En images | Accueil Val de Marne (94) Saint-Maur-des-Fossés | 12/07/2016
Réagir Par

Dans son atelier, Jacques Hennequin maquette les plus beaux jardins de France

Dans son atelier, Jacques Hennequin maquette les plus beaux jardins de France
Publicité

Du Grand Trianon du château de Versailles aux  jardins du château de Villandry en passant par la Roseraie du Val-de-Marne ou les Hortillonnages d’Amiens, Jacques Hennequin donne à voir les plus beaux parcs et jardins de France à l’échelle de quelques centièmes, grâce à de fabuleuses maquettes réalisée à partir de matériaux naturels dans son atelier de Saint-Maur-des-Fossés.

 

Après une première carrière dans le numérique, Jacques Hennequin s’est lancé il y a 18 ans, créant sa société JH3D. « Depuis l’enfance, j’ai toujours réalisé des maquettes de maisons et de monuments. J’ai constaté que les maquettes de jardin, communes en Angleterre, n’existaient pas en France » motive cet artisan d’art. « L’objectif : traduire l’esprit du jardin. Les maquettes de jardins sont des outils de communication idéaux lorsqu’on veut promouvoir un projet ou bien le mettre toujours plus en valeur. »

Pour rendre compte avec fidélité de ces œuvres de plein air, Jacques Hennequin travaille avec des historiens, des chercheurs et des jardiniers lorsqu’il s’agit de reconstituer un jardin d’époque. Pour les parcs actuels, il se rend su place et mitraille de photos techniques pour ne perdre aucune perspective. Après, ce-sont des centaines d’heures de travail qui attendent l’artisan dans son atelier. Pour le Grand Trianon, 700 heures ont été nécessaires, soit 6 mois de travail. Le prix, lui, se chiffre aussi en dizaines de milliers d’euros. Mousses, laine, sable, bois…  seul le polystyrène utilisé pour les masses d’arbres ou les reliefs n’est pas d’origine naturelle.

 

 

Parmi les dernières réalisations de Jacques Hennequin : une maquette de l’Abbaye de Saint-Maur, en cours de réhabilitation, avec les plans d’origines restants de l’édifice et les conseils des membres de l’association du Vieux Saint-Maur. La majorité de ses clients sont des propriétaires de domaines privés qui demandent une maquette, souvent pour l’installer dans les petits musées qui accompagnent leurs châteaux. « C’est comme ça que j’ai commencé. Pour mon plaisir, j’ai réalisé une maquette du potager du domaine de Villandry. J’ai envoyé la photo au propriétaire, qui m’a commandé une maquette complète de son domaine » , se souvient Jacques Hennequin. Collectivités territoriales ou musées nationaux font aussi partie de ses clients. En 2002, il a par exemple réalisé la maquette de la Roseraie du Val-de-Marne.

Il y a quelques années, c’est dans le film Versailles, le rêve d’un roi, du réalisateur cristolien Thierry Binisti, que l’on a pu voir les maquettes de l’artisan saint-maurien, dans les scènes où le roi regarde la future maquette de sa galerie des glaces.

Désormais, Jacques Hennequin planche  aussi sur des maquettes électriques, travaillant sur la mise en lumière et les scénographies nocturnes. Contraints de quitter son atelier Saint-Maurien en raison de la construction d’un immeuble, Jacques Hennequin s’installera prochainement à Saint-Mandé, d’ici la fin de l’année.

Plus d’informations sur son site Internet.

En images

La Roseraie du Val-de-Marne (L’Hay-les-Roses) 

jh3D Roseraie

Travail sur la lumièrejh3D jardin illumine

Les hortillonnages d’Amiens jh3D horillonage amiens jh3D horillonage amiens bis jh3D horillonage amiens 4 jh3D horillonage amiens 3 jh3D horillonage amiens 2

Le Grand trianon, jardins

jh3D grand trianon jh3D grand trianon 3 jh3D grand trianon 2

L’atelier de Jacques Hennequin

jh3D Ateliers jh3D Ateliers 2

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Un commentaire pour Dans son atelier, Jacques Hennequin maquette les plus beaux jardins de France
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi