Urbanisme | Accueil Val de Marne (94) Nogent-Sur-Marne | 13/03/2016
Réagir Par

Le projet immobilier des Viselets suscite l’hostilité à Nogent-sur-Marne

Le projet immobilier des Viselets suscite l’hostilité à Nogent-sur-Marne

Pour l’instant, le permis de construire n’a pas été autorisé par la ville malgré plusieurs moutures, mais la perspective d’un projet immobilier de 90 logements à l’entrée du quartier pavillonnaire des Viselets (situé sur l’axe nord du boulevard de Strasbourg, en allant vers Fontenay)  suscite la fronde des riverains.

L’emprise du projet se situe à deux emplacements. Un premier correspond à deux maisons et un petit immeuble boulevard de Strasbourg, juste avant l’immeuble qui fait le coin avec la rue du général Chanzy. Le second emplacement correspond aux deux premières maisons (après l’immeuble qui fait le coin) rue de Chanzy et une troisième rue du commandant Marchand (la petite rue qui relie Chanzy et Faidherbe). Les deux sites se rejoignent en coeur d’îlot, pour constituer un ensemble.

Le projet, porté par Kaufman & Broad, prévoyait initialement 96 logements sur 5 970 m2, avec des R+5 au niveau du boulevard. De quoi susciter la bronca dans le quartier. Au printemps 2015, six riverains ont écrit au maire pour dénoncer le projet, s’inquiétant des hauteurs, de ses conséquences sur l’ensoleillement, de l’intégration architecturale au quartier et encore des risques liés à la structure argileuse du terrain.

En janvier 2015, un nouveau projet a été présenté, réduit à 90 logements sur 5000 m2, avec du R+3 au sein des Viselets et une hauteur alignée aux immeubles voisins sur le boulevard de Strasbourg. Une copie qui ne convient toujours pas aux riverains, lesquels ont à nouveau écrit au maire et fait appel à l’Association des Nogentais (ADN) pour porter leur crainte. Ces derniers pointent  une perte d’ensoleillement au printemps, préjudiciable aux maisons voisines, et un projet qui reste trop massif à leurs yeux. Il s’inquiètent en outre des places de stationnement qui seront prévues pour les futurs habitants alors que la quartier est déjà saturé de voitures. « L’AdN demande la redéfinition intégrale du projet pour mieux s’insérer dans les Viselets, tout en préservant l’esprit village qui caractérise ce quartier », pose l’association de protection de l’environnement, qui réclame également une révision du PLU sur cette entrée de quartier « afin de limiter la possibilité de construire en hauteur uniquement sur le boulevard de Strasbourg. »  L’association demande que les constructions n’excèdent pas le R+2 au sein du quartier. (voir la position de l’ADN sur son site)

Du côté de la mairie, on rappelle que pour l’instant, aucun permis n’a été signé, bien que trois projets aient déjà été déposés. « Nous n’avons pas donné suite pour trois raisons : la densité du projet, sa mauvaise intégration dans le quartier, et la non intégration des 30% de logements sociaux« , indique le maire LR de la ville, Jacques JP Martin, peu favorable à la proposition du promoteur d’intégrer ces logements sociaux en recourant au démembrement (usufruit locatif social) qui consiste à vendre un bien à un propriétaire qui s’engage à le louer en location sociale durant un certain nombre d’années. Pour réaliser du logement social classique, le promoteur réclamerait une surcharge foncière à laquelle la commune ne souhaite pas non plus donner suite.

Pour l’instant, le projet est donc en stand-by, mais les promesses de vente ont été signées, suscitant également des inquiétudes de la part des vendeurs.

Plan de situation du projet

projet KB Viselets

 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags , projet immobilier
4 commentaires pour Le projet immobilier des Viselets suscite l’hostilité à Nogent-sur-Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi