Gouvernance | Grand Paris | 22/06/2016
Réagir Par

Métropop fait sa fête du Gros Paris et pétitionne pour une métropole des citoyens

Publicité

Créée en 2010 pour transformer la représentation que l’on se fait des quartiers populaires, l'association Métropop, qui compte une quarantaine d'adhérents, travaille depuis 2012 à l'appropriation citoyenne du Grand Paris, 

organisant débats et manifestations festives sur le sujet et proposant du contenu pédagogique et des prestations de démocratie locale aux villes comme par exemple l’animation de conseils citoyens dans le cadre de la politique de la ville.

Fête du Gros Paris le samedi 2 juillet

Sa prochaine grande manifestation : la fête du Gros Paris, organisée avec d’autres associations parisiennes mais aussi au-delà du périph comme Vitry’nurbaine ou Tourisme Val-de-Marne. Au programme de cette fête qui se tiendra le samedi 2 juillet : une rando organisée par Le voyage métropolitain (de 10h à 17h), qui partira de Nogent-sur-Marne et passera par Charenton, Saint-Maurice, Ivry, avant de rejoindre la Gare au théâtre de Vitry, où se tiendront des animations (sculpture collective, expo photo participative, troc de vêtements, fresque street-art, démo de linogravure, camérathon, fanfares et stands d’associations…) à partir de 16h30. Sont aussi prévues une balade à vélo de Paris à Vitry (de 10h à 12h30, à réserver en ligne) avec les Pompières poétesses et de d’autres marches collectives pour découvrir Vitry l’après-midi. Le midi, des foodtrucks seront au rendez-vous pour accompagner la pause pique-nique. Le soir, un cocktail du Gros Paris sera proposé à partir de 19 heures. Plus d’infos sur la page Facebook de l’événement.

Une pétition pour une métropole des citoyens

En attendant, Métropop a lancé une pétition pour interpeller la Métropole du Grand Paris sur sa dimension citoyenne, invitant son président, Patrick Ollier, à co-construire avec la société civile. « Confiez-nous la barre de la participation citoyenne au projet du Grand Paris et laissez-nous collectivement animer l’équipage du conseil de développement métropolitain », sollicite l’association dans une lettre ouverte-pétition. « Nous voulons promouvoir une démarche ouverte qui permette aux gens de se saisir des sujets lorsqu’ils sont intéressés, et éviter une formule comme le Conseil économique qui rassemble surtout de gros acteurs. Nous souhaitons redonner prise aux citoyens alors que cette métropole a été construite de manière technocratique », motive Antoine Le Pessec, ancien président de Métropop, désormais délégué pédagogique salarié de l’association. Voir la lettre-pétition.

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi