Inondation | Accueil Val de Marne (94) Villeneuve-Saint-Georges | 16/06/2016
Réagir Par

Inondations: Villeneuve-Saint-Georges interpelle l’Etat pour reloger ceux qui ont tout perdu

Inondations: Villeneuve-Saint-Georges interpelle l’Etat pour reloger ceux qui ont tout perdu
Publicité

185 personnes dont 75 enfants dorment toujours dans deux gymnases à Villeneuve-Saint-Georges. Si une partie devraient pouvoir prochainement rentrer chez eux, d’autres n’ont plus de lieux où aller.

Une bonne partie de ceux qui sont au gymnase Jules Ferry, qui habitent dans le quartier pavillonnaire Triage, devraient pouvoir rentrer dans quelques jours. Ils attendent l’arrivée de l’expert pour faire un état des lieux avant de débarrasser et remettre leurs habitations en l’état. Ces mardi et mercredi, la Croix Rouge est revenue sur le terrain pour aider à nettoyer, accompagnée des Scouts de France ce mercredi. Hier, c’est dans le quartier Blandin qu’ils se sont affairés, avec les services techniques de la commune qui indiquait les habitations où de l’aide avait été sollicitée.

Le problème reste en revanche entier pour environ une centaine de personnes, qui résidaient dans des habitations très précaires près du fleuve, principalement dans des caravanes aujourd’hui totalement hors d’usage, ravagées et broyées par les eaux. Pour ces personnes, qui n’ont aucun bail en bonne et due forme, le travail est en cours avec la Drihl (Direction régionale et interdépartementale de l’hébergement e du logement) et la préfecture pour trouver des solutions, mais la maire de la commune, Sylvie Altman, craint qu’il n’y en ait pas pour tout le monde, et a à nouveau interpellé l’Etat pour que « tous les sinistrés » soient pris en compte. « Le fonds d’extrême d’urgence annoncé par le Premier ministre doit être mobilisé pour que chacun des hébergés puisse également en bénéficier« , plaide l’élue qui indique que « l’utilisation des gymnases pour l’hébergement d’urgence ne pourra pas perdurer au-delà de mercredi 22 juin. »

Pour l’heure, c’est la ville qui assure les repas et l’entretien des gymnases depuis deux semaines, et a mis en place une navette pour emmener les enfants à l’école.

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Cet article est publié dans avec comme tags ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi