Politique locale | Accueil Val de Marne (94) Villeneuve-Saint-Georges | 15/11/2016
Réagir Par

Le département supprime la subvention prévue au festival de la banlieue de Villeneuve-St-Georges

Le département supprime la subvention prévue au festival de la banlieue de Villeneuve-St-Georges
Publicité

Ce lundi 14 novembre, la Commission Permanente du Conseil départemental, qui avait prévu une subvention de 4000 € à la ville pour la journée du 20 novembre, dans le cadre de l’organisation de cet événement, a retiré cette délibération de l’ordre du jour. Un peu plus tôt, le groupe LR était monté au créneau, par la voix de son président Olivier Capitanio, dénonçant une manifestation « qui accueille des associations comme les Indigènes de la République, dont les prises de position vont à l’encontre de la laïcité à laquelle nos compatriotes sont attachés, et surtout le collectif Urgence notre police assassine« , rappelant que « 216 policiers ont été blessés en opération de service dans le Val-de-Marne en 2015« . Quelques jours plus tôt, les jeunes LR du Val-de-Marne avaient également dénoncé l’événement, considérant « qu’il appelle au repli communautaire et attise les tensions, enfermant les jeunes de banlieue dans un esprit de rébellion anti-système et dans une attitude de victimisation« .

Dans la salle ce lundi, le groupe PS-MRC est  embarrassé. Au niveau départemental, la fédération PS a déjà pris position contre les invités du festival. « Si cette initiative est louable sur le principe puisqu’elle vise initialement à déconstruire les préjugés de la banlieue, le programme des festivités suscite nos plus vives réserves. La présence de proches du Parti des Indigènes de la République, de personnalités critiques de la laïcité qu’ils considèrent comme un outil contre les immigrés, témoigne d’une orientation politique et militante préoccupante. La venue de la présidente du collectif « urgence notre police assassine », dans le contexte d’une tentative d’assassinat de policiers à Viry-Châtillon constitue une provocation inutile », indique ainsi un communiqué du parti.

Après une brève interruption de séance lors de laquelle la majorité a discuté ensemble, le président du Conseil départemental PCF Christian Favier a retiré la délibération pour demander un complément d’information à la ville organisatrice.

 

 

« Nous nous félicitons de cette décision de bon sens et réaffirmons notre soutien aux forces de l’ordre et notre combat pour la défense de la laïcité, pierre angulaire de notre République« , se félicitent les élus PS-MRC. De leur côté, les élus LR et apparentés « se félicitent d’avoir obtenu que cette manifestation particulièrement condamnable ne soit finalement pas soutenue par le département et que la majorité PCF-PS-EELV en ait pris conscience« .

Au cabinet de la maire de Villeneuve-Saint-Georges, on ne comprend pas la polémique, indiquant qu’Indigènes de la République ne fait pas partie des invités et rappelant que le festival se tient sur plusieurs semaines et comprend de très nombreuses initiatives et débats sur tous les sujets.

A lire aussi :

La banlieue au-delà des clichés, Villeneuve-Saint-Georges lance son festival

 

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
3 commentaires pour Le département supprime la subvention prévue au festival de la banlieue de Villeneuve-St-Georges
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi