Santé | Accueil Val de Marne (94) Saint-Maurice | 08/12/2016
Réagir Par

Des mains de super héros grâce à l’impression 3D aux hôpitaux de Saint-Maurice

Des mains de super héros grâce à l’impression 3D aux hôpitaux de Saint-Maurice
Publicité

Des mains artificielles imprimées en 3D aux couleurs de super héros, voilà l’un des projets de l’association e-Nable France, une communauté de bénévoles qui développement des technologies d’assistance pour les enfants à qui il manque un membre depuis la naissance (agénésie).

À partir de modèles dessinés sur ordinateur disponibles en open-source, les mains peuvent être conçues sur mesure en impression 3D. La main 3D est totalement mécanique de sorte que lorsque l’enfant plie le poignet, de fins câbles fixés au niveau de l’avant-bras actionnent les doigts et le pouce afin de les fermer et d’agripper. Evidemment, cela ne remplace pas des vraies mains, ni même les prothèses médicales classiques, mais pour l’association, il s’agit de compléter les aides existantes, avec avant tout une fonction sociale, en substituant à l’image du gamin qui n’a pas de main, celle de celui qui a un bras de super héros!

De quoi intéresser le Cerefam (Centre de référence des malformations de membres et de l’arthrogrypose chez l’enfant), une unité du pôle soins de suite et réadaptation enfants des Hôpitaux de Saint-Maurice, qui développe la recherche sur les nouvelles technologies, les appareillages et les prothèses dans le domaine de l’agénésie des membres chez l’enfant.

main seule

 

 

Les Hôpitaux de Saint-Maurice et l’association E-Nable France viennent donc de signer une convention de partenariat concernant un protocole de recherche clinique et industrielle visant à améliorer la fonctionnalité de ces mains imprimées en 3D, pour les enfants de 4 à 12 ans présentant une agénésie transcarpienne au niveau de l’avant-bras. Objectif : évaluer les répercussions fonctionnelles (conditions d’utilisation, force de serrage, qualité de la préhension…),  les répercutions psychologiques (vécu et appropriation, participation à l’intégration sociale…) et proposer des améliorations dans la conception.

représentants HSM e-Nable BNP

Ce partenariat a également bénéficié du soutien de l’assureur BNP Paribas Cardif qui a mis à disposition son Cardif Lab, un site destiné à encourager les innovations digitales et les nouveautés high-tech susceptibles d’intéresser l’assurance de demain. Des ateliers ont également été organisés au sein de cet espace pour faire connaître E-Nable aux collaborateurs de l’entreprise tout en leur proposant de contribuer à l’assemblage des mains, ceci dans le cadre de la démarche de Responsabilité Sociétale de l’Entreprise. Ces premières mains seront utilisées en démonstration lors des consultations d’ergothérapie handicap des Hôpitaux de Saint-Maurice.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi