Emploi | Thiais | 16/12/2016
Réagir Par

Le ministre vient encourager Starbucks à donner du boulot dans les quartiers de Thiais

Le ministre vient encourager Starbucks à donner du boulot dans les quartiers de Thiais © FBascoul

Il y a quelques jours, les résultats de la campagne gouvernementale de testing auprès de 40 entreprises françaises révélait qu’un quart d’entre elles pratiquaient la discrimination à l’embauche, d’où l’importance de faire mousser celles qui jouent le jeu. C’était l’objet de la visite de Patrick Kanner au café Starbucks de Thiais Village ce jeudi 15 décembre.

Le ministre de la Ville y a signé la charte Entreprises et quartiers avec le cafetier américain.  «C’est important que les entreprises fassent leur part du travail en offrant aux jeunes des quartiers prioritaires des perspectives d’emploi. Donner cette opportunité à cette jeunesse, c’est lui éviter de devenir la proie du populisme ou du radicalisme», avance le ministre. La charte, aujourd’hui signée par une soixantaine de groupes, vise à impliquer les sociétés dans des actions en faveur des habitants des quartiers populaires en matière d’accès aux qualifications et à l’emploi, à l’orientation et l’accompagnement scolaire,  aux services de proximité ou encore au développement économique. 

Jusqu’à présent, Starbucks France s’est concentré sur la Seine-Saint-Denis mais l’enseigne a profité de cette visite ministérielle à Thiais pour prendre les contacts d’acteurs locaux de l’insertion professionnelle. «Nous avons rencontré ce matin des responsables de missions locales, de pôle emploi ainsi que de la Direccte (directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi). Cela va nous permettre de constituer un réseau sur ce territoire et d’organiser nos prochaines actions. Au-delà des recrutements, nous intervenons également auprès des établissements scolaires pour venir présenter nos métiers», détaille Aurelia Chorrin, directrice des ressources humaines de Starbucks France.

«J’ai arrêté mes études à seize ans, j’étais complètement paumé. Pendant cinq ans, j’ai travaillé de nuit pour la grande distribution. Quelques jours avant que mon CDD ne s’arrête, j’ai entendu que Starbucks venait faire des sessions de recrutement à Bagnolet. Je m’y suis présenté», raconte Zakary, serveur. «J’ai été barista (serveur) pendant deux ans, puis j’ai poursuivi mes études avec un master en ressources humaines et à présent, je travaille en alternance au siège de Starbucks dans mon domaine de formation», témoigne également Nadia.

 

Les entreprises signataires de la Charte vont être évaluées dans deux ans sur leur contribution à l’emploi de ces jeunes, confrontés à un taux de chômage plus de deux fois supérieurs à la moyenne.

Cet article est publié dans avec comme tags Emploi, , Patrick Kanner, Thiais Village, visite de ministres
2 commentaires pour Le ministre vient encourager Starbucks à donner du boulot dans les quartiers de Thiais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *