Education | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 18/03/2016
Réagir Par

Droite et gauche demandent ensemble une rallonge pour les écoles du Val-de-Marne

Droite et gauche demandent ensemble une rallonge pour les écoles du Val-de-Marne
Publicité

Elus LR, PS, FG, EELV, syndicats d’enseignants et fédérations de parents d’élèves PEEP comme FCPE ont voté à l’unanimité un voeu réclamant une dotation supplémentaire exceptionnelle à l’Etat pour la rentrée scolaire 2016,

à l’occasion du CDEN (Conseil départemental de l’Education nationale) de ce vendredi 18 mars. La réunion de cette instance uniquement consultative a par ailleurs permis d’acter la carte scolaire telle qu’elle avait été modifiée la veille lors d’une réunion d’urgence avec les syndicats.

Globalement, l’enveloppe n’a pas changé, qui prévoit 67 enseignants supplémentaires dans le département pour la rentrée, en parallèle d’un millier d’élèves de plus.  Alors que 99 fermetures avaient été prévues pour 87 ouvertures, 11 fermetures ont été annulées et 3 ouvertures supplémentaires accordées ainsi qu’un autre poste plus de maître que de classe. En contrepartie, le nombre de remplaçants supplémentaires prévus est passé de 30 à 15. (Voir les explications sur l’équation impossible). Une donne qui n’a pas convaincu compte tenu des difficultés à remplacer les professeurs absents. C’est dans ce contexte que les représentants élus du Conseil départemental membres du CDEN ( Daniel Guérin, Evelyne Rabardel, Marie Kennedy, Christian Métairie et Marie-France Parrain) ont déposé ce voeu réclamant une dotation exceptionnelle, « au regard de la situation et des besoins des enfants du Val-de-Marne ». Un autre voeu déposé présenté par FO, FSU, CGT et la FCPE avec le soutien de SUD a également été adopté mais pas à l’unanimité. L’intersyndicale a également appelé à manifester au ministère le mercredi 23 mars.

De son côté, la Direction départementale des services de l’Education nationale a déclaré dans un communiqué poursuivre « la mise en oeuvre de la loi refondation de l’école, la priorité donnée au primaire, l’objectif d’équité scolaire et l’attention portée aux difficultés scolaires des élèves », ajoutant porter une « attention particulière aux écoles de l’éducation prioritaire, mais également aux écoles recevant des élèves en situation de handicap et des élèves allophones », et encore « à l’implantation des dispositifs « Plus de maîtres que de classes », à la scolarisation des moins de trois ans (dans et hors pôle) et aux moyens dédiés au remplacement. »

 

 

Et l’Inspection de rappeler qu’à l’issue du CDEN, le solde d’ouvertures de classes est positif (+14), avec en outre comme moyens supplémentaires par rapport à l’an dernier : 1 unité pédagogique pour élèves allophones arrivants, 7 pôles de scolarisation des moins de trois ans, 9 postes Plus de maîtres que de classes, 15 postes de remplaçants et 3 postes de psychologues scolaires.  (Voir le détail des annulations de fermetures et ouvertures supplémentaires)

A lire aussi :

La carte scolaire initiale

400 parents, enseignants et élus vent debout contre les fermetures de classe

Double bataille de chiffres sur les prévisions d’effectifs scolaires

Non-remplacement des profs : les parents n’en peuvent plus

Crise des remplacements en Val-de-Marne : l’Education nationale répond

Remplacements des profs : la Peep répond à l’Education nationale

30 nouveaux postes d’enseignants remplaçants créés en Val-de-Marne

Le Snuipp-Fsu s’alarme de la disparition des réseaux d’aide aux élèves décrocheurs

Accompagnement des élèves décrocheurs, psys, formation… l’Inspectrice académique répond

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
2 commentaires pour Droite et gauche demandent ensemble une rallonge pour les écoles du Val-de-Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi