Culte | Accueil Val de Marne (94) Champigny-sur-Marne | 22/03/2016
Réagir Par

L’Amicale des Musulmans campinois s’explique sur le choix de ses invités prêcheurs

L’Amicale des Musulmans campinois s’explique sur le choix de ses invités prêcheurs

Suite à notre article de ce lundi 21 mars à propos des projets d’extension de la maternelle Montessori musulmane L’Olivier des enfants de Champigny-sur-Marne, et du choix des conférenciers invités à l’occasion des soirées caritatives organisées pour financer le projet, dont les propos sont parfois choquants concernant la liberté des femmes,  l’Association des Musulmans campinois (AMC) qui gère l’école et la mosquée voisine, nous a répondu de manière détaillée.

Concrètement, notre question portait par exemple sur le choix  de l’AMC d’inviter Nader abou Anas ou Mehdi Kabir, ancien imam de Villetanneuse, lors du premier dîner de soutien au financement de l’extension de l’école en octobre 2015, alors que ces derniers ont tenu lors de prêches publics, disponibles en ligne, des propos dénonçant par exemple les femmes qui sortent avec du rouge à lèvre comme des « fornicatrices » ou invitant ces dernières à porter des vêtements amples pour pouvoir être respectées. Voir article.  Voici la réponse de l’association.

« Toutes les personnes de bonne volonté sont les bienvenues, de nos concitoyens soucieux du vivre ensemble aux fidèles de la mosquée. Pour ce qui est des personnalités publiques, on invite logiquement ceux qui sont largement plébiscités par les fidèles. S’agissant des personnes citées, elles n’ont à notre connaissance fait l’objet d’aucune procédure juridique et n’ont aucunement fait l’objet de restrictions de la part des autorités. Par conséquent, nous ne voyons pas au nom de quoi il faudrait les censurer ou porter atteinte à leur liberté d’expression. » 

A propos des discours qui peuvent être considérés comme choquants concernant la liberté des femmes

« Encore une fois, s’agissant des discours de MM Kebir et Abou Anas, il s’agirait d’interroger les premiers intéressés. De manière générale, nous ne sommes pas nécessairement d’accord sur toutes les opinions et tous les discours. C’est d’ailleurs là le sens même du vivre ensemble: trouver des espaces communs à partager avec des gens de toute appartenance, parfois ayant des opinions différentes. Cela n’équivaut pas à une caution totale, pas plus que le fait d’inviter les élus et personnalités de la ville n’équivaut à approuver l’ensemble de leur programme politique. C’est aussi ça, le sens de la démocratie. »

A propos de  la position de l’AMC

« Sur la place des femmes, notre position est on ne peut plus claire: elles ont toute leur place dans l’ensemble des structures et des activités liées à la mosquée. De la pratique cultuelle aux aspects culturels, des activités éducatives aux événements qui marquent la vie de notre communauté, elles sont partie prenante, en tant qu’usager comme en tant qu’animatrices et organisatrices, au même titre que les hommes. Nous plaçons l’accès à l’éducation, pour les femmes comme pour les hommes, au centre de nos préoccupations, et ne cautionnons ni n’acceptons aucunement que les femmes soient lésées, de quelque manière que ce soit. » 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags , , Ecole Montessori, Islam
26 commentaires pour L’Amicale des Musulmans campinois s’explique sur le choix de ses invités prêcheurs
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi