Education | Charenton-le-Pont | 15/01/2016
Réagir Par

Les chefs d’entreprise rencontrent les lycéens de Robert Schuman à Charenton-le-Pont

« Combien gagne-t-on quand on est chef ? Comment avez-vous fait pour changer de métier ? Quand vous faites des plans sociaux, ne ressentez-vous pas de la culpabilité à licencier ? Y a-t-il des parcours types pour devenir ce que vous êtes devenus ? Faut-il à tout prix partir à l’étranger ? « ,

autant de questions posées par les élèves de seconde générale et technologique du lycée Robert Schuman à Charenton-le-Pont à une vingtaine de chefs d’entreprise locaux, venus témoigner de leur parcours dans le cadre d’un partenariat entre leur club Gravelle Entreprendre, le lycée et les directions économiques des villes de Charenton et Saint-Maurice.

Dans les 10 classes de seconde, 25 intervenants ont pu présenter les métiers exercés, revenir sur des parcours personnels, encourager les élèves dans leur scolarité et futur, ou encore les conseiller sur l’attitude à avoir lors d’un entretien d’embauche. « Ils ont besoin de se confronter au réel, et pour cela, il faut que l’école et l’entreprise se rapprochent« , affirme Brice Beyrouz, professeur de physique-chimie qui accueillait dans son laboratoire Michel Rouchy, expert comptable, et Christelle De Souza, coach en développement personnel. « On manque de bienveillance à l’égard des adolescents, alors comment voulez-vous qu’ils soient motivés ? » s’interroge-t-elle, « j’aimerais qu’on leur donne l’envie. »

Charenton Schuman entreprise lycée économie emploi chef (4)

La rencontre de deux mondes

Dans la classe, certains voudraient devenir médecin légiste, chirurgien cardiaque, ou encore pompier. D’autres n’ont pas encore de projets professionnels précis et sont quelque peu embarrassés de le dire en public.  « Ça nous aide à savoir vers quoi on peut se tourner et aussi à nous dire qu’on n’est pas enfermé dans une filière, c’est une expérience enrichissante et à refaire« , témoigne une élève de seconde, Louise Achin, 15 ans. Après un stage obligatoire en 3 ème à Chronopost, la déléguée de classe se dit prête à renouveler l’expérience à la fin d’année scolaire avec un stage d’observation, et pourquoi pas d’un job d’été. « Ils recherchent la jeunesse parce qu’on a des idées nouvelles, et qu’on peut apporter du nouveau à la société!« , assure-t-elle.

Charenton Schuman entreprise lycée économie emploi chef (6)

« S‘ils veulent un stage, nous sommes à leur disposition« , promet Cédric Soares, membre du Club Gravelle Entreprendre.

Prochaine étape dans ce parcours d’observation du monde professionnel : une interview des chefs d’entreprise sur leur lieu de travail que les élèves devront publier en plus d’une rédaction de lettre de motivation et de CV.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *