Publicité
Publicité: Welcome 94
Transports | Grand Paris | 07/12/2016
Réagir Par

La remise en question du tracé de la ligne 15 Est du Grand Paris Express suscite la polémique au Stif

Le voeu de report de signature de la déclaration d’utilité publique de la ligne 15 Est, proposée par la présidente de région Ile-de-France, Valérie Pécresse (LR), et voté à la majorité lors du Conseil du Stif (Syndicat des transports d’Ile-de-France) ce mardi 6 décembre, suscite la polémique.

Pour rappel, la ligne 15 Est du Grand Paris express doit relier Saint-Denis à Champigny-sur-Marne, avec un premier tronçon jusqu’à Rosny-sous-Bois dès 2025, puis un second jusqu’ à Champigny (qui passera par Val-de-Fontenay et Nogent Le Perreux) avant 2030. Concernant le premier tronçon, jusqu’à Rosny, le tracé prévoit un arrêt à Drancy-Bobigny, sur le territoire de Drancy mais en bordure de la commune (au nord de la rue Stalingrad, entre l’hôpital Avicennes et les voies SNCF), de l’autre côté de l’A86 par rapport au centre-ville. Lors de la concertation publique initiale autour du tracé, début 2013, les habitants de Drancy et leur député-maire, Jean-Christophe Lagarde (UDI), ont insisté pour que la ligne passe par le centre de leur  ville de 70 000 habitants. Une étude a donc été réalisée par le Stif entre mai et septembre 2013, qui a conclu que l’opportunité d’une station complémentaire Drancy Centre n’était pas avérée, pointant que l’allongement des temps de parcours aurait un impact négatif sur la fréquentation de la ligne 15 dans son ensemble et que le coût induit par cette station complémentaire, estimé à 240 millions d’euros (sur un coût total d’environ 3,5 milliards d’euros pour la ligne 15 Est) n’était pas à ce jour pris en compte dans le plan de financement du Grand Paris Express. Le Conseil du Stif du 11 décembre 2013 a donc choisi de ne pas retenir cette station complémentaire mais s’est engagé à réaliser de nouvelles études pour améliorer la desserte du centre ville de Drancy, avec notamment le prolongement de la ligne 5 du métro au-delà de Bobigny Pablo Picasso à un horizon 2030. Lire sur ce sujet les pages 29 et 30 de la délibération du Stif prise en décembre 2014.

La déclaration d’utilité publique prête à signer pour une mise en service en 2025

Depuis, les études se sont donc poursuivies avec un tracé passant au bord de Drancy, et l’enquête publique s’est déroulée au printemps 2016. En septembre, le rapporteur de la commission d’enquête a rendu un avis favorable. En principe donc, la déclaration d’utilité publique du projet (DUP), devait être signée au tout début 2017, afin de tenir le timing et inaugurer la première rame allant jusqu’à Rosny dès 2025. A titre de comparaison, la DUP de la ligne 15 Sud a été signée en décembre 2014 pour une mise en service espérée en 2022.

Voeu pour remettre Drancy centre dans le jeu

Le calendrier pourrait toutefois être remis en question, pour tenter de faire revenir la station centre de Drancy dans le jeu. C’est le sens d’un premier courrier envoyé  par la présidente de région à Manuel Valls, alors Premier ministre, il y a quelques semaines, lui demandant de suspendre la signature de la DUP. Une missive appuyée ce mardi 6 décembre par un voeu voté à la majorité du Stif, « considérant qu’il n’a pas été retenu la demande du maire de Drancy en faveur d’une gare supplémentaire en centre ville de Drancy, alors qu’il s’agit d’une ville importante de 70 000 habitants, qui deviendrait après la réalisation du Grand Paris express la seule à ne pas être desservie en son centre par un transport en commun lourd type métro« , et « considérant le potentiel de développement communal qui intéresserait une population de plus de 30 000 habitants à proximité de la station« . Au vu de ces considérations, le voeu demande à l’Etat de faire réexaminer « dans les plus brefs délais » par la Société du Grand Paris (SGP, maître d’ouvrage du Grand Paris Express),  un tracé de la ligne 15 Est desservant le centre de Drancy « et d’en mesurer la faisabilité technique ainsi que l’intérêt socio-économique au regard des projets de développement portés par la ville« , et demande à l’Etat  « de ne prendre sa décision déclarant l’utilité publique de la ligne 15 qu’en connaissance des conclusions de ce nouvel examen. » Tout en demandant à la SGP de revoir sa copie concernant Drancy centre-ville, le voeu demande également à la SGP de respecter le planning initial de déploiement de la ligne 15 Est, « conduisant à livrer la première phase (Saint Denis Pleyel à Rosny Bois Perrier) au plus tard en 2025 et la seconde phase (Rosny Bois Perrier à Champigny) le plus rapidement possible après 2025 et en tous cas avant 2030 afin de bénéficier au plus tôt de l’effet « rocade » de l’ensemble de la ligne 15« .

Le Front de Gauche craint un report du projet

Une quadrature du cercle pour les administrateurs FG du Stif, pour qui cette demande, « si elle était suivie des faits, bloquerait toute la ligne 15 Est » et aurait un impact considérable sur le calendrier de réalisation de cette ligne. « Ce serait ainsi le bouclage de la ligne 15 autour de Paris qui serait reporté ! Or, cette rocade est l’élément phare de l’efficacité du Grand Paris Express pour décharger le coeur du réseau de transport et les lignes RER« , dénoncent les administrateurs FG Pierre Garzon, Jacques Baudrier et Fabien Guillaud-Bataille. « La demande d’une desserte par un mode lourd de la commune de Drancy est légitime. Toutefois, elle est possible par d’autres moyens comme le prolongement de la ligne 5 ou de la ligne 7 du métro comme cela avait été défendu par l’ancienne Administratrice du Stif Aude Lagarde. Cette desserte nouvelle n’implique pas forcément de retarder la ligne 15 Est dont le passage par Drancy a déjà été étudié mais jugé à chaque fois dissuasif », ajoutent-ils.

Merci de votre lecture !

Nous mettons nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez contribuer à notre développement et notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

24 commentaires pour La remise en question du tracé de la ligne 15 Est du Grand Paris Express suscite la polémique au Stif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *