Associations | Accueil Val de Marne (94) Champigny-sur-Marne | 13/06/2016
Réagir Par

Louis Talamoni dignement fêté par la communauté portugaise à Champigny-sur-Marne

Louis Talamoni  dignement fêté par la communauté portugaise à Champigny-sur-Marne

Des centaines de personnes étaient au rendez-vous ce samedi 11 juin pour fêter l’inauguration du monument dédié à Louis Talamoni, maire de Champigny de 1950 à 1975, à l’entrée du parc départemental du Plateau. De nombreux représentants de la communauté portugaise, à commencer par les premiers d’entre eux, le président et le premier ministre du Portugal, Marcelo Rebelo de Sousa et Antonio Costa.

A l’initiative de ce monument, un haut-relief signé de l’artiste Louis Molinari, entouré de plus de 2000 briques signées par des habitants :  l’association « Les Amis du plateau », qui se souvient du soutien de l’ancien élu aux quelques 12 000 Portugais venus s’entasser dans un bidonville de la commune pour fuir la dictature de Salazar, dans les années cinquante. L’ancien édile leur avait installé  l’eau et l’assainissement avant de les aider à se reloger ailleurs.  «La France nous a permis de nous intégrer et ça c’est géant, donc merci la France», motive le président de l’association, Valdemar Francisco. « Je ne sais si ce sont ses racines corses, île à laquelle il était resté profondément attaché, je ne sais si c’est son engagement comme combattant dans la résistance puis comme élu communiste, mais je peux témoigner, pour l’avoir bien connu personnellement, combien l’humanité et la solidarité lui tenaient profondément à cœur. Ici, personne n’a oublié ce maire charismatique et toujours abordable, que nous appelions avec affection P’tit Louis« , a commenté le président du Conseil départemental, Christian Favier, tandis que le maire de la ville, Dominique Adenot, se réjouissait du mariage entre les cultures.

A lire aussi : Bidonville de Champigny : les anciens se souviennent

Sur place ce samedi, beaucoup de familles également, comme Lucia et ses enfants, faisant le tour des colonnes pour chercher leur brique. «C’était important de montrer aux enfants que les Portugais ont souffert quand ils sont arrivés. Ils peuvent dire merci à la France» témoigne la maman, près de leur brique enfin retrouvée. «C’est touchant pour moi parce que ce sont mes origines. Mon grand-père a connu des gens qui y vivaient. Il disait que c’était assez dur» se rappelle Mickaël de Villiers-sur-Marne.

louis talamoni champigny monument hommage portugal champigny portrait histoire bidonville (10)

Lucia et ses enfants Hugo et Lucas qui ont retrouvé leur brique « Pinto HR45 »

Mini-manif contre le chef de l’Etat portugais

Moins enthousiaste à la venue du président portugais et de son Premier ministre, un collectif d’habitants est aussi venu manifester à leur attention : « Hier, on était dans la misère à Champigny, aujourd’hui nous sommes volés », ont protesté les manifestants à l’encontre des élus portugais. « Le gouvernement a toute sa part de responsabilité dans la faillite des banques Portugaises BES (Banco Esperito Santo) et NB (Novo Banco) qui ont eu pour conséquence de faire perdre toutes les économies des épargnants. On a travaillé en France toute notre vie, de jour comme de nuit. J’étais femme de ménage, mon mari maçon et on a perdu toutes nos économies. »

louis talamoni champigny monument hommage portugal champigny portrait histoire bidonville (9)

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Cet article est publié dans , avec comme tags Bidonville, , Portugal
Un commentaire pour Louis Talamoni dignement fêté par la communauté portugaise à Champigny-sur-Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi