Publicité
Publicité: Entrepreneur#Leader CCI Ile-de-France
Insolite | Joinville-le-Pont | 08/02/2016
Réagir Par

Le poète de Joinville-le-Pont se présente à l’Académie française

Le poète de Joinville-le-Pont se présente à l’Académie française © Frederic Vignale
Publicité

"Mon acte est dadaïste, surréaliste, poétique, politique, symbolique." Ainsi Eric Dubois, poète joinvillais, éditeur de la revue en ligne Le Capital des mots et auteur d'un blog donnant à voir  photos, cartes postales et anecdotes sur sa ville, motive-t-il sa candidature au fauteuil d'Assia Djebar, 

romancière, poète et essayiste algérienne décédée le 6 février 2015,  première auteure nord-africaine à avoir été élue académicienne, en 2005.

Ce jeudi 4 février donc, l’Académie a enregistré la candidature d’Andreï Makine,  écrivain russe multiprimé (son premier prix fut le Goncourt des lycéens en 2005) et auteur de plusieurs livres écrits avec le pseudo Gabriel Osmonde. Une candidature de poids qui a entraîné le retrait de Frédéric Mitterrand et Jean-Claude Perrier mais n’a pas découragé Michel Carassou, auteur de plusieurs  livres consacrés à Dada et au surréalisme,  d’Eduardo Pisani,  crooner italien un tantinet kitsch connu pour sa chanson Je t’aime le lundi (à ne pas manquer…), non plus que le poète joinvillais.

« C’est au nom des poètes, écrivains méconnus ou peu connus du grand public, des médias, des librairies et « empoussiérés » dans les bibliothèques, des éclopés de l’existence, des fous, des clochards célestes… Je ne serai pas élu mais peu importe. Je vais avoir cinquante ans, j’ai écrit et publié des livres et je vais en écrire et en publier encore d’autres. Je peux me représenter à l’Académie Française jusqu’ à l’âge de soixante-quinze ans. Quand j’aurai quatre-vingt ans, je serai chez Gallimard ou Flammarion« , défend Eric Dubois.

L’élection à ce fauteuil numéro 5 se tiendra le jeudi 3 mars.

En 2012, c’est Gérard Collard,  le libraire de la Griffe noire de Saint-Maur-des-Fossés, qui avait candidaté par provocation pour devenir immortel, en réaction à la candidature de Patrick Poivre-d’Arvor. C’es finalement le poète franco-britannique Michael Edward qui avait été élu.

 

 

 

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans , avec comme tags Joinville-le-Pont
Un commentaire pour Le poète de Joinville-le-Pont se présente à l’Académie française
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi