Urbanisme | Accueil Val de Marne (94) Vitry-sur-Seine | 13/10/2016
Réagir Par

Inventons la métropole: Les Ardoines sur le devant de la Seine

Inventons la métropole: Les Ardoines sur le devant de la Seine

Au sein du Grand Paris en devenir, le secteur des Ardoines, qui va de la Seine au centre-ville en passant par le large faisceau ferroviaire, est l’un des plus emblématiques de la mutation métropolitaine.

Impressionnant par sa taille, 300 hectares en comptant la double zac Ardoines- Vitry centre, il joue les pivots entre la très proche couronne qui borde le périph et les communes plus au sud. A horizon post-2030, il pourrait du reste voir accueillir le terminus de la très parisienne ligne 10 du métro une fois celle-ci poussée jusqu’à Ivry. (Lire à ce sujet Tous motivés autour de la Grande 10). En attendant,  le site, desservi par le RER C,  s’apprête déjà à devenir un pôle multimodal avec l’arrivée de la ligne 15 Sud du Grand Paris Express. Le permis de construire de la future gare GPE a été signé ce lundi 10 octobre. Implantée au droit de l’actuelle gare RER C, elle sera en correspondance directe avec elle ainsi qu’avec la future ligne de bus en site propre T Zen 5 qui ira de la bibliothèque François Mitterrand de Paris à Choisy-le-Roi.

Gare Grand Paris Express Vitry Les Ardoines Valode et Pistre 2

Ce lundi 10 octobre, le pôle des Ardoines a aussi été retenu parmi les 61 premiers sites qui seront soumis à l’inventivité des urbanistes, architectes et promoteurs dans le cadre de l’appel à projets Inventons la métropole. Le secteur proposé à la réflexion comprend à la fois le futur pôle multimodal et les Grandes halles SNCF, bâtiments emblématiques de l’architecture industrielle.  Au programme : 93 000 m² de bureaux, 9 000 m² de commerces et 7 500 m² de logements autour de l’îlot gare,  de l’activité économique autour du pôle multimodal et des équipements au niveau des Grandes halles qui seront elles restructurées et maintenues. De quoi mettre en lumière la métamorphose de ce site, travaillée de longue date sous l’égide l’Epa-Orsa et pièce maîtresse du Contrat de développement territorial des Grandes Ardoines. « L’intelligence de la métropole est d’avoir compris qu’il ne fallait pas faire à la place des maires mais favoriser la cohérence », se réjouit le maire PCF de la ville, Jean-Claude Kennedy. En dehors des parcelles soumises au concours, d’autres projets d’aménagements sont déjà lancés, ainsi que celui de la création d’un pont au-dessus des voies ferrées, en attendant celui qui franchira la SeineLa ville travaille aussi à sa reconquête de la Seine dans le cadre du projet de futur port qui conciliera activité économique et promenades piétonnes.

Jean Claude Kennedy

Restent bien-sûr des questions douloureuses, comme celle de la dépollution de terrains marqués par leur passé industriel, qui se rappellent aujourd’hui au souvenir des aménageurs. En témoigne la suspension de la construction du collège. Une dépollution qui a un coût. Au printemps dernier, les élus locaux avaient poussé un coup de gueule pour demander à l’Etat de prendre sa part. Reste aussi à évacuer définitivement le dépôt pétrolier Seveso 2 situé juste à côté et dont l’activité doit s’arrêter en 2020.

Télécharger la fiche projet d’Inventons la métropole concernant le secteur des Ardoines

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
2 commentaires pour Inventons la métropole: Les Ardoines sur le devant de la Seine
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi