Environnement | Accueil Val de Marne (94) Grand Paris | 07/12/2016
Réagir Par

Episode de pollution persistant dans le Grand Paris

Episode de pollution persistant dans le Grand Paris © shocky
Publicité

C’est la première fois que la circulation alternée est reconduite une troisième journée à Paris et dans sa proche couronne. Pour cause, l’épisode de pollution aux particules fines que traverse la métropole est particulièrement intense et soutenu, qui s’est intensifié progressivement depuis le mercredi 30 novembre.

Dès cette date en effet, le seuil d’information et de recommandations (niveau qui présente un risque pour les populations les plus fragiles, personnes âgées, jeunes enfants, malades…) a été dépassé, le seuil d’alerte (niveau qui présente un risque pour toute la population) étant atteint le jeudi 1er et vendredi 2 décembre. Jeudi dernier, le niveau de particules fines (PM10, ces particules de taille inférieure à 10 micromètres de diamètre, dangereuses car elles pénètrent plus facilement et profondément dans les voies respiratoires) avait atteint 146 µg/m3, un record depuis janvier 2009 selon Airparif. Ce même jour, le dioxyde d’azote (NO2, un gaz irritant pour les bronches) dépassait aussi le seuil d’information.

Cette pollution est à la fois due au trafic routier et au chauffage domestique, notamment le chauffage au bois, couplés à un vent insuffisant pour dégager les polluants. La stagnation de la pollution est aussi intensifiée par l’inversion de température, lorsque l’air chaud qui se trouve naturellement plus près du sol se retrouve au-dessus d’une couche d’air froid plus lourd, piégeant les substances qui s’y trouvent.  La circulation étant plus faible le weekend et le vent plus présent, le niveau est redescendu avant de remonter lundi 5 décembre, laissant présager d’un seuil d’alerte mardi 6 et mercredi 7 décembre, dans des proportions toutefois moindres que la semaine dernière. Ce jeudi, c’est un niveau élevé de pollution aux particulesfines que prévoit Airparif, mais plus un niveau d’alerte.

 

 

C’est dans ce contexte qu’a été instaurée la circulation alternée à Paris et dans 22 communes limitrophes, reconduite ce jeudi 8 décembre jusqu’à minuit. Télécharger l’arrêté préfectoral. Le chauffage au bois, s’il est d’appoint ou d’agrément est aussi interdit. En mars 2014, la circulation alternée avait engendré une baisse de trafic routier de 18% à Paris et de 13% en petite couronne, indique Airparif, permettant une diminution moyenne de pollution de 6% pour les particules et 10% pour les oxydes d’azote, jusqu’à -20%aux heures de pointe. Dans le Val-de-Marne, six villes sont concernées : Vincennes, Saint-Mandé, Ivry-sur-Seine, Charenton-le-Pont, Le Kremlin-Bicêtre et Gentilly. Dans ce périmètres, seules les plaques d’immatriculation à nombre pair sont autorisées les jours pairs, les plaques impaires les jours impairs. (prendre le dernier chiffre avant le numéro du département). Les transports en commun sont en revanche gratuits. A Saint-Mandé, le stationnement résidentiel est aussi gratuit.

L’interdiction de circuler ne concernent pas les cas suivants :

    • Les véhicules d’intérêt général prioritaires et de secours.
    • Les véhicules personnels des agents sous astreinte et relevant d’un établissement chargé d’une mission de service public.
    • Les véhicules électriques et hybrides.
    • Les véhicules utilisés en covoiturage, transportant 3 personnes ou plus.
    • Les véhicules chargés de l’approvisionnement des populations : alimentation, camions frigorifiques, camions-citernes.
    • Les autocars et véhicules de transport en commun, taxis, voitures de tourisme avec chauffeur, véhicules d’auto-école.
    • Les véhicules et engins de chantier, de dépannage, de déménagement, de nettoiement, bennes à ordures, transports de fonds, de journaux, postaux.
    • Les véhicules des professionnels dans certains cas. Les représentants de commerce et les journalistes peuvent par exemple utiliser leur voiture quelle que soit son immatriculation pour se rendre à leur travail.
    • Les camionnettes et utilitaires de moins de 3,5 tonnes.
    • Les véhicules immatriculés à l’étranger.

Recommandations de l’Agence régionale de santé (ARS)

A l’attention des populations vulnérables et sensibles

Populations vulnérables : femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrant de pathologies cardio-vasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques.
Populations sensibles : personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics (par exemple: personnes diabétiques, personnes immunodéprimées, personnes souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux).
Evitez les activités physiques et sportives intenses, en plein air ou à l’intérieur ;
En cas de gêne respiratoire ou cardiaque inhabituelle, consultez votre médecin ou pharmacien ;
Prenez conseil auprès de votre médecin pour savoir si votre traitement doit être adapté ;
Si vous sentez que vos symptômes sont moins gênants quand vous restez à l’intérieur privilégiez des sorties plus brèves que d’habitude ;
Evitez de sortir en début de matinée et en fin de journée et aux abords des grands axes routiers ;
Reportez les activités qui demandent le plus d’effort.

A l’attention de la population générale

Réduisez et reportez les activités physiques et sportives intenses, en plein air ou en intérieur, jusqu’à la fin de l’épisode si des symptômes sont ressentis (fatigue inhabituelle, mal de gorge, nez bouché, toux, essoufflement, sifflements, palpitations) ;
En cas de gêne inhabituelle (par exemple : toux, mal de gorge, nez bouché, essoufflement, sifflements), prenez conseil auprès de votre médecin ou pharmacien.

Sites utiles :
Airparif
Agence régionale de santé

A lire aussi :

Circulation alternée : les automobilistes à l’amende dans le Val de Marne

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
5 commentaires pour Episode de pollution persistant dans le Grand Paris
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi