Education | Accueil Val de Marne (94) Ivry-sur-Seine | 25/01/2016
Réagir Par

Ecole le mercredi ou le samedi : nouvelle consultation à Ivry-sur-Seine

Ecole le mercredi ou le samedi : nouvelle consultation à Ivry-sur-Seine

A partir de ce lundi 25 janvier, les parents d’élèves , enseignants et personnels des écoles d’Ivry-sur-Seine, qui fait partie des 6 communes du Val-de-Marne à avoir choisi de travailler le samedi matin dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires, pourront donner à nouveau leur avis sur la question.

Pour les parents, le vote s’effectuera par correspondance jusqu’au jeudi 28 janvier. Pour ceux qui auront oublié de le faire, la ville prolongera ce scrutin en installant six bureaux de vote ce samedi 30 janvier, de 9h à 12h. (A la maison de la citoyenneté Jean-Jacques Rousseau pour les groupes scolaires Rosalind Franklin, l’Orme au chat, Dulcie September. A la Maison de quartier Monmousseau pour la maternelle Cotton et les groupes scolaires Solomon et Langevin. A la maison de quartier du Petit-Ivry pour les  groupes scolaires Makarenko, Barbusse, Rosa Parks. Au foyer Louis Bertrand pour les groupes scolaires Thorez, Guy Môquet, maternelle Prévert. A la maison de quartier Centre-ville-Gagarine pour les groupe scolaire Joliot-Curie, maternelle Robespierre. Et à la mairie pour l’école Einstein et les maternelles Péri et Casanova.) Les enseignants et personnels pourront voter directement dans les écoles.

Un système de vote par pondération

Pour calculer les résultats de la consultation, la ville pondérera les voix en fonction de la qualité des votants (enseignants, personnels et parents) afin de donner un poids d’un tiers à chaque corps électoral. Les parents qui représentent 83% des inscrits pour voter, concourront donc pour un tiers du résultat, tandis que les enseignants et personnels qui représentent ensemble 17% des inscrits pour voter concourront pour chacun un tiers.

La ville évalue le surcoût du passage au mercredi à 177 000 euros

Pour aider à la décision, la ville a proposé  un dépliant à l’attention des parents, en détaillant les avantages et les inconvénients de chaque scénario, avec plus d’inconvénients pour le mercredi travaillé et plus d’avantages pour le samedi travaillé. Elle y indique également que le passage du samedi au mercredi travaillé entraînerait un surcoût de 177 000 euros pour les finances municipales. Concernant l’encadrement des enfants, la commune prévoit en outre un encadrement avec plus d’enfants par animateur en cas de mercredi travaillé. Ainsi, les enfants de maternelle passeraient d’un taux d’encadrement de 8 à 10 par animateur et les enfants de primaire de 12 à 14.

Le maire défend le samedi travaillé

« Après seulement un an et demi de mise en œuvre, notre organisation nécessite d’être évaluée parce qu’elle présente un caractère « dérogatoire ». Je déplore que cette obligation ne soit pas la même pour les villes ayant opté pour le mercredi matin. A ce titre, l’absence d’un bilan national fait gravement défaut. Au-delà des temps périscolaires, il est impossible d’évaluer le fond de la réforme sans outils de l’Education nationale permettant d’en mesurer l’impact sur la réduction des inégalités et la réussite des élèves« , motive le maire PCF Philippe Bouyssou. Nous savons que le positionnement de la 9ème demi-journée le samedi matin continue à faire débat. Nous avons conscience qu’il bouleverse des habitudes, des organisations de vie, des familles.  Même si je reste convaincu que ce choix est le bon, parce qu’il a été fait dans l’intérêt de tous les enfants, je me suis engagé à ce que les acteurs de l’école puissent s’exprimer sur ce sujet, éclairé par tous les documents de bilan diffusés largement. En plus de l’avis obligatoire des conseils d’école extraordinaires qui se déroulent actuellement, cette consultation sera déterminante dans la décision que le Conseil municipal devra prendre au mois de février et soumettre aux instances de l’Education nationale.  La consultation organisée n’a pas pour but de départager des postures partisanes. Le sujet est trop sérieux, car il s’agit de l’intérêt de milliers d’enfants. Il n’y aura donc ni gagnant ni perdant« , promet l’élu.

Le PS dénonce les modalités du scrutin

Du côté du PS, les modalités du scrutin ne sont pas adaptées. « Il est dommage que les enseignants et personnels puissent voter directement à l’école et que les parents soient obligés d’aller dans des centres de vote ailleurs », souligne Sandrine Bernard, président du groupe d’opposition PS. « Surtout, la pondération pose problème, car elle ne tient pas compte du taux de participation. Si les parents votent à 50% et les personnels et agents votent à 100%, cela conduira à ce que les parents, qui représentent 83% du corps électoral, ne pèsent que pour 20% dan le suffrage. » Le groupe a déposé un voeu pour modifier les modalités mais il n’a pas été retenu. « Et puis, ajoute Sandrine Bernard. Je regrette que le document de présentation du scrutin présenté aux parents par la ville ne soit pas neutre et présente les choses de manière à valoriser le samedi travaillé. »

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags ,
2 commentaires pour Ecole le mercredi ou le samedi : nouvelle consultation à Ivry-sur-Seine
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi