Publicité
Publicité: Forum Export 94
Gouvernance | Territoire T12 | 13/01/2016
Réagir Par

Le territoire T 12 a élu son exécutif dans une ambiance bon enfant

Le territoire T 12 a élu son exécutif dans une ambiance bon enfant © Nahael Uhl Mairie Vitry
Publicité

Les 92 conseillers territoriaux de l'EPT 12, Grand-Orly Val-de-Bièvre Seine-Amont, ont répondu présent ce mardi 12 janvier à l'occasion de la séance d'installation du Conseil et de l'élection de son exécutif (voir composition ci-dessous). Une première séance suivie également par plusieurs centaines de citoyens répartis entre la salle des mariages et le hall de la mairie de Vitry doté d'un écran géant de retransmission.

Pour loger ces 92 élus, il a fallu un pousser les meubles mais tout le monde tient et l’ambiance est bon enfant. Après quelques mots du maire de Vitry, Jean-Claude Kennedy( PCF), se réjouissant notamment de la présence de Valenton et Villeneuve-Saint-Georges, rajoutés in extremis dans le territoire après la consultation des villes sur les périmètres, c’est le doyen de l’assemblée, Antoine Guiseppone, élu LR à Athis-Mons (Essonne), qui a présidé l’élection du président, après avoir rappelé son attachement à la ville de Vitry (« J’y ai passé 20 ans, m’y suis marié, et y ai toujours mon compte en banque! Alors je suis encore un peu vitriot…« ), secondé par le benjamin du Conseil, Robin Reda, le maire-conseiller régional LR de Juvisy-sur-Orge.

conseil T12 premiere seance

Une seule candidature, celle de Michel Leprêtre, maire-adjoint de Vitry-sur-Seine et président sortant de l’ex-Casa (Communauté d’agglomération Seine Amont) dissoute dans le nouvel établissement public territorial (EPT) T12. Une candidature présentée par Patricia Tordjmann. 92 votes, 18 blancs et nuls et 74 votes pour. Une large majorité portée y compris par un certain nombre d’élus de droite pour le nouveau président PCF de ce territoire de 680 000 habitants.

Une gouvernance inspirée de Paris métropole et une charte de fonctionnement

« Le mode de fonctionnement comme une coopérative de ville s’impose comme une évidence« , rassure immédiatement Michel Leprêtre, après avoir pris la présidence de la séance, rappelant « être conscient du déficit démocratique de la construction de la métropole« . Dans son discours de quelques minutes, l’élu défend ses positions politiques, plaidant pour des « politiques volontaristes permettant à tous de se loger à un prix décent« , tout en donnant des gages de respect des politiques propres à chaque commune. « A chaque étape, il faudra se demander : quel retour pour les populations? » Pour démarrer dans la concorde, les élus se sont déjà accordés sur une charte, indique le président du territoire, rappelant que la gouvernance s’inspirera du modèle de Paris métropole (l’association d’élus créée en 2009 par Paris et les villes de banlieue pour réfléchir au Grand Paris). Aucune décision impactant le territoire ne pourra ainsi être prise sans une majorité qualifiée  à 75% des suffrages. « Rien ne pourra être imposé », martèle le président.

Michel Lepretre T12

1300 agents au service du nouveau territoire

Quelques paroles également à l’attention des 1300 agents du nouvel établissement, issus des communautés d’agglo qui existaient et ont été dissoutes, la Casa (Seine Amont), la CAVB (Val-de-Bièvre) et la Calpe (Portes de l’Essonne). « Je serai particulièrement attentif à la question du dialogue social dans notre territoire », promet l’élu, alors que la CGT est venue avec ses banderoles  à l’entrée du Conseil.

Hostile à l’élection de Michel Leprêtre, Jacques Perreux, conseiller d’opposition EELV à Vitry-sur-Seine, n’a pas opposé de candidature alternative ni pris la parole avant l’élection, mais se fend tout de même d’une réaction à l’issue du discours du président, rappelant qu’il aurait préféré une présidence tournante et insistant sur les priorités des écologistes dans le territoire, de la gestion de l’eau à la gestion des déchets, avec notamment une remise en question de la reconstruction de l’usine d’incinération d’Ivry.

Au nom du groupe LR mais aussi des villes de l’Essonne, Robin Reda, rappelle de son côté que son mouvement a fait acte de confiance lors de l’élection du président. « Nous avons apprécié vos qualités humaines mais serons vigilants dans la mise en oeuvre du territoire« , pose l’élu essonnien.

Chaque ville aura un représentant dans l’exécutif

Suit l’élection des vice-présidents et conseillers délégués. La loi autorisant 18 vice-présidents au regard de la population du territoire, il est proposé et accepté de rajouter 6 conseillers délégués afin que chacune des 24 villes qui composent le territoire soit représentée dans l’exécutif. Une proposition acceptée à l’unanimité ainsi que le fait de voter les vice-présidences quatre par quatre pour éviter d’achever cette première séance à 3 heures du matin…

depouillement T12

Ci-dessous la liste des 18 vice-présidents et des 6 conseillers délégués

Les 18 vice-présidents
1° Stéphanie Daumin, maire PCF de Chevilly-Larue
2° Hélène de Comarmond, maire adjointe PS de Cachan et conseillère départementale
3° Richard Dell’Agnola, maire LR de Thiais et conseiller départemental
4° Anne-Marie Gilger-Trigon, maire-adjointe GC (Gauche citoyenne) d’Arcueil
5° Jean-Luc Laurent, député MRC du Kremlin-Bicêtre (également maire mais va passer son écharpe d’édile à son 1er adjoint Jean-Marc Nicolle ce 16 janvier)
6° Jean-Marie Vilain, maire UDI de Viry-Chatillon
7° Christine Janodet, maire GC d’Orly et conseillère départementale
8° Vincent Jeanbrun, maire LR de L’Hay-les-Roses  et conseiller régional
9° Eric Melhorn, maire LR de Savigny-sur-Orge
10° Romain Marchand, maire-adjoint PCF d’Ivry-sur-Seine
11° Pascal Noury, maire PS de Morangis
12° Alexandre Boyer, maire-adjoint PCF de Villeneuve-Saint-Georges
13° Cécile Veyrunes-Legrain, maire-adjointe PCF de Vitry-sur-Seine
14° Patrick Daudet, maire-adjoint PCF de Gentilly
15° Elie Yebouet, maire-adjoint LR de Villejuif
16° Patrice Diguet, maire-adjoint PCF de Choisy-le-Roi
17° Alain Védère, maire SE de Paray-Vieille-Poste
18° Sakina Hamid, maire-adjointe LR de Villeneuve-le-Roi
Les 6 conseillers territoriaux délégués
– Christine Rodier, maire LR d’Athis-Mons
– Françoise Baud, maire PCF de Valenton
– Eric Grillon, maire LR d’Ablon-sur-Seine
– Richard Domps, maire-adjoint PS de Fresnes
– Robin Reda, maire LR de Juvisy-sur-Orge et conseiller régional
– Raymond Charresson, maire SE de Rungis

A lire aussi : 
Les 92 conseillers territoriaux, par ville, du territoire T12
Métropole du Grand Paris mode d’emploi

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement
et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans , avec comme tags ,
Un commentaire pour Le territoire T 12 a élu son exécutif dans une ambiance bon enfant
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *