Grands projets | Val de Marne | 06/12/2016
Réagir Par

Exposition universelle 2025 : le Val-de-Marne dévoile ses charmes aquatiques

Exposition universelle 2025 : le Val-de-Marne dévoile ses charmes aquatiques © daquin ferriere cd94

Le temps est venu de la compétition entre les territoires de la région pour sélectionner le site qui sera défendu pour accueillir l’exposition universelle de 2025 dans l’hexagone. Le Val-de-Marne fait partie des cinq lieux en compétition et présentait ses atours aux représentants d’Expo France, l’association mandatée pour préparer la candidature, à l’occasion d’une croisière sur les bords de la Marne et de la Seine ce lundi matin.

Le département, qui démarre à la confluence entre la Seine et la Marne, a décidé de miser sur sa proximité avec l’élément eau pour séduire. Pour l’heure, aucun site précis n’a toutefois été désigné pour candidater à l’accueil du village global car plusieurs pourraient faire l’affaire, étant chacun en pleine recomposition urbaine, qu’il s’agisse d’Ivry Confluences, Les Ardoines  à Vitry-sur-Seine, les abords de Chinagora à Alfortville ou encore Charenton-Bercy sur la rive droite. Une promenade d’ambiance donc, que le soleil n’a pas gâchée.

Au-delà des charmes du bord de l’eau, les élus locaux réunis pour faire la visite guidée ont aussi insisté sur la cohérence entre cette proximité et les enjeux planétaires dont les expositions universelles se font l’écho. « Un site exceptionnel comme celui-ci représente une véritable promesse. Promesse d’être au rendez-vous, à la confluence des phénomènes en action partout sur notre planète et qui seront plus prégnants encore en 2025. Je pense à celui de l’essor urbain et des défis sociaux et écologiques qu’il implique. A celui du dérèglement climatique et de ses conséquences. A celui enfin de la concentration majoritaire et croissante de la population au bord de l’eau », a ainsi insisté Christian Favier, président du Conseil départemental, rappelant au passage la continuité de ces rives « avec l’héritage et l’histoire des grandes Expositions universelles parisiennes, si lointaines dans le temps mais toutes proches de ce lieu, en aval de la Seine comme en amont de la Marne. »

De quoi séduire Jean-Christophe Fromentin, député-maire de Neuilly-sur-Seine et président d’Expofrance 2025, qui a reconnu en avoir plein les yeux et avoir vu là une site unique, susceptible de donner du relief à la candidature de Paris. « Le site fait partie des dossiers sérieux », ajoute, neutre, Laurent Lafon, maire de Vincennes mais aussi conseiller régional délégué au projet, tenu donc à une certaine réserve. Enthousiaste hier, Jean-Christophe Fromentin l’était peut-être aussi fin novembre en visitant le triangle de Gonesse  du Val d’Oise, la Plaine de l’Ourcq et encore le plateau de Saclay, et est encore susceptible de l’être en découvrant les sites Erable et La Motte de Val d’Europe dans les jours qui viennent. A la fin, il ne faudra choisir qu’un seul site parmi ces cinq destinations, pour accueillir le globe géant imaginé pour symboliser la planète.

Jean-Christophe Fromentin exprime sa satisfaction auprès des élus du Val-de-Marne.

Pour retenir un site, d’autres critères, plus techniques, entreront aussi en ligne de compte, comme l’accessibilité. Sur ce plan, les élus n’ont pas manqué de rappeler la proximité de l’aéroport d’Orly, des gares grandes lignes, des réseau routiers et des lignes de métro existantes, sans compter les futurs tramway T9, T Zen 5 et ligne 15 Sud et ligne 14 Sud du Grand Paris Express, et les projets de reconfiguration urbaine en cours. « A Charenton, nous avons actuellement trois voix d’accès à Paris avec la porte de Charenton, le chemin du halage  et éventuellement l’échangeur de Bercy, et en aurons bientôt un autre grâce au prolongement de la rue Baron Le Roy du 12eme arrondissement« , explique par exemple Jean-Pierre Cron, maire-adjoint en charge des travaux à Charenton-le-Pont. Même chose à Ivry-sur-Seine avec la création du quartier de Bruneseau dans le 13eme arrondissement.

Reste aussi,  en prime, la possibilité de transporter les visiteurs via le fleuve, depuis le centre de Paris jusqu’au site val-de-marnais.

En attendant le choix final qui sera fait au printemps 2017, les élus du Val-de-Marne ont en tout cas réaffirmé leur volonté de jouer en équipe, au-delà des couleurs politiques, rejoints par les acteurs économiques. « Dès le début de l’année 2017, nous allons lancer un club pour rassembler grandes, moyennes et petites entreprises innovantes afin de travailler à cette candidature », a ainsi annoncé Gérard Delmas, président de la Chambre de commerce et d’industrie du Val-de-Marne. Il convient aussi de mobiliser les habitants, en trouvant le temps de se réunir pour des initiatives communes, malgré la campagne électorale qui s’annonce.

Chinagora cote Ivry

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement
et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *