Entreprises | Val-de-Marne | 25/10/2016
Réagir Par

Elections à la CCI du Val-de-Marne : enjeux et mode d’emploi

Elections à la CCI du Val-de-Marne : enjeux et mode d’emploi
Centres de vaccination à Val-de-Marne : Voir la page

Tous les entrepreneurs de la région Ile-de-France sont invités à élire leurs représentants à la Chambre de commerce et d’industrie Paris Ile-de-France et dans les chambres départementales pour un mandat de cinq ans, depuis le jeudi 20 octobre et jusqu’au mercredi 2 novembre. Dans le Val-de-Marne, Gérard Delmas est candidat à sa succession. Explications, listes et mode d’emploi.

Présidée par un conseil d”élus, tous entrepreneurs, la Chambre de commerce et d’industrie vise à accompagner les entreprises dans leur développement, depuis le projet dans les cartons jusqu’à son expansion internationale en passant par tous les aspects de formation, expertise, études… 100 000 porteurs de projet sont accompagnés chaque année au niveau de la région ainsi que 200 000 entreprises dans leurs formalités. 9000 sont suivies dans leur développement international et 1700 au moment de la reprise-cession. La CCI travaille aussi à l’ancrage territorial des entreprises et à la promotion du territoire. La CCI Val-de-Marne accompagne par exemple les commerces le long du chantier Grand Paris Express, stimule les filières d’expertise santé (Val-de-Bièvre) et agro-alimentaire (Rungis) avec des pépinières d’entreprise, vient de lancer un réseau Plato pour développer spécifiquement le business dans le secteur Grand Orly… Elle joue également un rôle de représentation et de défense des intérêts des entreprises auprès des pouvoirs publics (voir prise de position par rapport aux voies sur berge par exemple), d’observatoire des entreprises, d’échange entre entrepreneurs. En Ile-de-France, la CCI représente 840 000 entreprises. Au niveau de la région, elle organise également des salons, dispose de 24 écoles dont les plus grandes écoles de commerce parisiennes (HEC, Essec, Escp) mais aussi de gastronomie (Ferrandi), de cinéma d’animation (Gobelins)…  Pour mener à bien ses missions, la CCI dispose de 400 conseillers au niveau régional et de 130 experts. Elle est financée à la fois par une fiscalité des entreprises (revue à la baisse ces derniers temps) et par ses prestations.

24 conseillers à élire dans le Val-de-Marne

Pour couvrir tout le territoire, la CCI s’appuie sur des chambres départementales chacune gouvernée par un conseil d’élus, dont certains sont également administrateurs de la CCI Paris IDF. Le président d’une CCI départementale est d’office membre du bureau de la CCI Paris IDF. Les chambres disposent également chacune de leur direction et administration. Les élections s’effectuent elles au niveau de chaque chambre départementale. Afin que les élus reflètent tous les types d’entreprises,  un certain nombre de postes sont disponibles dans trois catégorie (commerces, services et industrie) avec à chaque fois des quotas pour les plus ou moins de 10 salariés dans le commerce et les services, et les plus ou moins de 50 dans l’industrie.  Une liste peut présenter des candidats dans toutes les catégories et tous les départements ou seulement dans certaines. Tous les élus le sont à titre bénévole.

Dans le Val-de-Marne, il convient d’élire 24 conseillers dont 8 seront représentés à la CCI Paris Ile de France.  Il est possible de voter en ligne.

Voir c-dessous la répartition par département et catégories. (Source : arrêté préfectoral)

postes cci par dept

Ci-dessous, le nombre des représentants de chaque CCI départementale qui siégeront à la CCI Paris Ile de France  (Source : arrêté préfectoral)

postes cci

Listes et candidats

Au total, six groupes de candidats sont présents à cette élection. Principale liste, celle de l’Unipec, présente dans toutes les catégories et dans tous les départements, sauf les Yvelines où s’opposent déjà trois autres listes. Cette liste intersyndicale est soutenue par une centaine de fédérations professionnelles de tous secteurs dont la CGPME et le Medef. C’est de cette liste qu’est issu l’actuel exécutif de la chambre. En dehors de l’Unipec et des trois listes yvelinoises, se présente également une candidature isolée dans une sous-catégorie  à Paris et la CNDI (Coordination des indépendants) dans quelques sous catégories à Paris, les Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne.

Gérard Delmas candidat à sa succession

Gerard Delmas 4
Elu membre de la CCI 94 en 2004, et président depuis 2010, Gérard Delmas, qui a fait carrière dans le monde du livre, co-fondateur notamment de la librairie Arthur de Nogent-sur-Marne, se présente à sa succession à la tête de la liste Unipec, présente dans toutes les catégories et sous-catégories, avec notamment Khadija Lahlou, la présidente des associations de commerçants,  Shaoul Abramczyk, la patron de Mandar, grossiste de fruits et légumes à Rungis, Christian Bouvet,  secrétaire général de LCL qui a fait venir le siège de la banque à Villejuif ou encore Sandra Hazelart, DRH du groupe Casino récemment installé à Vitry-sur-Seine. Voir ci-dessous la liste complète des candidats.  “Je souhaite  poursuivre le travail d’accompagnement des entreprises autour du chantier de métro Grand Paris Express (GPE) qui constitue une chance formidable pour nos territoire, en reliant l’Est à l’Ouest de la banlieue sud. Nous travaillons activement avec la SGP (maître d’ouvrage du GPE) pour que les entreprises locales puissent bénéficier des marchés liés à ces travaux.  Une autre préoccupation qui me tient à coeur est celle du tissus des commerçants et des outils pour les accompagner dans leur professionnalisation, notamment via le numérique. Et puis il y a bien sûr les filières d’excellence comme la santé avec le campus de Villejuif et les hôpitaux de haute performance, ou encore l’alimentaire avec le projet de cité de la gastronomie, sans oublier le secteur traditionnel, notamment la logistique”, développe le président sortant, qui espère une large participation. “La CCI est une institution à double gouvernance, avec des élus chefs d’entreprise qui donnent plusieurs années de leur vie à l’intérêt général. Elle mène un travail en profondeur pour accompagner les entreprises dans ce monde en mutation et il faut l’encourager”, insiste-t-il.

Frédéric Lamprecht veut défendre les indépendants

fred lamprecht
Face à la liste Unipec, la CNDI (Coordination nationale des indépendants), a présenté deux candidats dans une sous-catégorie, celle des sociétés de services de moins de 10 salariés. En lice, Frédéric Lamprecht, dirigeant d’une société de production à Nogent-sur-marne, MJAM Prod, éditeur notamment de l’Explorateur des métiers, et  Didier Rauch, consultant à Villeneuve-le-Roi.  “Ma motivation est de combattre la solitude du chef d’entreprise des toutes petites sociétés pour qui tout est compliqué, et qui n’accèdent jamais aux gros marchés. Je ne remets pas en question le travail déjà existant mais veux défendre la cause des petits entrepreneurs indépendants“, insiste le patron de MJAM Prod.

Ci-dessous la liste complète des candidats par liste et par catégorie.

Liste Unipec

election cci 1

election cci 2

election cci 3

Liste CNDI

election cci 4

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags , , Gérard Delmas
Cet article est publié dans
Un commentaire pour Elections à la CCI du Val-de-Marne : enjeux et mode d’emploi
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi