Initiative | | 16/03/2016
Réagir Par

Le préfet tient le pinceau pour la Semaine de l’artisanat en Val-de-Marne

Le préfet tient le pinceau pour la Semaine de l’artisanat en Val-de-Marne
Centres de vaccination à Saint-Maur-des-Fossés : Voir la page

Concentré sur l’objectif, pinceau de laque dorée en main, le préfet du Val-de-Marne, Thierry Leleu, s’est appliqué ce mardi pour découvrir le métier auprès de Franck “Kaïho” Cengizalp, artisan d’art laqueur installé à Saint-Maur-des-Fossés.

Organisée dans le cadre de la Semaine nationale de l’artisanat, l’opération Artisan d’un jour, relayée dans le département par la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA), consiste à inviter des personnalités publiques à se plonger quelques heures dans le métier, en faisant soi-même. “L’artisanat est primordial pour l’économie française : il représente 1 emploi sur 10 en France“, motive le préfet. L’artisan d’art laqueur, qui ne compte qu’une quinzaine de collègues à travers la France, a plaqué sa vie d’auditeur information et comptable pour de grands groupes comme La Poste ou Thomson, pour vivre pleinement sa passion pour la civilisation japonaise et les techniques de Fongsu (peinture au bambou), Kentsugi (réparation artistique d’objets cassés), peinture à la feuille d’or sur laque…

Thierry-Leleu-artisan-saint-maur (1)

Depuis qu’il a commencé le judo à 14 ans, Franck Cengizalp consacre son temps libre à la pratique des arts et traditions du Japon. Multiple champion de France et d’Europe de Iaido (sport de sabre japonais), il s’adonne également à la peinture sur laque, l’une des spécialités locales. C’est il  y a 5 ans qu’il a sauté le pas et ouvert son atelier à Saint-Maur-des-Fossés. “C’est avant tout une décision personnelle, spirituelle, qui m’emmène sur la voie des artisans laqueurs japonais : la recherche de la vérité, à travers la conception d’un objet“, explique l’artisan. “Bien sûr, c’est une quête impossible, alors on recommence, et on crée d’autres objets“.

Thierry-Leleu-artisan-saint-maur (3)

Finalement, pour peindre sur la laque, c’est comme pour régler les problèmes du Val-de-Marne : il faut être patient, précis, et traiter morceau par morceau“, plaisante le préfet. Plusieurs élus locaux ont également prévu de se transformer en artisan d’un jour,  de la sénatrice Catherine Procaccia chez le fleuriste Christian Collin de Saint-Mandé, François Vitse, adjoint au maire d’Alfortville, chez Ecobane, entreprise de construction de maisons en bois  à la Queue-en-Brie, et Bernard Trupie, conseiller municipal à Cachan, à la boucherie La Garenne de la ville.

Voir le programme de la Semaine de l’Artisanat dans le Val-de-Marne

Voir l’actualité de l’Atelier de la voie laquée et les créations de Franck “Kaïho” Cenzigalp.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
2 commentaires pour Le préfet tient le pinceau pour la Semaine de l’artisanat en Val-de-Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi