Politique locale | | 30/05/2016
Réagir Par

Le PCF du Val-de-Marne a fixé son cap à trois ans, à commencer par les législatives de 2017

Le PCF du Val-de-Marne a fixé son cap à trois ans, à commencer par les législatives de 2017

Près de 200 délégués et 20 heures de débat… Le PCF du Val-de-Marne s’est réuni en congrès durant trois jours ce weekend à Ivry-sur-Seine, à une semaine du congrès national. L’occasion de travailler à la nouvelle feuille de route qui sera adoptée la semaine prochaine, mais aussi de renouveler les instances départementales. 

Secrétaire départemental, Fabien Guillaud-Bataille a été reconduit à la tête de la fédération Val-de-Marne qui compte environ 7000 adhérents pour un nouveau mandat de trois ans. Composé de 70 personnes, le Conseil départemental a été renouvelé d’un tiers, après avoir été renouvelé à 50% il y a trois ans. “Nous sommes en train d’installer une nouvelle génération d’animateurs et de dirigeants locaux pour préparer l’avenir de nos idées, de nos actions, de ce que nous portons. A 41 ans, je fais déjà presque partie des plus âgés”, confie le secrétaire départemental réélu.

Les législatives en ligne de mire

Durant trois jours, la fédération a planché sur le texte qui sera débattu en congrès national la semaine prochaine, avec notamment un débat sur le projet de transformation sociale des communistes. A un an des élections présidentielle et législatives, le PCF commence aussi à se projeter. “Nous avons  décidé que sur les questions de l’emploi, du logement, de la démocratie…, nous avions besoin  d’interpeller directement les citoyens , sans attendre les débats nationaux sur les présidentielles. Dès le mois de juin, nous allons commencer à mettre en débat le projet de mandature que porteront les députés en 2017. Au-delà d’un nouveau président, nous avons besoin d’une nouvelle mandature, avec des députés qui portent des projets et des idées de changement. Nous refusons la conception d’un parlement de majorité godillot“, défend Fabien Guillaud-Bataille. Une démarche qui passe notamment par l’écoute des mouvements sur le terrain (comme par exemple les Nuits debout), sur la forme comme sur le fond, explique le secrétaire départemental.

Que demande le peuple ?

Pour sonder la population, le parti s’appuie aussi sur une grande consultation citoyenne au niveau national, “Que demande le peuple” (voir le site Internet), qui sera relayée au niveau local par chaque section. Objectif: obtenir 500 000 réponses. Dans le département, on espère en avoir collecté plusieurs dizaines de milliers d’ici à la Fête de l’Huma, premier grand rendez-vous de rentrée qui se tiendra du 9 au 11 septembre 2016.

 

 

 

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags ,
Cet article est publié dans
Aucun commentaire pour Le PCF du Val-de-Marne a fixé son cap à trois ans, à commencer par les législatives de 2017
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi