Politique locale | Villecresnes | 20/10/2016
Réagir Par

Nouvelle polémique à Villecresnes, suite à trois démissions du CCAS

Publicité

A Villecresnes, petite bourgade du plateau briard, la vie politique est loin d'être un long fleuve tranquille, et l'affrontement entre l'ancienne équipe municipale et la nouvelle s'est plus d'une fois terminée au tribunal. Ces derniers jours, la démission de trois administrateurs du CCAS vient à nouveau de mettre le feu aux poudres.

A l’origine de cette démission, un courrier de la vice-présidente du CCAS adressé cet été à une habitante de la ville, l’avertissant de son expulsion locative à compter du 19 octobre si elle ne quitte pas l’appartement de trois pièces de la ville. Un appartement  occupé depuis 2005 dans le cadre d’un contrat de location avec la mairie. Fin 2015, la ville a toutefois décidé de mettre fin à cette location et en a averti l’occupante, avant de lui indiquer due la commune chercherait une solution avec le service logement.  Des propositions ont été faites dans le parc HLM local mais le bailleur social a refusé car les revenus de l’habitante sont supérieurs aux conditions d’éligibilité.

Pour les trois administrateurs du CCAS qui ont démissionné (sur les quatre qui représentent les association aux côtés de cinq élus municipaux) , Jean-Paul Texier (mandaté par le Secours Catholique), Sylvie Delaneau (Association Alterité) et Alexandre Augustin (Union Départementale des Associations Familiales), l’attitude de la ville et du CCAS est inadmissible vis à vis de l’habitante âgée de 74 ans. Ces derniers considèrent qu’il n’est pas possible de décider unilatéralement de transformer une convention d’occupation en convocation d’occupation précaire et s’indignent surtout du fait que ce soit le CCAS, non propriétaire du logement, qui signifie à son occupante l’obligation de quitter les lieux.
De son côté, le maire LR de la ville, Gérard Guille, estime au contraire qu’il s’agit d’une manipulation politicienne, rappelant que Jean-Paul Texier était sur la liste de l’ancien maire aux municipales de 2014, et considère comme également inadmissible que les trois administrateurs aient mis sur la place publique un cas personnel. « Actuellement, cette personne est toujours dans son logement et si nous avons sollicité le CCAS, c’était justement pour l’aider à trouver une solution. Aujourd’hui, l’opposition s’est radicalisée et utilise tous les prétextes pour faire le buzz », déplore l’élu.

Merci de votre lecture !

Nous mettons la plupart de nos articles en ligne gratuitement afin quʼils puissent être lus par tous mais lʼinformation a un coût.

C’est pourquoi, au-delà d’un certain nombre d’articles consultés gratuitement sur une période, nous vous proposons de vous abonner.

Si cet article vous a intéressé, et si vous souhaitez quʼil y a en ait beaucoup dʼautres, vous pouvez aussi contribuer à notre développement et à notre indépendance, soit en vous abonnant, soit en faisant un don, même modeste et ponctuel.

Cet article est publié dans avec comme tags , Logements, , Plateau Briard, Villecresnes
Un commentaire pour Nouvelle polémique à Villecresnes, suite à trois démissions du CCAS
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi