Education | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 14/06/2016
Réagir Par

Manque de profs en Val-de-Marne: les élus demandent unanimement audience à la ministre

Manque de profs en Val-de-Marne: les élus demandent unanimement audience à la ministre
Publicité

Ce vendredi 10 juin, les présidents de tous les groupes politiques du Conseil départemental du Val-de-Marne ont écrit ensemble à la ministre de l’Education nationale pour réclamer une audience. 

Ils demandent une dotation exceptionnelle en professeurs pour la rentrée 2016. Voir le courrier. En mars dernier, à l’issue du CDEN (Conseil départemental de l’Education national) lors duquel leur avait été présenté les effectifs pour la rentrée 2016, les représentants élus du Conseil (du PCF à LR en passant par le PS, EELV et le centre) avaient déjà déposé ensemble voeu réclamant une dotation exceptionnelle, « au regard de la situation et des besoins des enfants du Val-de-Marne », afin de disposer de remplaçants en nombre suffisant et de limiter le nombre de fermetures de classes alors que le nombre d’élèves va croissant.  La semaine dernière, à l’occasion d’une question au gouvernement posée par la sénatrice Laurence Cohen, la ministre avait laissé entendre qu’aucune rallonge n’était prévue. Ce mercredi 15 juin, syndicats enseignants, fédérations de parents d’élèves (Peep et Fcpe) et élus du Val-de-Marne de tous bords appellent à se rassembler devant le ministère de l’Education nationale.

Pour rappel de la situation, environ 136 400 élèves de maternelle et élémentaire sont attendus dans le public dans le Val-de-Marne en septembre 2016, selon les estimations de février de la direction départementale de l’Education nationale, soit 1000 de plus qu’en septembre 2015. En face, sont prévues 88 fermetures et 89 ouvertures de classes, ainsi que quelques postes plus de maîtres que de classe mais aussi 15 enseignants remplaçants supplémentaires. Initialement, il devait y avoir 30 remplaçants supplémentaires pour faire face à la crise des remplacements qui a touché de nombreux établissements durant l’année 2015-2016, avec notamment des congés maternité non remplacés durant plusieurs semaines. Afin de limiter le nombre de fermetures de classes, le nombre de remplaçants a toute fois été diminué par deux. Pour les syndicats enseignants et parents d’élèves, le compte n’y est pas. Ces derniers réclament une dotation exceptionnelle comme cela a été le cas en Seine-Saint-Denis qui a obtenu 503 postes contre 80 pour la Seine-et-Marne et 67 en Val-de-Marne.

Ce mercredi 15 juin, rendez-vous a été donné à 14h30 au métro Solférino.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi