Société | Nogent-Sur-Marne | 04/11/2016
Réagir Par

Evacuation du campement Stalindrad, des migrants accueillis à Nogent-sur-Marne et Créteil

C’est vers 6 heures ce vendredi 4 novembre qu’a démarré l’évacuation du campement de la place Stalingrad, dans le 19e arrondissement. Entre 2000 et 4000 personnes y étaient installées, dont certaines sont arrivées depuis l’évacuation de l’ex « jungle » de Calais. Environ 320 sont actuellement accueillis en Val-de-Marne.

« Il s’agit de personnes migrantes en provenance de pays en guerre le plus souvent« , précisait la préfecture de Paris il y a quelques jours. Des cars doivent les transporter dans différents centres d’accueil d’Ile-de-France.

Dans le Val-de-Marne, 150 personnes sont attendues dans l’ancien centre de tri de La Poste à Créteil (rue Marc Seguin), 70 personnes au gymnase Leclerc de Nogent-sur-Marne et une centaine au gymnase du parc interdépartemental de Choisy-le-Roi, situé à Créteil Pompadour, (propriété de la ville de Paris et du Conseil départemental du Val-de-Marne). Ces trois lieux ont fait l’objet de réquisitions de la part de l’Etat.

A lire aussi :

Accueil des migrants à Nogent-sur-Marne: de la colère mais aussi une chaîne de solidarité

« Il s’agit d’hébergement temporaire pour effectuer des diagnostics de situation », précise le préfet du Val-de-Marne, Thierry Leleu. « Je remercie les présidents des territoires 10 et 11, Jacques JP Martin et Laurent Cathala,  ainsi que le président du Conseil départemental, Christian Favier, pour leur aide à cet accueil« , ajoute le préfet. Concrètement, les gymnases ne devraient être réquisitionnés que quinze jours. A Choisy, c’est l’association La Mie de Pain qui accompagnera l’accueil des personnes. L’ancien centre de tri de La Poste, à Créteil, pourrait en revanche accueillir d’autres opérations de diagnostic, en accord avec La Poste.

A Nogent-sur-Marne, le maire LR de la ville, Jacques J-P Martin, a adressé un courrier aux riverains ce jeudi 3 novembre, indiquant que le gymnase Leclerc avait été réquisitionné « pour la période du 4 novembre au 3 décembre » et que « 80 migrants au maximum y seront accueillis et hébergés (originaires d’Irak, de Syrie, d’Erythrée et du Soudan). »  « L’État mettra en place des mesures de sécurité par un gardiennage 24h/24 ainsi qu’une heure de couvre-feu. Les services de la ville et la police municipale seront vigilants afin d’éviter tout problème », précise encore l’édile. Voir l’arrêté de réquisition. A Nogent, les personnes accueillies sont arrivées vers 11 heures ce matin, prises en charge par l’association Coallia (voir ci-dessous).

A lire aussi

Accueil des migrants à Nogent-sur-Marne: de la colère mais aussi une chaîne de solidarité

arrivee refugies nogent 2

Ce lundi, Etat et Croix rouge s’étaient rendus sur le campement pour analyser la situation sanitaire. L’ARS (Agence régionale de santé) avait indiqué qu’il n’y avait pas d’urgence sanitaire mais fait état d’une cinquantaine de cas suspects de varicelle.

Le vendredi 16 septembre, un évacuation de 2000 personnes avait également concerné un campement du côté de Jean-Jaurès Stalingrad à Paris. 231 personnes avaient été accueillies dans différents centres du Val-de-Marne ainsi qu’au gymnase de Cachan, réquisitionné à l’époque pour un mois mais libéré après trois semaines.

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags Créteil, Gymnase Leclerc,
56 commentaires pour Evacuation du campement Stalindrad, des migrants accueillis à Nogent-sur-Marne et Créteil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *