Animaux | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 28/04/2016
Réagir Par

Le préfecture prend un arrêté pour prévenir la prolifération du moustique tigre

Le préfecture prend un arrêté pour prévenir la prolifération du moustique tigre

 La préfecture vient de prendre ce jeudi 28 avril un arrêté pour prévenir les risques de prolifération du moustique tigre du 1er mai au 30 novembre 2016, période durant laquelle il risque d’être actif. Dans cette lutte, Etat et département vont se répartir les rôles, et les citoyens peuvent aussi agir.

Le Conseil départemental assurera la surveillance entomologique et la lutte contre ce moustique en installant des pièges pondoirs, en détruisant les gîtes larvaires et en recherchant la présence de moustiques auprès d’un cas suspect de maladie, en plus de traitement de démoustication. Côté Etat, l’Agence régional de santé (ARS),  sera responsable de la surveillance épidémiologique et de la gestion des signalements de cas suspects importés de dengue, chikungunya et zika, en lien avec la cellule de l’InVS en région (CIRE) et les professionnels de santé du département, dont elle assurera l’information et la sensibilisation.

Eviter l’eau stagnante et apprendre à reconnaître le moustique tigre

Chacun peut aussi lutter à son niveau en évitant de laisser des lieux de ponte des moustiques, à savoir tous les récipients ou réservoirs d’eau stagnante, en les couvrant par exemple.  En cas de reconnaissance d’un moustique tigre, est il est recommandé de le signaler sur le site internet http://www.signalement-moustique.fr/.  Le moustique tigre, dont le nom savant est Aedes albopictus, est reconnaissable à ses rayures noires et blanches et à sa petite taille (moins de 1 cm d’envergure).

Ce moustique d’origine tropicale  peut transmettre des virus, comme ceux de la dengue, du chikungunya ou du zika. « A ce jour, les moustiques tigres présents dans le Val-de-Marne ne sont pas porteurs de ces virus. Cet état de fait serait modifié si un moustique tigre piquait une personne infectée », indique la préfecture.

Depuis le 20 novembre 2015, le territoire du Val-de-Marne est classé au niveau 1 du plan national de lutte contre les maladies transmises par le moustique tigre. Cela signifie que les
moustiques tigres constituent un risque sanitaire pour les habitants du département, à l’instar de 28 autres départements métropolitains.

Moustique Tigre credit WCC James Gathany CDC Centers for disease control and prevention

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Cet article est publié dans avec comme tags
3 commentaires pour Le préfecture prend un arrêté pour prévenir la prolifération du moustique tigre
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi