Entreprises | Val de Marne | 21/01/2016
Réagir Par

Economie : voeux et projets d’enthousiasme en Val-de-Marne

Publicité

"Toutes les conditions sont réunies pour réussir cette année 2016!"  Ainsi a conclu Gérard Delmas, président de la Chambre de commerce (CCI 94) ses voeux pour 2016, qu'il organisait conjointement le Conseil de développement (Codev), en compagnie d'acteurs économiques du département, ce mercredi 20 janvier.

« Nous voulions combattre collectivement l’ambiance décliniste en présentant nos voeux avec les forces vives du territoire », motive à son tour Dominique Giry, président du Codev 94. Place aux projets et aux voeux « d’enthousiasme« donc. Et le patron de la CCI de rappeler non seulement les grands investissements publics dans le département, à commencer par le colossal projet de métro périphérique Grand Paris Express, mais aussi les investissements privés, de la rénovation de l’aéroport d’Orly et son nouveau pôle business (Coeur d’Orly) aux développements du MIN de Rungis en passant par les investissements logistiques de Stef à Vitry-sur-Seine. Les deux atouts forts du département : les filières santé et agrolimentaires, grâce à la concentration d’hôpitaux, centres de recherche, laboratoires, grandes entreprises du secteur et encore université… Avec un joker en plus.  « Dans le Val-de-Marne, nous savons travailler ensemble et se parler« , insiste Gérard Delmas.  « Ne soyons pas discrets, allons de l’avant! », enjoint Dominique Giry.

Un appel pour faire entendre les acteurs du Val-de-Marne dans la métropole

dominique GiryEn signe de cette dynamique, le Codev a lancé un appel des acteurs économiques, sociaux et culturels du Val-de-Marne pour se faire entendre au sein de la future Métropole. Un appel déjà soutenu par une cinquantaines de personnalités, élus, syndicats, entreprises, université, chambre de commerce… et que chacun peut soutenir en ligne, voir la page Internet. Télécharger l’Appel.

Voeux et projets pour 2016

Tour à tour,  des acteurs variés du département ont donc fait part de leurs voeux et projets pour 2016. Président la CNL 94 (Confédération nationale du logement), Alain Gaulon a annoncé la tenue du Congrès des 100 ans de la fédération à Villejuif en mai 2016, qui rassemblera 400 personnes. Directeur général de l’entreprise Biospringer, Edouard Gestat s’est réjoui de porter l’un des projets de recherche d’avenir du groupe sur son site de Maisons-Alfort. Etienne Guyot, directeur général de la CCI Ile de France, a rappelé le lancement de la plate-forme des investissements liés aux projets au Grand Paris, facilitant la mise en relation des petites entreprises et des porteurs de projet, ainsi que la signature d’une convention avec la Société du Grand Paris pour soutenir les commerçants affectés par les travaux du métro. De son côté, Luc Hitinger, président de l’Upec (Université Paris Est Créteil), a insisté sur le développement de la formation continue en collaboration avec l’UPEM (Université Paris Est Marne-la-Vallée, en cours de fusion avec l’Upec). Et évoqué aussi sa participation à un appel à projets de recherche dans le cadre des programmes d’investissements d’avenir. Pour Jean-Christophe Lourme, pdg de ValoTec, startup en biotechnologie lancée il y a dix ans, 2016 doit permettre de mener à bien un gros projet de recherche dans le domaine du diabète, et l’entrepreneur espère bien pouvoir continuer à recruter, passant de 12 collaborateur à 15-20 d’ici à la fin de l’année. Directrice du comité départemental du tourisme, Hélène Sallet-Lavorel, espère que 2016 fera oublier 2015. « 2015 a été terrible pour le tourisme. Les attentats se sont attaqués aux valeurs du tourisme que sont l’hospitalité et l’ouverture vers les autres », souligne-t-elle. Parmi les grands projets 2016, le lancement du contrat de destination »Paris, la ville augmentée » pour défendre le tourisme à l’échelle du Grand Paris.

Accompagnement des entreprises, des entrepreneur (e)s, des filières…

Du côté de la CCI, les priorités 2016 iront d’abord à l’accompagnement des entreprises et des commerçants, avec des ressources dédiées de plus en plus pointues, qu’il s’agisse du développement commercial, des ressources humaines, du numérique ou de l’international, pour proposer diagnostics, scénarios, accompagnement juridique. L’encouragement de l’entrepreneuriat féminin va également se poursuivre avec l’accompagnement de porteuses de projet (voir reportage sur la soirée de lancement). Du côté des commerces, la CCI entend mettre l’accent sur la franchise, de plus en plus répandue dans les villes de proche banlieue, avec un événement dédié au mois de mars. La Chambre est aussi en première ligne pour accompagner les commerçants en prise avec les travaux du métro Grand Paris Express (voir plus haut). Au-delà de l’accompagnement des entreprises, la CCI souhaite aussi booster les filières santé et agroalimentaire, pour lesquelles elle dispose déjà de pépinières à Villejuif (biotechnologies, en partenariat avec la Sadev) et Rungis (agroalimentaire, en partenariat avec la Semmaris).

Définir l’identité économique des territoires

Geraldine FrobertTroisième objectif : accompagner les territoires. « Nous allons nous organiser, notamment au sein de nos élus, pour que nos équipes soient bien présentes sur chaque territoire. Avec notre double culture, d’établissement public et de chefs d’entreprises, nous avons un rôle à jouer pour définir l’identité économique des territoires et y impulser l’entrepreneuriat », développe Géraldine Frobert, directrice générale de la CCI Val-de-Marne.

 

 

En interne, la CCI prévoit en outre de poursuivre la dématérialisation des activités tout en développant l’accueil sur place avec du coworking, des showrooms. « Nous sommes la maison des entreprises », insiste Géraldine Frobert.

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi