Tourisme | Accueil Val de Marne (94) Ivry-sur-Seine | 19/12/2016
Réagir Par

Le comité du tourisme en Val-de-Marne met le cap sur l’exposition universelle de 2025

Le comité du tourisme en Val-de-Marne met le cap sur l’exposition universelle de 2025

Avec la Seine et la Marne en toile de fond, le Val-de-Marne mise sur l’innovation et le développement durable pour attirer ses ses rives l’Exposition universelle de 2025, et ce jeudi 15 décembre, tous les acteurs du département étaient à l’unissons sur cet objectif à l’occasion de la réunion annuelle du Comité départemental du tourisme (CDT94) qui se tenait à la manufacture des Oeillets d’Ivry-sur-Seine.

La candidature officiellement déposée par François Hollande au Bureau international des expositions, dont le siège se situe à Paris, a accéléré le processus de construction du projet. « Le chemin accompli depuis montre que le Val-de-Marne a toutes ses chances« , estime Alain Berger, chef de la délégation France au sein du BIE. Pour le tourisme, l’enjeu est colossal, avec entre 30 et 60 millions de visiteurs attendus, et un chiffre d’affaires de quelques 23 milliards d’euros. Pour emporter la mise, le Val-de-Marne a imaginé un projet entre le cœur historique de Paris, notamment la Tour Eiffel, et le nord du Val-de-Marne, notamment dans les communes d’Alfortville, de Charenton-le-Pont, d’Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine…

« Ce projet me fait penser à un festival de l’Oh ! qui durerait six mois« , imagine Laurent Chery-Drouet, vice-président du comité départemental de canöé-kayak. « L’un de nos atouts, c’est qu’on intègre toutes les problématiques liées à l’eau dans nos réflexions d’aménagement depuis longtemps. La Seine notamment, et à moindre mesure la Marne, sont largement sous-exploitées, notamment en terme de transports. C’est à nous de trouver comment innover etfaire de ces deux cours d’eau les grandes avenues de cette exposition universelle 2025 » , motive Christian Favier, président du Conseil départemental. « Notre projet est multi-sites, il repose sur une exposition en réseau. Elle n’est réalisable que si la desserte fluviale est suffisante« , insiste Jean-Michel Daquin, l’architecte en charge de dessiner le projet.

expo2025-CDT94-décembre-2016 (2)

Jean-Michel Daquin, architecte

 

 

« Faire du Val-de-Marne une vitrine de l’innovation »

« On pourrait avoir plus de 250 000 exposants en même temps, sur les différents sites. C’est un projet épatant qui peut faire du Val-de-Marne une vitrine mondiale de l’innovation« , imagine Dominique Mozziconacci, directeur régional du groupe JC Decaux, par ailleurs partenaire de la candidature d’Expo 2025. Alors que le département joue la carte écolo, saura-t-il l’assumer de bout en bout s’interrogent aussi les intervenants. « Que vont devenir les berges après l’exposition ?« demande Laurent Chery-Drouet. « Est-ce que la candidature de Paris peut devenir la première totalement durable ? Elle sera précédée par l’exposition universelle de Dubaï, en 2020, dont le côté durable est déjà en question… » note la représentante d’un bailleur social. « Le pavillon France, qui a reçu 2,3 millions de visiteurs pendant l’exposition universelle de Milan, en 2015, a recu la médaille d’or du BIE pour l’architecture des pavillons, notamment parce qu’il est totalement démontable et réutilisable. C’est un bon point de départ pour élaborer une candidature durable« , estime Alain Berger, commissaire général du pavillon de la France lors de  l’expo universelle de Milan en 2015.

expo2025-CDT94-décembre-2016 (1)

Alain Berger, ancien commissaire du pavillon France lors de l’expo universelle de Milan en 2015

Le Val-de-Marne n’est toutefois pas seul à concourir. Quatre autres lieux sont en concurrence en Ile-de-France. La question devra être tranchée d’ici le 22 mai 2017, date à laquelle la France devra déposer son dossier au BIE. Elle sera alors en compétition avec d’autres pays. Le vainqueur sera désigné en novembre 2018, après le vote de l’assemblée générale du BIE. La France a choisi de proposer le thème « La connaissance à partager, la planète à protéger » . « C’est un projet qui peut aboutir, si on arrive à faire le consensus. Dans le département, les élus de toutes sensibilités savent travailler en bonne intelligence, c’est l’une des marques de fabriques du Val-de-Marne« , encourage Gilles Saint-Gal, vice-président du Conseil départemental, en charge du tourisme.

Pour rappel, la France a déjà accueilli 5 expositions universelles, en 1855, 1867, 1878, 1889 et 1900. Lors de la dernière édition, en 1900, la France, alors peuplée de 41 millions d’habitants, avait reçu 51 millions de visiteurs, et 40 pays exposants. La plus célèbre édition restera cependant celle de 1889, pour laquelle a été construit la Tour Eiffel.

A lire aussi sur ce sujet : 

Exposition universelle 2025 : le Val-de-Marne dévoile ses charmes aquatiques

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Un commentaire pour Le comité du tourisme en Val-de-Marne met le cap sur l’exposition universelle de 2025
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi