Police | Saint-Maur-des-Fossés | 16/12/2016
Réagir Par

La police met le paquet sur les contrôles routiers en Val-de-Marne avant les fêtes

La police met le paquet sur les contrôles routiers en Val-de-Marne avant les fêtes © FBascoul
Publicité

Petit coup de pression à la veille des fêtes. Ce mercredi soir, les policiers du Val-de-Marne ont mené des contrôles routiers sur plusieurs axes centraux du département. Depuis le début de l'année, 25 personnes sont mortes sur les routes du département, dont une à Ormesson-sur-Marne ce même mercredi...

Il est 21 heures ce mercredi quand sept policiers du commissariat de Saint-Maur-des-Fossés installent un barrage sur le boulevard Maurice Berteaud. C’est l’un des quatre contrôles menés ce soir-là suite aux réquisitions du procureur de la République de Créteil. «Il s’agit d’un axe stratégique puisqu’il vient de Paris et rejoint Choisy-le-Roi, il y a donc beaucoup de passage», motivet le capitaine. Les automobilistes et motards réagissent plutôt de façon positive à ce contrôle, se pliant aux tests d’alcoolémie et stupéfiant. «On ne les voit pas sur ce barrage mais nous avons des policiers de la BAC94, postés un peu plus loin pour pouvoir intervenir en cas de refus d’obtempérer», ajoute l’officier. Pendant près d’une heure, les gardiens de la paix vont arrêter de façon aléatoire une trentaine de véhicules sans qu’aucun contrôle ne se révèle positif, jusqu’à la dernière où l’éthylotest voit rouge. Direction le commissariat pour le jeune homme au volant d’un coupé,  pour procéder au test sur éthylomètre, l’instrument légal mesurant le taux d’alcool de manière précise. Pas question non plus de confier les clés au passager, qui  semble tout aussi éméché en apostrophant les agents.

Toujours trop d’accidents dans le département

Dans le département,  l’alcool et les stupéfiants restent la principale cause d’accident sur la voie publique derrière la vitesse excessive. Sur l’ensemble de l’année, les policiers du Val-de-Marne ont mené 17 823 dépistages d’alcoolémie dont 1310 tests positifs, mais aussi 3206 dépistages de stupéfiants dont un tiers de positifs… «La prévention ne suffit pas, il y a de l’abandon de la part des conducteurs. Le nombre d’accidents a augmenté de 4% par rapport à l’année dernière. Le nouveau ministre de l’Intérieur nous a demandé de faire preuve de fermeté. Nous travaillons en parfaite harmonie avec le parquet sur ces questions» , insiste le préfet, Thierry Leleu, sur le terrain. Cette année, 25 personnes ont trouvé la mort sur les routes du Val-de-Marne et 2487 autres ont été blessées. Et le compte s’arrête au 14 décembre, les fêtes n’ont pas encore eu lieu.

Télécharger l'article au format PDF :
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi