Animaux | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 21/01/2016
Réagir Par

Laurence Abeille revient sur son invitation « scandale » de Pamela Anderson à l’Assemblée

Laurence Abeille revient sur son invitation « scandale » de Pamela Anderson à l’Assemblée

La cause animale, la députée écologiste Laurence Abeille la défend sans désespérer depuis son élection en 2012, à coup de projets de loi contre la corrida, d’interdiction du chalutage en eaux profondes, de protection des abeilles… Dernière proposition en date, l’interdiction du gavage pour produire du foie gras.

Une proposition que l’élue sait d’avance vouée à l’échec, compte-tenu des forces en présence au parlement, mais qu’elle porte quand même pour susciter la prise de conscience autour de la souffrance animale liée à cette pratique.

Alors que la Fondation Brigitte Bardot s’apprêtait également à communiquer sur le sujet suite à la réalisation d’un sondage Ifop indiquant que 70% des Français sont opposés au gavage des oies et des canards, l’élue et la fondation décidèrent d’organiser une conférence de presse commune ce mardi 19 janvier. L’occasion également de dévoiler les résultats d’une étude de l’université de Cambridge, avec l’association belge GAIA, sur les conséquences néfastes du gavage sur le bien-être des canards. Habituée à faire venir des personnalités médiatiques, la fondation Brigitte Bardot proposa de faire venir l’actrice canadienne Pamela Anderson, connue pour son engagement dans l’association People for the Ethical Treatment of Animals (PETA).

« Je n’avais pas imaginé l’effet que produirait sa venue. Pour moi c’était une actrice connue mais je ne m’attendais pas à un telle impression sur les parlementaires et les médias, confie Laurence Abeille. Je ne m’attendais pas non plus à tel déferlement de commentaires machistes! » s’étonne encore l’élue. Rien de tel en effet que la venue de l’ex mannequin et playmate, révélée au grand public dans la série Alerte à Malibu dans les années 1990, pour attirer caméras et attention des parlementaires.

Insuffisant en revanche pour convaincre ces derniers, majoritairement hostiles à la fin d’une pratique qui mettrait en péril l’un des mets symboliques de la gastronomie française. Une désapprobation qu’il ont faite connaître en se fendant d’une lettre commune de soutien à la filière des éleveurs, cosignée par les  présidents de groupes PS-MRC, LR, UDI, PRG et FG. Un courrier dénonçant dans cette initiative « une double peine  pour nos éleveurs de palmipèdes gras« , après les mesures déjà instaurées pour prévenir la grippe aviaire. Et de rappeler que cette pratique fait vivre « 30 000 familles dans toutes les régions de France » et contribue à l’emploi indirect de 100 000 personnes ainsi qu’au rayonnement culturel et gastronomique de la France dans le monde.

La venue de la star, à la féminité pulpeuse et assumée, a aussi déclenché une salve de commentaires carrément machistes, comme celui de Frédéric Nihous, conseiller régional du Nord Pas de Calais et président de Chasse, pêche, nature et traditions (CPNT), qui s’est lâché sur Twitter par un « Une dinde gavée au silicone parade à l’assemblée contre le gavage des oies… Quelle farce! Qui en sera le dindon? »

Ce big buzz donnera-t-il plus de chances de succès à la proposition de loi déposée par la députée du Val-de-Marne ? « Je ne crois pas, mais cela a donné de l’écho au débat, et contribue à la prise de conscience. Dans mon entourage, plusieurs personnes m’ont indiqué qu’elles n’étaient pas au courant auparavant. C’est une étape », indique Laurence Abeille, pointant a contrario le peu de retour dont il a été fait de la présentation de l’étude réalisée par Cambridge, beaucoup moins glamour…

La députée tiendra sa permanence de rentrée en mairie de Fontenay ce samedi de 10h à midi.

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Cet article est publié dans avec comme tags ,
17 commentaires pour Laurence Abeille revient sur son invitation « scandale » de Pamela Anderson à l’Assemblée
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi