Politique | Accueil Val de Marne (94) Alfortville | 27/04/2016
Réagir Par

Elu 1er VP à la Fédé des élus socialistes, Luc Carvounas veut contrecarrer l’Association des maires de France

Elu 1er VP à la Fédé des élus socialistes, Luc Carvounas veut contrecarrer l’Association des maires de France
Publicité

Le Conseil national de la Fédération nationale des élus socialistes et républicains (FNESR) a élu ce mercredi 27 avril Luc Carvounas, sénateur-maire PS d’Alfortville, comme 1er vice-président.

A noter que le précédent bureau ne comprenait aucun élu du Val-de-Marne. A la présidence du mouvement, la fédération avait déjà élu François Rebsamen, sénateur-maire PS de Dijon et ancien ministre du Travail, au mois de mars, pour succéder à Pierre Cohen, l’ancien maire de Toulouse.

L’objectif de cette association est de fédérer l’ensemble des élus locaux et parlementaires PS ou apparentés, de contribuer à leur formation, de faire remonter les initiatives innovantes sur le terrain, de participer aux propositions programmatiques et encore d’organiser des prises de parole en commun, parmi les points stratégiques pour Luc Carvounas, qui entend bien s’appuyer sur cette fédération pour stopper les prises de position de la puissante AMF (Association des maires de France) présidée par François Baroin, député-maire LR de Troyes, et son premier vice-président André Laignel, maire PS d’Issoudun,  un binôme droite-gauche  qui agace le sénateur val-de-marnais depuis leur élection en septembre 2014.

« Notre objectif est de restructurer toutes les associations d’élus locaux, aujourd’hui trop laissées en jachère à la droite, avec pour conséquence des prises de position récurrentes de l’AMF (Association des maires de France) contre le gouvernement et le président de la République. Nous souhaitons que la FNESR soit le premier endroit de discussion, de participation, de réflexion et de décision politique des élus locaux, et que la Fnser soit la première voix des élus du PS et apparentés vis à vis du gouvernement, surtout quand le gouvernement est socialiste. Nous ne voulons plus que l ‘AMF soit l’Alpha et l’Oméga des prises de positions vis à vis du gouvernement! » pose le 1er vice-président de la fédération, également président de l’Association des maires du Val-de-Marne.  Pour gagner en visibilité au sein du parti, le nouveau bureau est composé d’élus qui ont également des responsabilités au sein du mouvement.  « Nous allons également développer un vrai centre de ressources et de formation« , indique Luc Carvounas.

Déclinée localement, la FNSER s’appuie dans le Val-de-Marne sur l’UDSER, créée en avril 2013 ét présidée par le député-maire PS de Fresnes, Jean-Jacques Bridey.
« Je  le félicite pour cette élection« , s’est  réjoui de son côté Jonathan Kienzlen, premier fédéral du PS94, qui a succédé à Luc Carvounas au printemps 2015. « Je l’invite d’ores et déjà à la réunion départementale des élus socialistes et républicains qui se déroulera avant l’été et que j’organiserai avec le Président de l’UDESR 94. »

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags ,
12 commentaires pour Elu 1er VP à la Fédé des élus socialistes, Luc Carvounas veut contrecarrer l’Association des maires de France
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi