Politique locale | Champigny-sur-Marne | 14/10/2016
Réagir Par

Début de polémique à Champigny quant à la publication d’une tribune sur les primaires de droite

Début de polémique à Champigny quant à la publication d’une tribune sur les primaires de droite © Fotolia Pic Rider

Les bulletins municipaux doivent-ils ou non accueillir dans leurs colonnes les informations pratiques relatives aux primaires organisées par les partis politiques ? 

Pour Vincent Jeanbrun, conseiller régional-maire LR de L’Haÿ-les-Roses et référent départemental pour les primaires de droite, la réponse est oui. « Les villes sont autorisées à avoir une page d’information, et nous allons le faire à L’Haÿ-les-Roses, sans faire la promotion d’un candidat. Nous nous engageons bien-sûr à faire de même lors des primaires de gauche. Cela participe du soutien à la démocratie, défend l’élu. Lorsque les villes ne veulent pas consacrer d’article à ce sujet, les groupes de droite sont invités à publier ces informations dans le cadre d’une tribune. »

 

A Champigny-sur-Marne, un début de polémique a commencé à ce sujet entre le maire PCF de la ville, Dominique Adenot, et le président du groupe LR et apparentés, Laurent Jeanne. Sollicitée pour publier un article pratique relatif à la tenue des primaires, la ville a refusé en se référant une circulaire du ministère de l’Intérieur, qui exclut la mise à disposition de dépliants ou affiches relatifs à l’élection primaire afin d’éviter de lui donner un caractère officiel. « Quand bien même ces documents se borneraient à donner aux électeurs des indications sur l’organisation de l’élection et notamment sur les bureaux de vote« , précise la circulaire. « Il en est de même pour l’ensemble des supports officiels de la mairie (magazine municipal, site Internet…), indiquait la ville à l’élu.

L’élu d’opposition a donc décidé d’utiliser sa tribune pour rappeler les modalités de participation, les noms des candidats et la liste des bureaux de vote. Mais dans un premier temps, l’élu s’est vu opposer un refus de la ville pour les mêmes motifs, ce qui a cette fois déclenché la colère du représentant local LR,  lequel à dénoncé « des méthodes anti démocratiques » . « Cette position est en totale infraction à la décision du 7 mai 2012 N°353536 du Conseil d’Etat qui estime que la commune ne saurait contrôler le contenu des articles publiés dans le cadre du bulletin municipal qui n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs », insiste l’élu, décidé à attaquer en justice en référé (procédure d’urgence) si sa tribune était définitivement refusée.

Joint au téléphone, le cabinet du maire indiquait ce jeudi soir que la tribune avait été refusée dans un premier temps pour se conformer aux exigences de la circulaire, afin que la ville ne soit pas mise en défaut, mais que la situation avait été réétudiée en intégrant la jurisprudence spécifique aux tribunes politiques des groupes dans les publications municipales, privilégiant la liberté d’expression (sauf propos répréhensibles par la loi). « Le maire en a informé l’élu d’opposition »,  a-t-on précisé au cabinet du maire. « Pour l’instant, il m’a juste dit que cela allait pouvoir s’arranger, j’attends le BAT (bon à tirer pour vérifier une publication avant impression définitive) », réagit Laurent Jeanne. La tribune doit paraître dans le numéro de novembre.

Cet article est publié dans avec comme tags Champigny-sur-Marne, , , , , Polémique,
13 commentaires pour Début de polémique à Champigny quant à la publication d’une tribune sur les primaires de droite
  • Décidément à Champigny , contrairement à ce que dit la majorité en place , toutes les Campinoises et tous les Campinois ne sont pas considérés de la même manière et pourtant le slogan est L’Humain d’abord .

  • Lors des élections locales, certaines municipalités (notamment communistes) se montrent beaucoup moins soucieuses de respecter scrupuleusement le code électoral…

  • De toutes façons, 70% des tribunes municipales ou départementales n’ont hélas aucun rapport avec le périmètre ou les missions territoriales…

    Si c’est pour lire des tribunes sur philae et rosetta, ou pour louer le gouvernement ou au contraire pour le dezinguer ( sans faire de contre proposition )…

    Quand ce n’est pas une tribune qui s’autocoplimente sur les mêmes sujets régulièrement ou une récupération d’un article municipale pour en faire une tribune qui le rabâche…
    Et l’opposition a toujours les mêmes marottes qui parfois ne sont plus d’actualités

  • Les primaires de droite, parlons-en,Le principal, pour LR c’est d’occuper l’espace médiatique et de le saturer , de faire croire au bas peuple qu’il n’y a pas d’autres alternatives .Pendant que les lecteurs du Figaro s’entre- déchirent pour connaître qui a été le meilleur ,le système se verrouille un peu plus. Une fois que les électeurs auront choisi leur candidat pour 2017 , les six autres le rejoindront .On donne l’impression aux français que c’est nouveau alors qu’on voit toujours les mêmes avec toujours les mêmes politiques. On a compris qu’ils se battent entre eux pour avoir le pouvoir. Des vieux hommes remplis des vieilles recettes d’un vieux monde d’énarques qui ne veut pas mourir. Le champion qui sortira de cette confrontation, si les sondages le confirment, n’a rien pour nous réjouir. Il a les mêmes vertus de combat à l’orée de ses 70 printemps, le casier judiciaire en plus, que le vainqueur de Verdun .

  • D’ailleurs, pour les primaires de droite, la presse a choisi son candidat, à savoir Alain Juppé, le candidat …le plus à gauche .

  • On doit parler de LA primaire à droite et non pas DES primaires. L’erreur est fréquente mais elle reste une erreur.

  • Le Prétorien,
    Le « sage  » qui sait tout sur tout, en somme la parole divine….

    • Je prends cela comme un compliment ou une vacherie ? je pencherai plutôt pour une vacherie ,de la part du représentant d’un parti qui va de nouveau SAUVER la France. Ne rions pas , car ils y croient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *