Publicité
Publicité: Fête des Solidarités 2017
Politique locale | Villejuif | 13/02/2016
Réagir Par

La majorité municipale plurielle a définitivement implosé à Villejuif

Une majorité municipale gauche-droite, le pari était audacieux mais difficile à tenir. Ce vendredi 12 février 2016, la majorité plurielle de Villejuif  (qui agglomérait 4 groupes UDI, LR, EELV et DVG) a définitivement rendu l’âme après deux  ans de rodage, avec le départ des écologistes. 

La séance a commencé par la destitution de la première adjointe Natalie Gandais (EELV) en raison d’une plainte déposée par celle-ci contre le maire et l’un de ses adjoints pour « flagrant délit de chantage » (plainte qui faisait suite à un désaccord à propos d’un appel d’offre pour construire la future halle des sports. L’adjointe avait fait un signalement au procureur de la République à ce sujet, voir article). Outre la destitution de l’adjointe, plusieurs élus de la majorité ont prévu de déposer plainte contre Natalie Gandais pour diffamation dès ce samedi.

Les écologistes claquent la porte de la majorité

Alors que quatre élus faisaient initialement partie de l’exécutif sur les sept conseillers du groupe écologiste, l’ensemble du groupe a décidé de rejoindre l’opposition suite à cette destitution, mettant fin à leur dilemme. Encore officiellement adjoints ou délégués, Monique Lambert-Dauvergne, Sylvie Thomas et Patrick Stagnetto, devraient donc remettre leur lettre de démission dans les jours qui viennent, ce qui augure d’un nouveau remaniement au prochain Conseil municipal. Il n’y aura alors plus aucun élu officiellement encarté dans un parti de gauche au sein de l’exécutif. En 2014, la participation des élus EELV à une majorité conduite par un maire LR avait entraîné une procédure d’exclusion qui n’avait pas été à son terme. Alain Lipietz, colistier EELV, plaidait alors l’agir local.  « Nous avions prévu de rester dans l’exécutif mais seule une personne de l’Union citoyenne a voté contre ma destitution, en dehors des 7 élus écologistes, nous avons donc considéré que nous n’y avions plus notre place », motive Natalie Gandais. En majorité, les élus d’opposition n’ont pas pris part au vote ou se sont abstenus.

Est-ce à dire qu’une alliance à gauche pourrait s’envisager à nouveau ? Le rabibochage entre PCF et EELV local semble peu probable, entre l‘affaire de la débaptisation de la place Georges Marchais, soutenue par les élus écologistes locaux, et le procès en diffamation qui pourrait coûter quelques 70 000 euros à Natalie Gandais et Alain Lipietz... « Pour l’instant, nous partons en vacances. Nous réunirons ensuite l’Avenir à Villejuif pour décider de la suite« , pose Natalie Gandais.

L’Union citoyenne conserve sa majorité d’une courte tête

Il s’agit du deuxième départ de l’Union citoyenne après celui de Jean-François Harel. Candidat UDI aux municipales de 2014 et partie prenante de l’Union citoyenne au second tour, il n’avait pas trouvé sa place dans l’exécutif et a fondé son propre groupe avec Monique Tijeras et Valérie Harlé il y a quelques semaines. Les autres colistiers de l’ex-candidat UDI sont en revanche restés dans la majorité.

L’Union citoyenne reste majoritaire, mais de manière plus fragile, avec 24 élus sur 45 au sein du Conseil municipal. Elle est désormais composée de trois groupes, LR, UDI et DVG.

Nouvelle première adjointe

La première adjointe reste une femme, Cécile Duboille (UDI), tandis que Mahrouf Bounegta, ancien délégué à la propreté, a été élu 13e adjoint. « C’est une priorité de notre mandat, nous voulions un adjoint pour pouvoir l’exercer pleinement« , a défendu le maire Franck Le Bohellec.

 

 

 

43 commentaires pour La majorité municipale plurielle a définitivement implosé à Villejuif
  • Cécile DUBOILLE , femme de Mr Obadia, qui jusqu’à avant-hier s’appelait Mme Obadia ! Ah le joli tour de passe passe. Si le ridicule tuait, on n’aurait plus de municipalité. Enfin, elle habite toujours toujours Parvis Georges MARCHAIS? Et cela c’est drôle.

  • Le compte rendu de cette séance, vue par l’Avenir à Villejuif -EELV, est ici :
    http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article493

  • Quelle spectacle hier soir Villejuif vas devenir la risée du Val de Marne
    moi enfant de villejuif maintenant à la retraite j ai mal pour ma ville qui le prochain tour

  • Quel spectacle que cette séance du conseil municipal. Et ils ont fait durer le plaisir. Deux heures pour la première question. Des colères rentrées, des incompréhensions, du jamais vu. Mesdames et Messieurs les élus, n’oubliez pas qu’un Villejuifois sur deux s’est déplacé pour aller voter en 2014. Le spectacle d’hier soir où le sectarisme, les intérêts personnels, l’absence de reconnaissance du travail accompli étaient au menu vous desservent. A tout choisir, j’ai préféré le langage des élus muets qui assistaient à cette séance. Si demain vous avez d’autres démissions des élus d’EELV, vous perdrez encore un peu plus de crédibilité. Les seuls qui ont tiré leur épingle du jeu ? MM Périllat Bottonet,Girard, Lafon, Badel, Vidal, Mme Leydier. Madame Taillé-Polian, quand vous pensez prendre la défense de la nature, et accusez les élus majoritaires de tout bétonner, lisez avec l’attention voulue les règlements d’urbanisme de l’ancien PLU et l’actuel. Vous vous rendrez compte qu’en zone UC, le pourcentage d’espaces verts a augmenté de façon significative. Merci sur ce point à Madame Gandais
    Un électeur déçu

    • Et sur les autres zones ? Vous aussi lisez, et analysez les anciens et nouveaux règlements ! Nul n’est parfait, mais il y a des tendances, des lignes de force, comme on dit …. Cherchez le bétonneur et le financier . Du côté de Corbeil-essones , la seine coule, lalallallallala, sur l’air de : La seine aussi passe à Levalois-Perret !

      • @ Gillet : bien sûr que j’ai fait des comparaisons sur toutes zones. Mais le manichéisme qui semble perler dans votre réaction ne me convainc pas. Plusieurs choses à vous dire. D’abord, lors de l’élaboration du PLU, il n’y a eu aucune réunion avec la population sous l’ère Cordillot. Lors de la révision du PLU, vous pouvez penser ce que vous voulez, mais des réunions de quartiers puis thématiques où la population présente a pu interroger, formuler des propositions. Y êtes vous allé ? Moi oui et j’ai demandé et obtenu un changement de zone. Bref, des élus à l’écoute, aussi bien le Maire que Madame Gandais. Quand vous pensez que dans l’ancien PLU, tout le centre-ville était classé en zone UA. Surface minimale pour construire ? Aucune règle. Coefficient d’emprise au sol : 80 % restent 20 % de verdure ! Très écologique tout ça ! Hauteur de construction : 31 mètres soit un bâtiment de 10 étages Rien que dans cette zone hyper-densifiée, les normes ont été revues à la baisse. Enfin quand vous parlez de Levallois-Perret, je peux vous renvoyer La Courneuve et sa cité des 4000 logements, Villejuif a encore la chance d’avoir des pavillons. Gardons les ! Pareil pour les quelques parcs. Je tairai le nombre de promoteurs qui m’ont sollicité pour acheter une parcelle de 230 m2 avec ce règlement inique.

    • Le principal « choc vert » du nouveau PLU est l’ouverture de deux gros espaces verts en compensation du bétonnages par l’équipe précédente de tout le nord-est du Parc des Hautes Bruyères :
      – la moitié (et seulement la moitié hélas) du terrain des Maraichers
      – le « terrain Rameau » du SIPB , avec projet d’un centre équestre en compensation de l’abandon du Poney -club des Hautes Bruyères. Cf : http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article472

      Les interventions de M. Lafon sur le sujet étaient assez ridicules. Outre qu’il a avoué ne pas avoir lu le PLU arrêté lorsqu’il a été mis au vote (il a néanmoins coté contre, à tout hasard), il a soi-disant découvert par la suite des espèces verts disparus , sans dire lesquels : mais on ne trouve aucune trace de ses remarques dans l’enquête publique . Elles auraient certainement été prises en compte.

      • La Grolandaise de Villejuif says:

        Remettons les choses à leur place Gentlemen, que diable! « Bétonnage de l’ancienne municipalité » ! Comme vous y allez fort mon moustachu! Sortez votre calculette que diable. Il faut leur dire haut et fort à nos concitoyens à la façon de notre lanceuse d’alerte grovillejuifoise (alias Mme Gandais), notre Snowden à nous:

        – cette majorité élue en 2014 qui avait pour première adjointe Mme Lipietz a voté un PLU qui fera exploser la démographie de la ville et pousser comme des champignons (venimeux?) les cubes de béton jusque sous la moindre de vos fenêtres! La preuve in situ, promenez-vous dans les rues de notre ville et profitez encore du ciel, car ça va pas durer -les permis de construire se délivrent à la pelle et les bétonneuses s’actionnent dès l’aube « promoteuse » !
        – Le grand bétonnage, que dis-je l’hyper-bétonnisation de la ville, c’est votre épouse qui en aura été à l’origine puisque que chers Villejuifois, écoutez bien : La production de logements sortis de terre chaque année entre 2014-2020 excédera de 15 à 20% ce qui était prévu par l’ancien PLU adopté avant 2014! N’est-ce pas vous et votre ancien « ami » Le « maire bâtisseur » qui avez obtenu le prix (à plus de 1 Million d’euros offert par l’Etat) de la deuxième ville où l’on construit le plus de France, la fameuse affiche des voeux??? Souvenez vous « Nous Bâtissons l’avenir de Villejuif (pour vous les futurs bien heureux propriétaires! ») !?? Vous n’assumez déjà plus! Vous comptez certainement sur l’amnésie collective provoquée par votre pathétique exclusion hors de la dés-union pas très citoyenne mais ô combien politicienne!? La différence entre les deux PLU(s): c’est moins de pavillons (car quelques préemptions sont à prévoir), un comble! Plus de hauteur, incroyable! Moins d’espace vert dans le tissu urbain et aussi nettement moins de logements sociaux! Si on résume: on va construire comme jamais mais ces logements ne bénéficieront pas à tout le monde! Une certaine conception de la justice foncière anime tout ça: faudra avoir le droit d’emprunter beaucoup d’argent à sa banque pour se payer un coin de paradis à Grovillejuif où le m2 est à 5500 euros!
        Tant pis pour l’inflation incontrôlée du nombre d’âmes dans notre ville, tant pis pour les enfants qui seront entassés dans les classes avec toujours moins de profs (et moins de personnel communal comme annoncé ce vendredi soir par le Maire), tant pis pour la qualité de vie quand plus une seule parcelle de terrain libre n’existera plus MAIS… tant mieux (il faut le dire) pour les Bouygues, K&B et la SADEV (et oui on a les amis qu’on peut! Ils doivent pas être si infréquentables que ça finalement? N’est-ce pas les partisans de l’UC?) Tous ces grands promoteurs/ bétonneurs qui nous apporteront la formule magique du bonheur en béton armé, nous n’en doutons pas une seule seconde!
        Un jour, dans quelques décades, cette ville se réveillera avec 80 ou 90000 habitants et Mme Gandais-Lipietz aura une rue à son nom, qui sait? Et y’aura alors un héritier de l’uc pour la débaptiser qui sait? Tout est possible!
        Ce qui est sûr en tout les cas (comme dirait le Maire) c’est qu’avec une « gestion » aussi hasardeuse, c’est bien le Préfet qui gèrera la ville en imposant une sévère correction fiscale au passage car faute de prévoir les moyens à la hauteur du projet dogmatique et électoraliste de changer – à tous prix – la population de notre ville en accélérant frénétiquement la construction quitte à vendre le moindre centimètre carré, comme au « Monopoly », l’UC nous précipite à grand pas vers la banqueroute assurée!!

        Alors oui, qu’est-ce qu’elle est courageuse Nathalie, un courage digne d’Edward Snowden , pour sûr : avoir lancé une pétition pour quémander le droit de rester auprès d’un maire qu’elle accuse d’être malhonnête, faut le faire! Et dire qu’elle est allée pleurnicher auprès de tous les élus de l’opposition (ça, ça a dû être vachement dur à faire quand même- mendier son salut auprès de ceux à qui vous devrez bientôt payer le prix de l’insulte et de la diffamation, c’est juste Grolandais à souhait ! Chapeau bas madame! On comprend votre amertume à leur endroit mon bon moustachu! Qui n’avez-vous pas supplié à genou pour ne pas que soit exclue et laissée sans un sou (snif, snif) votre chère et tendre ? Je la/le cherche encore et je suis une bonne enquêteuse!

        Moral de l’histoire: En politique, la trahison ne paie pas toujours!

        Allez bonnes vacances (dans un lieu sans internet, ça nous arrangerait tous)

        Bisous à tous,

        Tenez bon,

        G.

        • Tiens revoilà notre Grolandaise, toujours animée de cette haine inexplicable… Chouette pseudo là aussi. Ah mais oui c’est vrai, la Grolandaise n’existe pas, c’est un conglomérat d’auteurs dont certains fort talentueux (quoique, moral de l’histoire, ça entache un peu…).

        • Ce qui est bien avec ce message de la Grolandaise c’est qu’il suffit , pour le dégonfler, de poser la question : quelle est la zone où la densité augmente entre ce qui était fixé (je dois bien « fixé » ,il y a là un piège !!!) par le PLU Cordillot et le PLU Gandais ?
          Autre question : qui s’est encore opposé à la surdensification de la ZAC Campus Grand Parc exigée par la Sadev en décembre dernier , et qui y a encore résisté ? De nouvelles alliances s’esquissent dans Villjuif. Le PCF devra choisir entre ses tendances centrifuges. Le PS aussi d’ailleurs.

          • Blablabla. On l’a déjà dit dans ces lignes et ailleurs, alors que la dé-densification était un phare de votre programme, le Maire s’est félicité fin 2015 d’avoir touché des subventions pour ses qualités de « Maire bâtisseur ». L’appel du 18 joint n’a pas suffi, avec vous, les bétonneuses aussi, elles fument.

            Idem avec les impôts. Ah oui, mais c’est la politique du gouv qui impose ces choix dites vous en guise de système de défense. Et alors, ne clamiez vous pas à l’unisson, les potes de l’UC, que « Le discours de l’équipe en place est bien rodé : c’est toujours la faute aux autres (présidents de la république, gouvernements, banques, entreprises, etc…). » Source http://www.nouvelle-dynamique-pour-villejuif.org/archives/municipales-2014/
            On vous lâchera pas : en 2014 vous n’avez pas placé le débat que sur le contenu, amis aussi sur la morale. Dans ces 2 registres, l’échec collectif de l’UC est patent.

            On aime bien votre chute de post. Se bousculera-t-on pour bosser avec Ganelon, le Félon ?

          • La Grolandaise de Villejuif says:

            Vous ne dégonflez rien du tout là! Ai-je parlé de « densification »? Je ne parle pas d’intensité mais de « quantités » . La densité intelligente est une idée écologique, vous le savez bien! Souvenez vous: vous vous êtes fait élire sur l’idée que les bolchéviks socialisants bétonnaient à fond les ballons. Très bien. L’argument pouvait à la rigueur se tenir. Là dessus, à peine élus, vous faites quoi en terme de politique d’aménagement ? Stoppez vous les programmes de construction? Limitez vous le nombre de logements produits sur le territoire? Non. Vous accélérez le processus à une vitesse surmultipliée. Et pourquoi donc? Pour qui donc?
            – Répondre à la demande sociale des « classes moyennes » déclassées qui ne peuvent accéder à la propriété à Villejuif et quittent en masse le territoire pour trouver de quoi se loger en s’éloignant un peu plus, du coup, des bénéfices sociaux potentiels qu’apporteront les nouvelles gares du grand métro? Non.
            – Permettre à tout un chacun de se loger dans les meilleures conditions en passant par une offre de logements « hors marché » dits sociaux, c’est à dire à loyers modérés et maîtrisés, dans la mesure où le premier poste de dépense des ménages franciliens moyens non proprios et catégories populaires, c’est précisément la dépense de logement? NON plus, puisque vous avez voté un PLU qui réduit assez sensiblement le part de ces logements utiles socialement au profit de « petits logements » en accession. Et vous le faites qui plus est dans des proportions qui rendent votre PLU juridiquement contestable, car non conforme aux différents engagements pris par la Ville – soyez lucide que diable!
            Or, qui peut aujourd’hui devenir primo-accédant à moindre frais avec des prix du foncier aussi élevés et ce, en dépit de coûts de financement largement subventionnés? Pas grand monde parmi les éventuels candidats vivant déjà sur notre territoire. Nous verrons bien si les campagnes de pré-ventes (financées par al ville) destinées aux villejuifois porteront leurs fruits. Si c’est pas pour améliorer les conditions d’accès aux logements pour le plus grand nombre mais uniquement pour les ménages à forte capacité d’endettement venant pour la plupart d’ailleurs (essentiellement de Paris), à quoi cela peut-il servir de vendre à la découpe une ville qui avait payé le prix de la maîtrise de son foncier pour répondre à toutes ces demandes sociales légitimes? D’autant que ces habitants avaient participé à l’effort collectif! Alors, que reste-t-il comme véritable motivation/raison susceptible d’expliquer une telle précipitation dans le bétonnage et qui aura à l’avenir de graves conséquences? J’affirme pour mon compte que la seule motivation est « politicienne » à défait d’être politique (au sens de vie de la Cité): elle se réduit à mettre en place le plus rapidement possible « un grand remplacement de population » pour créer les conditions de la future réélection des composantes de l’union citoyenne, c’est à dire de la droite (même si ça repose sur l’idée assez fausse d’ailleurs que les locataires du logement social votent tous à gauche!) Et on comprend mieux maintenant le véritable sens de votre campagne de 2014 : changer la ville dans sa composition sociale…et comme il y a une certaine homologie entre catégories sociales et origines ethniques des populations, le « logement social » était le véritable bouc émissaire – le plus politiquement correct (facile à accuser)- d’un discours qui exploitait alors toutes les formes de démagogie « à la mode » et politiquement « rentables », à commencer par le rejet de l’autre, c’est à dire de « l’étranger », de la figure fantasmée du « pauvre » (du plus pauvres que soi) du précaire, du chômeur, du délinquant (bien sûr)…etc. Et non pas le soit disant « sur bétonnage » (argument passe partout et audible par tous à commencer par les classes moyennes installées confortablement dans leur pavillon), puisque vous avez fait pire en la matière que vos prédécesseurs, une fois arrivés aux commandes de la ville. Voilà ce que je dis. Maintenant vous pouvez une fois encore tenter de dégonfler l’évidence qui s’impose aujourd’hui à tous les observateurs , mais ce qu’il faudrait à coup sûr dégonfler c’est la cavalerie démographique et immobilière qui est aujourd’hui à l’oeuvre dans notre ville et à laquelle vous avez souscrit vous et votre dame. En fait quand vous luttiez contre le bétonnage lorsque vous étiez dans l’opposition, il fallait entendre que vous luttiez contre une grande partie de la population qui peine aujourd’hui à joindre les deux bouts et souhaitaient avoir accès à des prix raisonnables sur le marché de la location grâce aux logements dits sociaux auxquels ils avaient et ont toujours droit!
            Bonnes vacances.
            Bien à vous,
            G.

        • @ la Grolandaise : je me disais ces derniers temps, qu’est elle devenue ? Plus une ligne sur ce forum depuis des lustres. Les vacances furent bonnes ? Ou bien l’ordi est resté en panne un trop long moment ? Et la voila de retour y compris à des heures où tout un chacun est au travail. Pour ma part, merci, la journée fut chargée !
          Son sectarisme est toujours intact. Et en plus, elle fait une fixation sur Villejuif et ses 5 km2. Et elle continue à opposer les habitants de pavillons de ceux qui sont dans ses .. logements sociaux. Bien entendu, ceux qui habitent en pavillons sont de fieffés réactionnaires, ceux qui sont en immeubles sont proches de son électorat. Mais dans ce cas, pourquoi à Villejuif, depuis 1925, des habitants ont fait confiance à des élus communistes ? Les immeubles n’existaient pas en majorité ! Et cette situation a prévalu jusque dans les années 1960 ! Pourquoi vouloir faire à tout prix une scission entre ces deux types d’habitat. Sachez que, dans les pavillons vous avez des locataires (mais oui !), des électeurs de gauche (oui toujours), que telle élue socialiste habite dans un pavillon luxueux, que telle élue communiste est copropriétaire en Centre-Ville quand d’autres Maires alentours sont locataires de logements sociaux. Quand vous apprenez que telle élue de gauche a fait des pieds et des mains dans une copropriété pour s’arroger quelques droits aux détriments des autres, on pourrait continuer longtemps.
          Sur le PLU de 2013 : il aurait pu être attaqué. Vous, la juriste (ou pseudo juriste) trouvez-vous normal qu’une absence totale de communication avec réunions à la clé, n’ait pas eu lieu, malgré les arguties développées par tel ou tel élu de la majorité d’alors ? Trouvez vous normal que des élus de l’opposition de l’époque – certains sont encore en place – aient quitté la séance de conseil municipal de décembre 2013 ? Chut ! Mutisme ! Quel courage ! D’autres, plus courageux sont restés et se sont exprimés (voir si nécessaire le compte rendu détaillé sur le site de la ville). Tout le centre-ville était classé en zone UA (voir mes interventions précédentes). N’était-ce pas bétonner à tout va ? C’était rompre avec le Villejuif d’il y a 40 ans, tiens, le Villejuif de Dolly qui n’était pas animé par ce sectarisme. Je pense que nous serons d’accord pour reconnaître que Les Lozaits ont été une réussite sociale et urbanistique : de la verdure, des aires de jeux pour les enfants, des équipements à proximité… Mais là, c’était que vous le vouliez ou non, la porte ouverte aux promoteurs. Vous dire le nombre de sollicitations, par téléphone, par écrit, par démarchage où j’ai été confronté, c’est impensable !
          Autre point : vous auriez voulu que dès le printemps 2014, on arrête de construire des immeubles en copro ? Mais ma bonne dame, quand un permis de construire est délivré, vous avez 2 ans pour commencer les travaux. N’accusez pas les nouveaux élus de n’avoir rien fait ! Et la révision du PLU, avec large concertation, ça ne s’est pas fait du jour au lendemain. Vous êtes vous bougée dans toutes les réunions organisées ? Pour contester ? Y compris lors de l’enquête publique ? ça tombe bien, j’ai la liste de celles et ceux qui ont écrit. Répondez diantre ! Pour ma part, oui, je me suis manifesté et ai obtenu satisfaction. Si vous n’avez rien fait, il est facile après de crier au loup ! Et après, ne pratiquez pas une politique où seul votre nombril ou votre bout du nez serait concerné. Villejuif fait aujourd’hui partie d’un immense territoire du Grand Paris. Le T12 qui regroupe 24 communes, allant du Kremlin-Bicètre à Viry-Chatillon. C’est eux qui, demain, auront la compétence en matière d’urbanisme, d’expropriation aussi. Et qui est le Président de ce territoire ? Un certain Michel Leprètre, Adjoint au Maire à Vitry sur Seine. Vous devez en être ravie non ? Mais sachez que dans cette commune (dernier bulletin municipal) les élus sont pour le maintien des pavillons. Hou ! les vilains réactionnaires !!!). N’oubliez pas non plus que de nombreux habitants de Seine Saint Denis ont élu domicile à Villejuif. Beaucoup sont bénéficiaires de la CMU En conclusion, je vous citerai Michel Rocard « la France ne peut accueillir toute la misère du monde ». Il en est de même pour Villejuif.

          • Je suis une horrible réactionnaire : propriétaire d’un pavillon (acheté il est vrai à cette époque lointaine où c’était possible avec les fruits de son travail et où il y en avait encore, du travail). Cette maison en briques rouges est appelée par les vieux Villejuifois « la maison du Polonais » parce que construite par un ouvrier polonais travaillant à la briqueterie qui se trouvait en face -probablement un horrible réactionnaire lui aussi. Mes voisins sont d’horribles réactionnaires : une institutrice et son fils, des infirmiers retraités, des Portugais employés dans une société de nettoyage et qui partent tous les jours à 5h du matin (du coup, ils en ont même acheté une deuxième, petite maison, pour leur fille), un entrepreneur en maçonnerie italien, un couple d’employés de la RATP.
            Au demeurant, nous sommes chanceux d’avoir acheté nos maisons ou d’en avoir hérité, car nous et nos enfants échappons ainsi un peu à la paupérisation qui touche les « classes moyennes » tant honnies ici par certains commentateurs. Quant aux habitants des logements sociaux, partout dans notre beau pays ils sombrent, victimes de la crise (ou d’un système économique aberrant) et à Villejuif, tous les indices de décrochage sont au rouge, y compris dans des quartiers où ce n’était pas le cas avant. La fin de la phrase de Michel Rocard était « mais elle doit en prendre sa part » ; la misère, oui notre ville en a largement sa part et elle va croissante.

          • Je rejoins Sylvie et Ubu Roi.
            Grolandaise, vous êtes l’archétype hélas devenu banal à Villejuif de ceux qui jettent à foison de l’huile sur le feu dans notre ville, de ceux qui aiment à dresser les uns contre les autres, de ceux qui aiment tant à rappeler que l’intérêt collectif n’est pas la somme des intérêts particuliers mais ne s’appliquent jamais la formule à eux-même, etc.

            Je suis un villejuifois qui est venu de Paris, et avant de vivre à Paris j’ai vécu ailleurs, je suis de classe moyenne, bref globalement un de ceux que vous dénoncez avec tant de véhémence, que vous souhaiteriez n’avoir jamais vu arriver ici. En suis-je pour cela un sous-villejuifois?
            Et vous, qui êtes vous pour juger de ceux qui doivent ou non être considérés comme de bons villejuifois?

            Vous me rappelez ces villages dans lesquels vous restez un étranger si vous n’êtes pas né ici, voire si vous n’êtes pas propriétaire de terres ou de bois, et qui plus est sur plusieurs générations…

            Et quelle proportion des villejuifois sont vraiment nés ici? Et est-ce que cela a seulement une importance? Aucune pour moi, je suis un citoyen du monde, internationaliste, européen, ouvert à l’accueil et au soutien des réfugiés…
            J’espère d’ailleurs bien que mes enfants iront plus loin que le Kremlin Bicètre, qu’ils iront vraiment voir les autres, aussi loin et aussi différents que possible.

            Tenez, tout cela me rappelle aussi de bien méchants propos tenus par Georges Marchais sur l’immigration il y a quelques décennies, que le PCF d’aujourd’hui prend bien garde, avec raison, de laisser reparaître à la surface.

            Allez, Grolandaise, nous savons que vous aimez vous draper de second degré, mais faites attention à ce que ne vous échappe pas trop souvent ces trop vilaines pensées qui nourrissent plus ceux qu’il ne faut pas nommer que ceux que vous pensez soutenir…
            Ayant eu, il y a bien longtemps, quelques liens avec le Groland originel, je vous invite à y retourner faire un tour, pour vérifier que là bas, la primauté intellectuelle restait toujours dirigée vers l’ouverture, et non sur le repli sur soi et sur l’entre-soi…

            Allez, on vous pardonne, mais tâchez de faire mieux la prochaine fois…

          • C’est très rigolo, je vois un déferlement contre la grolandaise qui pose pourtant deux bonnes questions:
            – celle de la place réservée dans les nouvelles constructions au logement social. Vous avez beau ne pas aimer les pauvres, mais pour autant, il faut répondre à cette question.
            – celle de la soutenabilité des projets de construction; Le but étant de changer la sociologie de la ville, qu’est ce qui est prévu en terme d’équipement pour accompagner cette augmentation démographique?
            J’attends vos réponses.

  • Marseille a « plus belle la vie », Villejuif à « plus minable est la municipalité »…

    L’avantage c’est que les scénaristes n’auraient aucun effort d’imagination à faire, l »union citoyenne » fait tout le travail… de sape de la ville à travers une kyrielle de rebondissements.

    L’improbable union citoyenne du lendemain du premier tour n’était qu’un jeu de dupes car ils ont été incapables de sortir de leurs intérêts individuels, d’intérêts partisans, de querelles d’égos,…
    Un maire « citoyen » qui dès qu’il peut brigue un poste avec les républicains…
    Patientons encore un peu au gré des épisodes tragi-comiques et la mairie ne sera tenue que par la droite !

  • @ Gillet : zone UA : pas de surface minimale pour construire, hauteur maximum de construction 31 mètres soit 10 étages, surface bâtie 80 % donc 20 % de verdure. Super non ? Ajoutez qu’aucune distinction des propriétés n’a été faite dans ce secteur qui concerne le Centre Ville (habitat individuel ou collectif). C’était en 2013 et j’accuse l’ancienne Municipalité d’avoir fait le jeu des promoteurs. Combien de sollicitations ont été faites par écrit ou démarchages, pour une propriété de 230 m2 . Le plan de zonage a été fait sans descente sur le terrain. Avec la révision du PLU, avec ici ou là des changements de zones, avec une concertation avec la population, avec la remontée d’informations et de critiques (vous êtes vous bougé dans cette période ? Moi, oui), les surfaces réservées à la verdure sont plus importantes. L’ancienne Municipalité était adepte du bétonnage. Quant à Levallois-Perret, où je n’approuve pas la politique de M. Balkany, je vous renvoie sur La Courneuve où c’est invivable. A proximité de chez nous, Arcueil, L’Hay les Roses, Sceaux Chatenay-Malabry, etc… et même Rungis, Vitry ou Thiais, la situation est maitrisée entre les 2 types d’habitat.

  • Les règlements de comptes Harel/Obadia/Duboille/Tijéras, le maire ostensiblement très satisfait de lui et de sa « victoire », les représentants de l’opposition riant aux éclats (et l’adjoint aux finances tout aussi hilare), lançant aux démissionnaires « bienvenue parmi nous »… Parfaitement écœurants ces « élus du peuple » se fichant totalement de la population (laquelle, à Villejuif comme ailleurs, est pendant ce temps juste un peu en train de crever de pauvreté galopante depuis deux ans).
    Oui ça va faire une excellente série télé (et qui reflètera une situation commune hélas à d’autres municipalités, partis et gouvernement). Le seul point positif, c’est que maintenant on va avoir le temps de l’écrire.

  • @ Gillet : Vous voulez des preuves ? En voici. Zone UA qui concerne le centre ville. Pas de surface minimale pour pouvoir construire, hauteur des constructions : 31 mètres soit un immeuble de 10 étages, coefficient d’emprise au sol : 80 % et 20 % de verdure. C’est y pas beau ? C’était le PLU de l’ancienne majorité. On faisait fi des types d’habitation. Juste un tracé délimité par quelques artères. Grace à cette concertation, des modifications sont intervenues, des élus ont été à l’écoute, ce qui n’était pas le cas auparavant, des modifications partielles de zonage ont été prises en compte pour préserver les pavillons qui existent. C’est l’ancienne Municipalité qui a été adepte du bétonnage et qui était prête à continuer. Levallois-Perret ? Je peux vous renvoyer à La Courneuve ou dans des banlieues densifiées de gauche. A tout choisir, L’Hay les Roses, Rungis, Fresnes, Chatenay Malabry, Vitry savent encore préserver des quartiers pavillonnaires sans céder au gigantisme. Lors des réunions qui ont eu lieu, vous êtes vous bougé ? Moi, oui et j’ai été entendu par les élus.

  • Ce qui est frappant quand on assiste à un tel conseil municipal c’est à quel point, chez les accusateurs comme des pris à témoins, nul ne sort de son rôle pré-écrit, de son sectarisme, nul ne cherche à faire un pas de côté pour essayer d’entrevoir ou de comprendre la position de l’autre, et tout le monde se fiche totalement de l’intérêt général, des citoyens, de la ville, mais reste juste préoccupé par son petit succès dans la cour de récréation…
    La morale, la droiture, le respect, grands absents …

    Maintenant on se retrouve avec une équipe municipale très fragilisée, dans laquelle dès l’élection du 13è adjoint, les élus VillejuifNOTREVille refusent de prendre part au vote… Belle unanimité… Combien de temps cela va-t-il durer?
    Comment faire confiance à ces élus VNV qui en fait ne semblaient chercher qu’à éliminer ceux qui auraient du être leurs plus proches partenaires ?
    Stratégie du maire, diviser pour mieux régner ?
    Cette équipe hétéroclite, qui penche de plus en plus à droite avec les nouveaux adjoints élus vendredi, ne présente manifestement pas de cohésion solide ni d’unité de vue… Il suffit d’entendre comment le maire s’adresse à Mme Casel pour comprendre le peu de respect qu’il a pour elle…

    Pour ce qui est de l’opposition, oui, effectivement, nous sommes aussi là en pleine cour de récréation… La mauvaise foi et les railleries ont fusé toute la soirée, nulle dignité, nulle hauteur de vue, juste des enfantillages… Désespérant là aussi… Il suffit d’écouter les réponses faites au rapport sur le développement durable pour comprendre qu’en fait personne ne s’intéresse vraiment au fond du dossier, mais cherche juste à faire son numéro, avec une criante mauvaise fois, en omettant lâchement ses responsabilités passées, et surtout sans aucune vision alternative pour l’avenir.

    Harel, on l’a tous bien compris, continue gentiment d’amuser la galerie avec son petit rôle de mal aimé dans lequel il aime tant se draper, tentant quand même au passage de se faire élire comme 1er adjoint d’un maire qu’il jalouse et dont il rêve de prendre la place, pour passer du rôle de Caliméro à celui d’Iznogoud… Mais est-ce bien sérieux franchement?

    Finalement les élus EELV ont fait preuve en face de tout ce petit monde d’un sens de la retenue plutôt digne, et d’une réelle cohésion, démissionnant devant la volonté affichée du maire, soutenu en cela par Philippe Vidal, de les désolidariser en leur demandant de désavouer publiquement Natalie Gandais.

    Bref, une désolante image donnée de la classe politique villejuifoise, de la majorité comme de l’opposition…

  • Je suis toujours étonné par la gauche auto-proclamée qui ne balayé jamais devant sa porte.
    Elle a oublié l’alliance de la carpe et du lapin pour les élections régionales qui ont conduit à la défaite de BARTONLONE.,sans parler du T12 où il a fallu un forcing du Pcf pour augmenter le nombre de communes avec VIlleneuve St Georges et Valentin : conséquence surréaliste le président du T12 est communiste quand on sait ce que représente le PCF en France. En plus le nouveau président semble avoir pas mal de casseroles
    Pour revenir à Natalie GANDAIS et Alain LIPIETZ, leur suicide politique est totalement incompréhensible ayant entraîné le départ des autres élus de l’Avenir à Ville juif ce qui est dramatique pourien la ville: les projets que Mme Lambert et Mme Thomas avaient amorcé risquent de prendre du retard.
    Mme Gandhi savait très bien que son attitude ne pouvait qu’entraîner une réaction des personnes qu’elle mettait en cause et songerait la fin de leur participation 0a la majorité puiqu’elle et Mr Lipietz avaient une influence très grande sur les co-litières.
    Mais alors, en soupçonnant un délit pourquoi ne pas avoir démissionner et après avoir porter plainte?
    Pourquoi un fonctionnaire territorial ne l’à pas fait auparavant puisque l’article 40 les vise aussi?
    Ce dossier de la halle des sports n’est pas si simple que chacun semble le présenter.

    • Mme Gandais n’est ici accusée de rien, c’est elle qui dénonce ce qui lui semble être une irrégularité. Pourquoi aurait-elle du démissionner? Je ne comprends pas…
      Auriez vous préféré qu’elle reste sans rien dire des soupçons qu’elle avait? C’est cela que vous attendez de vos élus?
      Non, elle a fait ce qu’il fallait faire, c’est à dire signaler au procureur les soupçons qu’elle avait et lui apporter tous les documents à l’appui de ceux ci. Après, c’est le maire qui a provoqué cette crise en refusant de l’entendre sur le sujet.
      Et de fait aujourd’hui, celui qui sort le plus affaibli de cette affaire est bien le maire, à juste titre.
      Effectivement, hélas, ce sont les projets les plus intéressants de la municipalité qui vont être le plus pénalisés, là dessus je suis d’accord.

  • j’ai eu des échos du conseil de vendredi. Je passe sous silence l’état déliquescent de la « majorité »…en revanche, le comportement de l’opposition est de dessous de tout….et le peu qui reste de l’UC a encore de beux jours devant elle….effectivement, seuls les élus verts ont une attitude responsable dans cette histoire…..

    • Attitude responsable????
      Les élus verts ont tous je dis bien tous quitté le conseil municipal deux heures avant la fin de celui ci

      • Certains sont partis à 11h30, d’autres sont restés plus longtemps, dont un jusqu’à une heure du matin mais oui, aucun n’a tenu jusqu’à la fin. Epuisés et écœurés par l’attitude de certains élus de la majorité et des élus de l’opposition, par ces « échanges » agressifs, auto-satisfaits et stériles. En fait ce CM aurait dû être interdit au public, pour ne pas dégoûter encore un peu plus la population de la « politique ».

    • Pourquoi dire que l’opposition est en dessous de tout
      Elle à ut raison de ne pas se mêle des querelle familiale de l’UC car il ne faut jamais intervenir dans un divorce et ont verras bien la justice tranchera

  • Attitute parfaitement désolante de part et d’autre… Un maire qui croit faire bien son travail mais qui s’enfonce dans la médiocrité. Des adjoints prêts à beaucoup et une opposition toujours aussi incapable… Pauvre Villejuif

  • Voici la position du groupe vnv qui regrette cet épilogue.

    Destitution de la 1ere Adjointe : Ne pas se tromper de question !
    Nous avons toujours essayé de garder la composante eelv au sein de l ucv et n avons jamais chercher ni voulu prendre la place vacante de 1 ère adjointe.
    Quel dommage

    • L’Avenir à Villejuif a toujours été clair vis-à-vis de Vnv (et Monique Lambert-Dauvergne l’a répété dans son discours au CM de vendredi) : ses élus ne pourraient rester que s’ils disposaient d’un minimum de soutien au sein de l’Union citoyenne, dont les deux autres composantes, se présentant comme « centristes », « sociales « , « humaines », se sont révélées bien plus à droite qu’on le pensait au départ. Et ce soutien passait par un vote en faveur du maintien de Natalie Gandais en attendant que la justice se prononce. C’est donc en connaissant les conséquences de leur choix que les élus de Vnv se sont prononcés. Nous respectons leur décision mais dire maintenant « quel dommage », c’est un peu abuser.

      • Plus à droite qu’on ne le pensait au départ ? Mouahahah, mort de rire. Entre une équipe revendiquée UMP (LR n’existait pas encore), et une autre qui trouve le PS trop à gauche, y’a de quoi rire quand on lit des énormités pareilles.

        Allez, prenez ça cool, vous avez fait illusion 20 mois, avouons que c’est pas mal. Ca aurait pu être pire, finalement une telle durée atteste un certain talent dans le domaine de la prestidigitation.

        • Les témoignages d’habitants, d’agents, d’associations qui ont apprécié le travail accompli permettent de ne pas s’attarder sur les clichés rosebudiens et puis quand même, quelqu’un qui choisit ce pseudo ne oeut pas être totalement mauvais…

    • Comment remplir une page sans rien dire…
      Comme leur article précédent : du vent, aucune position claire (et quelques fautes!)
      Essayer de se donner une position neutre dans une magouille glauque, c’est sans espoir.

      • Rosebud, Triogène… Comment des gens aussi déplaisants et dépourvus d’idées ont-ils eu l’idée de pseudos aussi chouettes ?… Bon, il est temps de cesser ces échanges qui ne mènent nulle part, bonne continuation.

        • Ouais Sylvie, on est déplaisants. Mais ce n’est que le début, on a encore de la marge.

          Nous, c’est pas demain qu’on marchera avec le parti de Sarkozy. Vous, en le faisant, vous avez tombé le masque : en conséquence vous nous aurez contre vous. Inlassablement.

          • Rosebud, vous préférez marcher aux côtés de Hassad et de Eltsine comme le MRC?

          • Oh je suis bien certaine que vos capacités de nuisance sont infinies !! Je m’en fiche un peu, à vrai dire et vous devez faire erreur sur la personne, je n’ai jamais eu de masque qui serait tout à coup tombé. Juste, pensez-vous que tout allait bien pour la population avant ? Si oui, pourquoi avez-vous été battus dans une ville qui est clairement à gauche ? Mais non bien sûr, vous ne faites jamais d’erreurs, ne doutez jamais, ne vous remettez jamais en question. « Le sot affirme » etc. Ou encore, de votre film préféré : Old age . Il’s the only disease that you don’t look forward to being cured of. Prenez bien soin de vous.

    • Incroyable de continuer ce baratin !!! Cf http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article485

      Le groupe VNV savait parfaitement (et nous leur avons encore dit dans une réunion commune la veille) que, si il votait l’exclusion de Natalie Gandais (laquelle n’était en l’occurrence que notre porte parole, car nous étions toutes et tous solidaires dans la dénonciation du favoritisme immobilier et pour l’obéissance à l’article 40) , alors nous ne pouvions rester dans une majorité dont 3 groupes sur 4 n’avait rien à objecter au favoritisme et interdisait le respect des obligations faites aux fonctionnaires et autorités élues.

      Mais l’appât de places à se repartager , au prix de la soumission à la droite, a été le plus fort. Ah ! l’argument servi en séance par A. Lecavelier , pulvérisant tous les records de l’hypocrisie : l’article 40 viserait les conseillers municipaux mais pas les maires ou adjoints !! cf http://www.laveniravillejuif.fr/spip.php?article493 .

      Apres nous avoir viré, le groupe VNV a tenté en vain de faire accepter un bureau municipal à 12 membres, en décalant simplement les maires adjoints en sorte que Vidal soit 1er adjoint. Il a été été balayé avec mépris par la droite (telle Tarpeia) .

      Le pire c’est que ces gens là ne sont pas des imbéciles, ni à la base de franches fripouilles. Leur comportement nous montre comment des gens normaux , soumis à des chantages ou tentés par quelques carottes, peuvent de compromission en compromission basculer dans l’abject tout en se trouvant des arguments de plus en plus tirés par les cheveux pour se mentir à eux-mêmes.

    • VillejuifNotreVille: « Nous regrettons cet épilogue » mais nous avons bien appelé à voter pour le destitution de Mme Gandais…

      Schizophrénie ?
      Hypocrisie ?
      Mauvaise foi et arguties de bas étage pour le moins…

      • Déballage malsain et impudique c’est le bal des faux-culs.

        C’est aujourd’hui, 20 mois après la mise en route de cette Union de façade, qu’il est savoureux de fureter sur le web et de revoir quelques pages éclairantes des sites de campagnes des droites villejuifoises et de leurs motivations à se rassembler : celle du maire, qui présentait au moins le mérite d’assumer son étiquettage au parti de Sarkozy ; celle de VnV, au propos déjà plus alambiqué, qui trouve que le PS est trop à gauche et s’affiche Vallsien ; et enfin celle des « verts », dont le renoncement à la gauche était totalement clair puisque sur une ligne « TOUT sauf PCF-PS-PG-MRC ».

        Après 20 mois, ce piteux attelage présente un double échec, à la fois politique, mais également moral.

        • Alors que l’hypothèse probable d’une nouvelle alliance PCF-PS-PG-MRC à de prochaines municipale est d’une évidente honnêteté politique ???

          Et quand on lit les tweet du MRC Villejuif qui soutient Hassad et les russes en Syrie, ça fait quand même un peu froid dans le dos…

          Ce qui me semble aujourd’hui clair, et que cette alliance municipale étrange a souligné, c’est que les citoyens de Villejuif sont lassés de cette culture de l’affrontement permanent, nourrie autant par la droite que par le PCF . Si des électeurs écologistes et de gauche, avec une partie du mouvement associatif local, ont soutenu cette Union, c’était dans l’espoir que ces manières de faire pourraient se renouveler, espoir effectivement un peu douché par la radicalisation sur sa droite du maire et par la lâcheté du groupe Vidal.

          Et c’est là que se posera demain la responsabilité du PS: Poursuivra-t-il sur sa position de satellite du PCF local, ou entreprendra-t-il ce que de nombreux électeurs espèrent de sa part, à savoir un rassemblement de forces avec EELV ou d’autres groupes proches, mais pourquoi pas avec également le soutien au second tour d’autres, plus à gauche ou plus au centre?

  • Edouard Obadia qui prend la place de Jean-François Harel dès l’élection, Cécile Duboille-Obadia qui prend la place de Natalie Gandais deux ans après : deux ultraréactionnaires téléguidés par Dominique Reynié, ce cancer qui ronge la municipalité.

    Je serais encore dans cette équipe municipale (une supposition, en réalité la honte m’en aurait fait démissionner depuis longtemps), je commencerais à avoir peur…

    Messieurs Vidal et Le Bohellec, vos impressions, vos projections d’avenir ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *