Environnement | Vitry-sur-Seine | 22/03/2016
Réagir Par

Le retard de construction du collège de Vitry -sur-Seine pour cause de pollution fait polémique

Publicité

Aujourd'hui reconvertis un par un en attrayants quais paysagers, les bords de Seine doivent composer avec leur passé industriel et les restes de pollution qui vont avec. 

Alors que le collège d’Ivry-Confluences, flambant neuf, a vu son ouverture, initialement prévue en septembre 2015,  reportée en raison d’une pollution au mercure (le site était autrefois occupé par une usine Philips de lampes électriques), et ne sait pas encore s’il pourra ouvrir en septembre 2016, le planning de construction est également en suspens concernant le futur collège Seine Gare du Port à l’Anglais en Vitry-sur-Seine. Situé à l’angle de la rue Edith Cavelle et Berthie Albrecht, au sein de la ZAC Seine Gare portée par l’EPA -ORSA, il doit accueillir 650 élèves.  Son architecte, Ruddy Ricciotti, a été retenu fin 2014 ainsi que le Bureau d’Etudes BERIM et l’entreprise Demathieu et Bard, pour ouvrir en septembre 2017, mais sa construction pourrait être décalée en raison cette fois d’une pollution aux hydrocarbures. Au-delà du timing, la dépollution du site vitriot devrait entraîner un surcoût dont les premières estimations qui ont circulé tournent autour de 5 millions d’euros. Une situation qui agace les habitants et parents d’élèves, dont l’un d’eux, Antoine Boulangé, a lancé une pétition sur Change.org pour protester.

« Nous venons d’apprendre que le futur collège du quartier, qui doit ouvrir en septembre 2017, est situé sur un terrain pollué aux hydrocarbures. La construction est suspendue et aucune information sur la situation n’est fournie, alors que depuis plusieurs mois rien n’avance. C’est un vrai « serpent de mer » depuis 10 ans. Il devait ouvrir initialement en 2011 sur le terrain de la halle Dusmestre, au cœur du quartier. Dans notre quartier, le collège Ivry – Confluence (qui doit sectoriser les élèves du quartier de la Baignade à Vitry) devait lui ouvrir en septembre 2015. Mais il a été construit sur des terrains, l’ancienne usine d’ampoules Phillips, pollués au mercure, et il n’ouvrira pas en septembre 2016. Les collèges du secteur, Romain Rolland à Ivry et Casanova, sont surchargés. Les problèmes sont clairs : pollution des terrains et collèges surchargés. Depuis des années on nous promet l’ouverture d’un collège dans le quartier, qui a doublé de taille en moins de 10 ans. La situation devient intenable pour les collèges du secteur, alors que le nombre d’entrées en 6ème va continuer à augmenter« , s’agace le pétitionnairequi réclame plus d’information et une dépollution des deux terrains à Ivry et Vitry.

« Les citoyens doivent savoir qui paiera ces 5 millions. Le terrain actuel est situé dans la ZAC Seine Gare Vitry dont l’aménageur est un établissement d’Etat, l’EPA ORSA. C’est ce dernier qui a obtenu le terrain, après signature d’une convention avec l’EPFIF pour le mettre ensuite à disposition pour la construction du collège. Le Département, quant à lui, assure financièrement la construction (soit environ 24 millions d’euros), la ville participant financièrement pour moitié à la construction du gymnase attenant (environ 1 million d’euros). Il revient normalement à l’EPA ORSA de payer car il est tenu de mettre à disposition un terrain dépollué. Le peut-il ? L’Etat ne semble pas l’avoir doté des moyens suffisants« , s’inquiète de son côté le conseiller d’opposition écologiste Frédéric Bourdon, pour qui la décision de construire le collège à cet endroit a été prise de manière « trop légère« .   « Pour rappel, il s’agit en moins de 10 ans du troisième projet d’installation de ce collège. Il devait d’abord se situer rue Pasteur, puis a été imaginé sur une emprise foncière en bord de voies ferrées et enfin à l’angle des rue Cavell et Albrecht. Chaque modification du projet n’a fait que repousser la date de construction d’un collège au Port-à-l’Anglais et reposer sur d’autres établissements l’accueil de centaines d’élèves. La construction d’un collège au Port-à-l’Anglais est pourtant une nécessité d’urgence. Les collégiens qui devront y être scolarisés sont actuellement répartis entre les collèges Romain Rolland et Casanova qui atteignent leur capacité maximum. Le collège Romain Rolland qui vient d’inaugurer une extension, accueillera bientôt 850 élèves. Or on connaît aujourd’hui la corrélation entre le dépassement de la masse critique des 600 élèves et l’accroissement des incivilités et des violences, ce qui induit la dégradation du climat scolaire. A ceci, il faut ajouter que notre futur collège devra accueillir les enfants issus des 4000 logements de la ZAC Seine Gare Vitry. Quant au collège d’Ivry confluence il est seulement sensé compenser la destruction du collège Politzer à Ivry », poursuit l’élu.

 

 

De son côté, Bertrand Potier (PG), ancien adjoint au maire, déplore, que le terrain de la rue Pasteur initialement prévu pour accueillir le collège n’ai pas été retenu dans le choix définitif, et rappelle que le Conseil départemental avait émis des réserves sur le site actuel en raison du cadre environnemental. Voir son billet sur son site.

« L’objectif initial était une ouverture en septembre 2017 mais il ne s’agissait pas d’un engagement ferme. Les dates ne pourront être précisées qu’à l’issue des études préalables et une fois que les travaux auront démarré. Au vu des premiers éléments, il semble effectivement compliqué de pourvoir ouvrir en septembre 2017. Concernant les surcoûts, nous avions prévu une part dépollution des sols mais nous n’avons pas encore achevé l’évaluation précise.  La vallée de la Seine a été très industrielle et sa reconversion actuelle doit composer avec ce passé. Il est plus compliqué de construire un collège en bord de Seine qu’au milieu du plateau briard!« , explique-t-on au cabinet de la présidence du Conseil départemental.

« La sécurité des élèves et des enseignants est une priorité absolue« , ajoute-t-on également au cabinet du maire de Vitry-sur-Seine.

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

3 commentaires pour Le retard de construction du collège de Vitry -sur-Seine pour cause de pollution fait polémique
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi