Publicité
Publicité : Ordival 94
Culture | Paris | 16/03/2016
Réagir Par

La Briqueterie mène la danse au Louvre

Télécharger dans votre calendrier
  • La Briqueterie mène la danse au Louvre
  • 18 et 19 mars
  • Louvre et Mac/Val
    Paris
  • Gratuit 0 EUR
La Briqueterie mène la danse au Louvre © Briqueterie
Publicité

C’est un événement peu banal que propose la Briqueterie, le centre de développement chorégraphique du Val-de-Marne, en partenariat avec le musée du Louvre. Ce vendredi 18 mars, une vingtaine de danseurs s’empareront des allées du plus célèbre musée parisien.

« Prière de ne pas détruire », voici le nom de cette expérience artistique que pourront vivre les visiteurs à partir de 19h dans les salles de la Mésopotamie. Le projet, Dancing Museums, est le fruit d’un travail mené sur deux ans entre huit musées européens,  de Rotterdam à Vienne en passant par Londres et Bassano del Grapa, et cinq centres chorégraphiques dont la Briqueterie.

Depuis juin 2015 et jusqu’en mai 2017, cinq danseurs-chorégraphes, la Française Tatiana Julien, l’Italien Fabio Novembrini, le Hollandais Connor Schumacher, la Britannique Lucy Suggate et l’Autrichien Juan Dante Murillo,  séjournent ensemble pendant une semaine dans chaque musée pour donner la chorégraphie qu’ils ont composée ensemble, en développant à chaque fois sur place de nouvelles  collaborations avec des artistes locaux  du monde numérique et experts en l’histoire de l’art, éducation, conservation, arts visuels, médias sociaux…  pour nourrir leur approche, conçue comme un projet de recherche et développement sur les nouvelles méthodes d’interaction avec le public.

les choregraphes Dancing Musem

Ce samedi, c’est dans le Val-de-Marne que se prolongera l’expérience, au Mac/Val, avec  une rencontre internationale sur le thème  « le corps collectif : abolir les frontières entre spectateurs et créateurs ».

«C’est un projet sensible. L’idée est de rapprocher le public, les regardants, et les œuvres. De faire évoluer spectateurs et artistes dans un espace avec des contraintes. C’est aussi la création d’un dialogue entre ce qui est statique et historique et puis l’humain, le mouvement», motive Daniel Favier, le directeur de la Briqueterie, à la tête de cette aventure depuis deux années.

Pour le moment, les artistes s’entraînent à la Briqueterie. Auparavant, ce-sont eux qui ont imaginé ce parcours «proche de la méditation». «Ils ont eu un entretien avec la conservatrice du département de la Mésopotamie, mais aussi avec le responsable de la sécurité des œuvres du Louvre pour penser la danse sans abîmer», précise Daniel Favier.

Le projet Dancing Museum s’achèvera l’année prochaine lors de la biennale de danse du Val de Marne.

DM2Slide

Informations pratiques

Vendredi 18 mars, à partir de 19h au musée du Louvre à Paris, dans les salles orientales. Prix du ticket de musée.

Samedi 19 mars de 14h à 16h au Mac Val, rencontre internationale « le corps collectif : abolir les frontières entre spectateurs et créateurs ». Gratuit

En savoir plus sur le site de la Briqueterie

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans , , avec comme tags Danse contemporaine, Mac/Val, Musée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi