Politique locale | Accueil Val de Marne (94) Villiers-sur-Marne | 21/03/2016
Réagir Par

Le Front National démarre sa campagne de 2017 sur les marchés

Le Front National démarre sa campagne de 2017 sur les marchés

« Les habitants ont la parole », tel est le titre des tracts-sondage que distribue le Front National  sur les marchés du Val-de-Marne depuis ce weekend, manière de lancer la campagne de 2017 sur le terrain. Les thématiques, elles sont très ciblées : sécurité, qualité de vie et immigration. Ce dimanche matin, les équipes de Marine Le Pen étaient notamment à Villiers-sur-Marne, en compagnie du secrétaire départemental Dominique Bourse-Provence.

Vidéosurveillance, police municipale armée, diminution de la construction de logements sociaux,  préférence nationale en termes d’emplois, de logements, et d’aides sociales… autant de suggestions glissées dans les tracts, tous personnalisés par ville avec un édito de chaque responsable local.

« C’est important de créer du lien avec les habitants, nous voulons développer et entretenir le contact pour rassurer« , insiste Jérôme Auvray, responsable à Villiers-sur-Marne. « Nous venons prendre le pouls, et nous progressons, ici comme ailleurs, poursuit Dominique Bourse-Provence, expliquant que le parti commence à s’organiser pour les présidentielles, « un rendez-vous majeur avec les Français« .

« Ils sont plus présents que les autres mais leurs idées ne sont pas les miennes« , tranche Ratiba, plutôt agacée par les politiques. « C’est toujours la même chose, ils ne pensent qu’à leur carrière. » Même ras-le-bol général des politiques pour une autre habitante. « Oh ! Non, plus de politique ! Ça ne m’intéresse pas et puis de toutes façons, je travaille à Paris. » Un autre retraité attaque. « Je discuterai avec vous le jour où vous ne voudrez plus sortir de l’Euro. » D’autres sont plus réceptifs. « On aimerait avoir des réponses, surtout sur l’insécurité, et encore plus quand on a des enfants« pointe Zina, tirant la poussette entre les stands.  « Qu’est-ce qu’on peut vraiment faire pour la sécurité? » interroge Monique, 77 ans, Villiéraine de naissance. « J’ai honte d’être Française. Plus on travaille, moins on a d’aides. On en donne à ceux qui ne bossent pas. Vaudrait mieux qu’on s’occupe des personnes âgées ! J’en connais qui vivent dans des toiles de tente ! On oublie ceux qui ont travaillé ! La vraie misère, ce n’est pas celle qu’on voit, elle est cachée« , insiste de son côté Mireille, Villiéraine depuis 42 ans.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
5 commentaires pour Le Front National démarre sa campagne de 2017 sur les marchés
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi