Environnement | Accueil Val de Marne (94) Ivry-sur-Seine | 21/10/2016
Réagir Par

Le maire d’Ivry-sur-Seine mis en minorité sur le nouvel incinérateur du Syctom

Le maire d’Ivry-sur-Seine mis en minorité sur le nouvel incinérateur du Syctom

Si communistes et écologistes s’entendent sur pas mal de sujets au sein de la majorité municipale d’Ivry-sur-Seine, il est un dossier qui ne fait pas consensus, celui de reconstruction de l’incinérateur de déchets du Syctom (syndicat intercommunal en charge de la gestion des déchets).

Ce jeudi 20 octobre, ce-sont les écologistes qui ont marqué un point en mettant le maire en minorité sur ce dossier. Le groupe EELV avait déposé un voeu déclarant l’opposition du Conseil municipal au projet de reconstruction et demandant au maire de « porter cette décision au sein des instances du Syctom ».  Un voeu voté non seulement par le groupe EELV mais aussi par le groupe CCI, également dans la majorité, ainsi que par les groupes d’opposition PS et LR-UDI.

Du côté d’EELV, on se réjouit. « Les élus écologistes se sont toujours opposés à ce projet au coût estimé à 2 milliards d’euros d’argent public. Ce projet déjà obsolète, est également contesté par les associations et alors même que de nombreuses alternatives moins coûteuses, moins polluantes et créatrices d’emplois existent. Le vote du Conseil Municipal contre ce projet est une victoire pour l’environnement mais aussi pour la santé des Ivryennes et des Ivryens. Nous tenons à saluer la position de Philippe Bouyssou, Maire d’Ivry, qui malgré ses réserves personnelles, s’est engagé à respecter ce vote. Le choix courageux fait par Ivry-sur-Seine ne doit pas rester isolé et c’est pourquoi, nous invitons les 84 communes adhérentes au Syctom à manifester leur opposition à ce projet archaïque« , ont régi les élus du groupe dans un communiqué, invitant à ce « que soit organisé au plus vite un travail autour d’un nouveau projet de traitement des déchets sur le site d’Ivry/Paris XIII, basé sur le recyclage, la réutilisation et la réduction des déchets« .

Du côté de mairie, on est en revanche plus qu’agacé. « La position des écologistes est cohérente car ils ont toujours été constants sur ce dossier. En revanche, ce-sont alternativement la droite et le PS qui président le Syctom et ces partis défendent ce projet d’intérêt régional au sein du syndicat intercommunal. Leur vote à Ivry est donc paradoxal« , relève-t-on au cabinet du maire.

« C’est la concertation publique organisée sur ce sujet qui a motivé notre position. Ce projet nous paraît disproportionné par rapport à la production de déchets aujourd’hui et la perspective de regrouper les activités de plusieurs usines à Ivry pour utiliser toutes les capacités de ce nouvel établissement, alors que d’autres usines d’incinération sont vieillissantes ailleurs ne nous satisfait pas. Nous ne considérons pas qu’il soit souhaitable pour les habitants que tout soit concentré à Ivry et plaidons pour pousser davantage encore au recyclage », développe Sébastien Bouillaud, président du groupe LR-UDI.

« Nous avons été constants dans notre position depuis 2014, insiste également Sandrine Bernard, tête de liste du groupe PS. Nous souhaitons que soit réalisée une étude sur l »impact de la politique de réduction des déchets dans le cadre de la loi de transition énergétique. Nous refusons que l’on nous dise d’emblée que cette loi n’est pas applicable! »

Alors que le Conseil syndical du Syctom doit se réunir début décembre pour lancer la première tranche conditionnelle du projet, le maire y portera donc la voix de la ville. D’ici là, des actions sont envisagées pour « mettre tout le monde devant ses responsabilités« , prévient-on en mairie.

Voir ci-dessous l’intégralité du voeu adopté hier.

Voir aussi le récent rapport de  la Chambre régionale des comptes sur le Syctom.

Lire les précédents articles sur ce sujet

Détail du voeu 
Vœu proposé par le groupe EELV contre le projet de reconstruction de l’usine d’incinération du Syctom à Ivry-sur-Seine Conseil Municipal du 20 octobre 2016
L’actuel incinérateur d’ordures ménagères situé à Ivry, aux portes du 13e arrondissement de Paris, arrive en fin de vie. Le SYCTOM (Agence métropolitaine des déchets ménagers), chargé du traitement des déchets de 84 communes dont Paris, prévoit sa reconstruction sur le même site, incluant une unité de valorisation organique. Cette opération, « au coût gigantesque de 2 milliard d’euros TTC d’investissement public » nous est présentée comme inévitable alors même que des mesures de réduction des déchets ont été adoptées dans le cadre de Loi de Transition Énergétique.
Notre municipalité place au cœur de son action les problématiques environnementales. Notre programme « Ivry au Cœur » souligne, dès son préambule, que « l’exigence sociale et l’ambition écologique y sont des engagements résolus et concrets ». En affirmant, lors d’un vœu voté à l’unanimité en 2014, son refus du tri mécano-biologique, notre municipalité a déjà fait un premier pas contre le projet de reconstruction de l’usine d’incinération.
En termes de gestion des ordures ménagères, nous savons qu’il faut passer « de la consommation à la gestion des déchets ». En effet, « préserver notre environnement, c’est aussi réduire les déchets et, plus globalement, lutter contre un système qui incite à jeter, produire et racheter toujours plus de neuf. »
– Considérant l’objectif de la Ville de Paris, le projet de la région Île-de-France et d’autres collectivités franciliennes de s’engager dans une trajectoire « zéro déchet »,
– Considérant le volet de la loi de transition énergétique du 18 août 2015 concernant la prévention de la production de déchets visant « à faire émerger et à déployer des pratiques vertueuses, notamment en matière d’économie de la fonctionnalité, de réemploi des produits et de préparation à la réutilisation des déchets »,
– Considérant que la réunion de fin de concertation organisée par le SYCTOM le 5 juillet a révélé, d’une part, une très forte mobilisation citoyenne sur cette question, et, d’autre part, une cohérence fragile entre le projet de reconstruction de l’usine d’incinération d’Ivry–Paris XIII et les objectifs de réduction des déchets de nombreuses communes franciliennes,
– Considérant qu’une pétition adressée ce mois-ci sur cette question à la Maire de Paris, au président du SYCTOM et aux 68 élu-es représentant les communes adhérentes au Syctom recueille d’ores et déjà près de sept mille signatures
– Considérant les fortes réserves exprimées sur ce projet par un grand nombre d’élu-es et d’associations
– Considérant l’expérimentation du tri à la source des bio-déchets qui va être lancée dans notre ville et celle lancée cette année dans deux arrondissements parisiens ainsi que nos actions de sensibilisation qui concourent à la mise en œuvre d’une « stratégie zéro déchet [devant] permettre d’aller vers le fin du jetable et de traiter le déchet comme une ressource»,
– Considérant que l’ancienneté du projet de reconstruction de l’usine d’incinération d’Ivry–Paris XIII (avec des premières discussions en 2004) le met en contradiction avec les objectifs des nouvelles politiques de réduction des déchets initiées par la Ville de Paris et suivies par la région Île-de-France et l’État,
– Considérant l’importance et le coût de ce projet qui engagent les territoires concernés pour plusieurs décennies,
– Considérant que le conseil syndical du SYCTOM doit se prononcer par un vote sur ce projet avant la fin de l’année en cours,
Le Conseil municipal :
– déclare son opposition au projet de reconstruction de l’incinérateur d’Ivry–Paris XIII tel que le SYCTOM l’a présenté le 5 juillet dernier,
– affirme que ce projet de 2 milliard d’euros d’argent public met en péril toutes les initiatives durables visant à réduire les déchets,
– demande au Maire d’Ivry-sur-Seine de porter cette décision au sein des instances du Syctom.
– demande de réengager au plus vite un travail pour établir un nouveau projet de traitement des déchets sur le site d’Ivry/Paris XIII du Syctom, en y associant les différentes parties prenantes afin de proposer une alternative excluant l’incinération et s’engageant résolument vers une gestion efficiente et écologique des ressources que constituent nos déchets
Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
8 commentaires pour Le maire d’Ivry-sur-Seine mis en minorité sur le nouvel incinérateur du Syctom
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi