Associations | Val-de-Marne | 26/09/2016
Réagir Par

Convention de la Croix-Rouge 94: retour sur les inondations et cap sur l’innovation

Convention de la Croix-Rouge 94: retour sur les inondations et cap sur l’innovation

Des drones pour repérer les victimes ou apporter un défibrillateur, un système de veille sur les réseaux sociaux, des kits de survie catastrophe… Les bénévoles de la Croix rouge ont dévoilé leurs solutions innovantes à l’occasion de la première convention départementale qui se tenait à Vincennes ce samedi,

à l’initiative du président Val-de-Marne, Yann Cotten, et en présence du président national, Jean-Jacques Eledjam.

En Val-de-Marne, ce sont actuellement 872 bénévoles répartis dans 19 unités locales qui donnent de leur temps à la Croix-Rouge, pour quelques 57 000 volontaires en France. Intervenant à la fois sur les situations d’urgence type accident ou incendie (ce samedi même, quelques 60 volontaires étaient mobilisés sur l’incendie d’un foyer de personnes âgées au Perreux-sur-Marne) mais aussi  d’urgence sociale (maraudes auprès des sans-abri par exemple) ou de prévention (initiation aux premiers secours). Cette année, les ateliers d’initiation gratuits ont permis à la Croix-Rouge 94 de former 500 personnes aux gestes de premiers secours. En 2016, c’est le mois de juin qui a été le plus tendu pour l’association, en raison des inondations qui ont nécessité des évacuations et mise à l’abri à Villeneuve-Saint-Georges et Villeneuve-le-Roi. L’opération avait duré 30 jours et réquisitionné un grand nombre de bénévoles. “Vous êtes précieux auprès des pouvoirs publics, vous êtes des citoyens exemplaires et heureusement que vous étiez là aux côtés de l’armée pour venir en aide au 13 000 personnes impactées” a salué le préfet.

convention croix rouge vincennes

Cette première convention départementale a aussi été l’occasion de présenter les projets innovants de la délégation val-de-marnaise.

Conect, pour s’appuyer sur les réseaux sociaux

A l’unité locale de Fresnes-Rungis, Christophe est bénévole depuis un an et demi. La quarantaine et informaticien de formation, c’est avec entrain qu’il présente le projet Conect pour former et recruter ce qu’il appelle “des bénévoles numériques“. L’objectif ? “Remonter les informations des médias sociaux et les vérifier avant de communiquer auprès de la population et passer les consignes de sécurité.Voir reportage sur la mise en place de ce projet en octobre 2015.

Christophe Croix-Rouge Vincennes

Christophe

Des drones pour sauver des vies

Autre projet d’avenir porté par Miguel Angelo : le drone. Bénévole depuis 2007 à l’unité locale de Créteil, le Val-de-Marnais exerce comme à la Croix rouge responsable du parc auto, logisticien et secouriste. Avec ses équipiers, il espère voir arriver cet outil en France alors qu’il est déjà adopté par nos voisins Portugais, Espagnols et Italiens. “Equipé d’une caméra, cela permet de rechercher des victimes et d’avoir une vue d’ensemble. Il peut également transporter un DSA (défibrillateur semi-automatique). Mais c’est un projet assez coûteux“, détaille Miguel Angelo, agent de sécurité incendie en semaine, bénévole pendant ses journées libres.

Miguel Croix-Rouge Vincennes

Miguel Angelo

aéronef drône croix-rouge vincennes

Aéronef piloté à distance

Le Catakit de survie en cas de catastrophe

En face des deux stands de Christophe et Miguel Angelo, place au Catakit : un attirail complet pour se préparer à une éventuelle catastrophe. Le projet est financé par la Croix-Rouge et la Commission Européenne d’autoprotection du citoyen. Le Catakit comporte divers objets : une banderole SOS, des bâtons lumineux, un sifflet, des allumettes étanches, une gourde souple, des cachets de purification de l’eau, un conteneur, des rations alimentaires de survie, des couverts, une lampe, un couteau suisse, des kits hygiène homme et femme, une radio, un cutter, un briquet, un sachet hermétique, des gants de manutention, un sac poubelle, une couverture de survie, des mouchoirs en papier, un bloc-note et un stylo … Tout ce qu’il faut pour rester autonome de 24 à 48 heures en attendant les secours.

catakit croix-rouge

Le “catakit”

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans , avec comme tags Croix-Rouge, Secourisme, Yann Cotten
Cet article est publié dans ,
Aucun commentaire pour Convention de la Croix-Rouge 94: retour sur les inondations et cap sur l’innovation
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi