Société | Accueil Val de Marne (94) Grand Paris | 11/02/2016
Réagir Par

Ile-de-France : 6 propositions d’élus pour résorber les bidonvilles roms

Ile-de-France : 6 propositions d’élus pour résorber les bidonvilles roms

Comment résorber les quelques 132 bidonvilles peuplés de 7000 habitants de la région Ile-de-France? Suite à une table-ronde sur les bidonvilles roms organisée le 20 octobre 2015 par le préfet de region avec les élus locaux et professionnels, suivie de groupes de travail thématiques, la préfecture d’Ile-de-France organise ce jeudi 11 février une réunion de restitution. Entre temps,  plusieurs villes et collectivités PCF*, dont Ivry-sur-Seine et le Conseil départemental du Val-de-Marne, ont préparé une feuille de route en six propositions. Coup d’œil.

La première proposition consiste à répartir davantage les habitants des bidonvilles sur l’ensemble du territoire francilien, avec un pilotage de l’Etat.  « Cette stratégie doit être fonction, au-delà du nombre d’habitants résidant actuellement dans les bidonvilles, de la situation des communes (richesse du territoire, nombre de logements sociaux…) et s’accompagner d’une réquisition de bâtiments et terrains identifiés comme vacants, prioritairement dans les communes n’ayant pas de projet d’accueil de ces personnes« , précise la proposition.

La seconde proposition porte sur l’organisation et plaide pour un comité de suivi régional et des comités départementaux, piloté par un ministre désigné ou un délégué interministériel, tout en incluant les préfets, le Conseil régional, les collectivités locales, les opérateurs sociaux et les associations et collectifs.

La Troisième proposition insiste sur la nécessité d’appliquer  systématique de la circulaire de 2012 avec notamment la mise en oeuvre d’un diagnostic social avec propositions de relogement avant expulsion.

La quatrième proposition suggère de donner plus de moyens et de marge de manœuvre à la plateforme d’Accueil, d’Information, d’Orientation et de Suivi (AIOS) en lui ajoutant un volet hébergement et domiciliation et en renforçant la dimension insertion professionnelle.

La cinquième proposition vise à récupérer de manière effective les fonds prévus par la Commission européenne pour favoriser l’insertion des populations roms. « Les 40 millions d’euros de Fonds européens restitués par la France faute de projets doivent être remobilisés en urgence », insistent les élus.

La sixième et dernière proposition plaide pour le lancement d’une Commission d’enquête parlementaire sur ces situations de grande
précarité et sur la résurgence de bidonvilles.

*Les signataires sont les villes d’Ivry-sur-Seine, Stains, La Courneuve, Montreuil, Aubervilliers, Saint-Denis, Champs-sur-Marne, l’ex communautés d’agglomération de Plaine Commune et le Conseil départemental du Val-de-Marne.

Télécharger les propositions

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags camps de roms,
31 commentaires pour Ile-de-France : 6 propositions d’élus pour résorber les bidonvilles roms
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi