entrepreneures. Entièrement gratuit pour les dirigeantes, il est soutenu financièrement par le Fonds Social Européen.

portrait LCDans le cadre du programme ExcELLEnce 2015-2017, 21 cheffes d’entreprises sont accompagnées pendant 18 mois. Outre les ateliers collectifs et les actions de coaching, chaque dirigeante bénéficie aussi d’un parrain attitré qu’elle rencontre régulièrement et qui l’encourage, l’aide à formuler ses besoins et formaliser sa stratégie, et rompt la solitude du patron de toute petite entreprise. «Pour commencer, elles ont toutes été auditées sur leurs besoins à l’aide d’un diagnostic à 360 degrés, afin d’établir un plan d’action individualisé», explique Laura Chebab. «Chacune avait des attentes spécifiques mais la majorité avait surtout des besoins en matière de développement commercial et de recherche de financement», souligne la responsable du service création d’entreprise. Au-delà de l’accompagnement de chaque entrepreneure, des synergies positives se sont aussi développées entre chacune. «Plusieurs sociétés ont commencé à travailler l’une pour l’autre et elles ont constitué leur propre réseau, grâce aux différents petits déjeuners et ateliers collectifs qui leur ont permis de mieux se connaître», insiste Laura Chebab.

Connecting women : une soirée pour tisser son réseau

 

Parmi les outils de réseautage, la CCI du Val-de-Marne a instauré un rendez-vous dédié aux femmes entrepreneures, Connecting women, où sont non seulement invitées des cheffes d’entreprises mais aussi des partenaires, banques, structures d’accompagnement dédiées à l’entrepreneuriat, grands comptes, clubs d’entreprises… Tout ce qu’il faut pour développer son réseau. La première édition de Connecting Women s’est tenue le 24 mars, et a rassemblé près de 200 participants, et la seconde aura lieu le 13 octobre.

Invitation Connecting Women 13 octobre 2016 VF

«Comme cette soirée se tiendra lors de la semaine du goût, nous prévoyons des ateliers d’animation sur cette thématique, comme de l’impression de chocolat en 3D ou de la dégustation de smoothies à l’aveugle qui permettront d’initier le networking … », annonce Laura Chebab.

Un nouveau programme pour les porteuses de projet : Melletingo

 

Cette soirée sera également l’occasion d’annoncer un nouveau programme d’accompagnement à destination des futures entrepreneures, dont le projet est encore en gestation et qui ont besoin d’un coup de pouce. «Cet appel à projets, Melletingo, concernera plus spécifiquement les porteuses de projet qui sont éloignées de l’emploi, demandeuses d’emploi, étudiantes, ou encore femmes résidentes des quartiers prioritaires», indique la pilote du projet.

Des retours d’expérience enthousiastes sur le programme ExcELLEnce

 

Odile Bonnefoix, créatrice de Homelike acquisition
Odile BonnefoixApprendre une langues étrangères en se faisant plaisir et en sortant complètement du carcan scolaire pour plonger dans la vie, tel est le concept de Homelike Acquisistion, la petite entreprise créée par Odile Bonnefoix à Vitry-sur-Seine. Ce qu’elle propose : des jeux, des ateliers, des sorties en plein air dès que le temps le permet, des visites culturelles, et même des journées pédagogiques à Londres. Et pour l’entrepreneure, qui a vécu en Angleterre avant de passer 17 ans chez SFR et d’en partir pour lancer son projet, le succès a été immédiatement au rendez-vous. «Dès la première année, en septembre 2014, il y a eu 19 enfants d’inscrits, puis 100 à la rentrée suivante et 150 cette année, dans le secteur Vitry, Chevilly, Orly, Rungis, Thiais, Villejuif, L’Haÿ, Fresnes, témoigne-t-elle. Le programme ExcELLEnce est arrivé à pic. Comme je fais tout toute seule, RH, communication, gestion, service client… même en me levant à 4 heures du matin, j’ai du mal à prendre de la hauteur tellement j’ai le nez sur le guidon. J’avais conscience des priorités mais de manière confuse. Le programme m’a permis de les hiérarchiser et d’établir une road-map.» En tête des urgences de la feuille de route : le recrutement de personnel et la quête de locaux pour l’entreprise, puis la visibilité, la présence sur les réseaux sociaux… L’entreprise a également bénéficié d’un prêt par Val-de-Marne Actif pour l’initiative. «Ce programme me booste, je ne me sens plus toute seule pour décider des directions à prendre», atteste l’énergique dirigeante.

 

Magda Aissa, fondatrice de la marque Cocon d’amour
Magda AissaMagda Aissa, qui a développé la griffe de puériculture Cocon d’amour, avait déjà une jolie boutique en ligne lorsqu’elle a rejoint le programme ExcELLEnce. Pour elle, cet accompagnement lui a servi de tremplin pour passer à une nouvelle étape, celle de l’ouverture d’une boutique en dur. «Le programme nous a aidé à réaliser le montage financier et nous a permises de rencontrer facilement des banques, des comptables, des chefs d’entreprise. Finalement, nous avons trouvé une banque qui a pris notre dossier en main. Nous avons également bénéficié d’un prêt à taux zéro de Val-de-Marne actif pour l’initiative. Cela nous a aidé à aller plus vite, et la première boutique Cocon d’amour ouvrira au Perreux-sur-Marne fin octobre !», annonce Magda Aissa.

 

cocon amour

Collection Cocon d’amour

 

Cet article est publié dans avec comme tags CCI du Val de Marne