Réfugiés | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 18/09/2016
Réagir Par

Evacuation de 2083 migrants à Paris: 231 personnes accueillies en Val-de-Marne

Evacuation de 2083 migrants à Paris: 231 personnes accueillies en Val-de-Marne

2083 personnes, essentiellement originaires du Soudan, d’Erythrée et d’Afghanistan, qui s’étaient installées près du quai de Jemmapes, au niveau de la station Stalingrad à Paris, ont été évacuées ce vendredi 16 septembre en début de matinée, emmenées en car dans une soixantaine de centres d’accueil improvisés. En Val-de-Marne, 231 personnes ont été accueillies à Cachan, Ivry-sur-Seine, Fontenay-sous-Bois, Thiais et Chevilly-Larue,

pour accueillir un peu plus de 200 personnes.

Le gymnase Jesse Owens à Cachan

A Cachan, c’est le gymnase Jesse Owens de l’ENS, propriété de l’Etat, qui a été réquisitionné pour accueillir 100 Soudanais et Afghans, tous des hommes seuls. En principe, il s’agit d’un accueil très temporaire, d’un mois maximum. Des lits de camp ont été alignés directement dans la salle de sport. En termes logistiques, l’Etat a délégué la gestion de l’accueil au groupe associatif Coallia, et le site est également surveillé par une dizaine de vigiles privés. Les personnes sont libres d’aller et venir mais le centre ferme à 22 heures. Une dizaine d’hommes sont d’ores et déjà repartis.

Localement, la principale conséquence de cette occupation temporaire concerne les activités sportives de lycées Maximilien Sorre et Gustave Eiffel, dont les élèves s’entraînaient au sein du gymnase Jesse Owens. « Nous avons des solutions alternatives à proposer. Nous attendons d’être contactés par le proviseur de ces lycées« , indique-t-on au cabinet du maire de Cachan.

Le foyer d’hébergement d’urgence de la SNCF à Ivry

A Ivry-sur-Seine, ce-sont 38 personnes qui ont été accueillies dans les chambres d’un foyer d’hébergement d’urgence mis à disposition depuis la fin 2012 par la SNCF, rue Pierre Sémard, précise-t-on au cabinet du maire.

Ex-gendarmeries, casernes et hôtel social à Fontenay, Chevilly et Thiais

L’ancienne gendarmerie de Fontenay-sous-Bois et l’ancienne caserne de Chevilly-La-Rue, qui accueillent chacune des migrants depuis l’évacuation du lycée Jean Quarré en octobre 2015, la première des familles et la seconde des hommes seuls, ont également accueilli quelques dizaines de personnes. Voir reportage de l’époque à Fontenay. Les personnes qui passent par ces centres y résident en effet de manière temporaire, libérant les places dès que leur situation a été étudiée.  A Thiais encore, c’est un hôtel social qui a libéré quelques places, indique-t-on en préfecture.

Au total, 231 personnes ont été accueillies dans le Val-de-Marne.

Soudan, Erythrée, Afghanistan, les raisons du départ

En Erythrée, c’est le régime totalitaire d’Issayas Afewerki qui pousse les habitants à fuir. En Afghanistan, ce-sont la misère qui résulte des années de guerre civile et la poursuite de combats entre armée et rebelles. Au Soudan, c’est la guerre civile du Sud Soudan qui continue de miner le pays. A noter que le Soudan est lui même traversé par des migrants venant d’autres pays comme l’Erythrée.

Que vont devenir ces personnes

Trois options se présentent. Soit les personnes sont reconnues comme réfugiées et il leur sera proposé des logements et un accompagnement à l’accueil ailleurs en France. Soi elles font ou ont déjà fait une demande d’asile en cours et elle seront alors prises en charge dans des centres destinés à l’accueil des demandeurs d’asile. Si les personnes sont en situation irrégulière et n’ont pas fait de demande, elles seront reconduites à la frontière.

Afin de gérer l’accueil des populations migrantes avant qu’elles ne s’entassent dans des campements de fortune à Paris ou Calais, des centres d’accueil et d’orientation doivent être développés en plus grand nombre partout en France, pour passer de 3000 à 12 000 places.

Voir toute l’actualité concernant la question des réfugiés dans le Val-de-Marne

Voir aussi le reportage de VoTV, réalisé en Val d’Oise, à Vauréal, où 150 personnes ont été accueillies ce vendredi

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
46 commentaires pour Evacuation de 2083 migrants à Paris: 231 personnes accueillies en Val-de-Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi