Solidarité | Champigny-sur-Marne | 09/10/2016
Réagir Par

Emmaüs en quête de nouveaux locaux à Champigny-sur-Marne

Publicité

Il ne fait pas très clair dans la mezzanine d’Emmaüs Liberté à Champigny-sur-Marne, mais la bonne humeur règne, chacun affairé à sa tâche.

Un compagnon d’Emmaüs du Plessis vérifie le fonctionnement des ordinateurs fraîchement déposés, une compagne trie les vêtements, un bénévole classe les livres comme tous les après-midis depuis qu’il a pris sa retraite de l’Education nationale… On ne chôme pas pour répartir toute la récup du secteur.

«Ici, on fait de tout sauf les jouets, que l’on ne propose qu’au moment de Noël», explique Fadwa Elhouari, responsable du site. Sous la mezzanine, le hangar de 200 m2 abrite donc aussi bien un coin livre qu’un vestiaire et encore un large espace dédié aux meubles et à la décoration. De quoi satisfaire les habitués du coin comme les clients de passage. Pour faire fonctionner le dépôt-vente, ouvert du mardi au samedi, trois compagnons s’activent aux côtés de la responsable, d’un salarié en insertion et d’un bénévole. Les compagnons sont aussi nourris et logés sur place. «Ici, chacun a une responsabilité spécifique et fait aussi un peu de tout en fonction des urgences», reprend la responsable, une ancienne compagne du Plessis.

Emmaus Champigny

 

 

Ce samedi 8 octobre, l’association qui propose un service de réparation vélo à partir de son site de Maisons-Alfort, avait organisé un atelier démonstration de réparation dans le cadre de la Fête de la transition campinoise. «C’est une cliente, membre de Champigny en transition, qui nous a proposé de nous associer à la manifestation. Nous avons trouvé que c’était une bonne idée car on ne sait pas tout ce qui se passe partout en ville», apprécie Fadwa Elhouari. Et sur la carte des initiatives citoyennes, Emmaüs est un incontournable. Alors que fleurissent les projets de Recyclerie, Ressourcerie et autre Accorderie, l’association a associé depuis longtemps le recyclage au social avec un savoir-faire éprouvé. «Emmaüs permet à 5 000 personnes de vivre de leur travail», souligne Franck Leton, directeur d’Emmaüs liberté, dont le siège est basé à Ivry-sur-Seine et qui comprend quatre sites à Ivry, Charenton-le-Pont, Maisons-Alfort et Champigny-sur-Marne.

Franck Leton

En recherche de locaux et de bénévoles

Dans l’immédiat, l’une des préoccupations d’Emmaüs Liberté est de trouver un autre site à louer à Champigny. «La ville souhaite récupérer le local pour installer des services techniques dans le cadre des déménagements occasionnés par les travaux du Grand Paris Express et nous recherchons un nouvel endroit, explique le responsable. Nous sommes très attachés à Champigny. Son bassin de population de 75 000 habitants permet à la fois à l’association de vivre et présente en même temps une clientèle populaire et parfois précaire pour qui Emmaüs  constitue vraiment une solution.» L’association est également en recherche de bénévoles.

A lire aussi :

Champigny en transition: quand les initiatives citoyennes se fédèrent

Coopali, une épicerie coopérative à Champigny-sur-Marne

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi